Pages hebdo Magazine
 

Coup de fraîcheur au complexe Corne d’Or de Tipasa

Plages pour «Happy fews»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.07.17 | 12h00 Réagissez

Le complexe la Corne d’Or a ouvert sa saison estivale le 10 juillet dernier. Parmi les nouveautés, un espace confié à la boîte d’événementiel "La Fabrik", promettant aux estivants "sécurité, propreté et convivialité", à raison de 3000 DA par personne. Ira-t-on, à terme, vers des plages à deux vitesses ?

Aujourd’hui, c’est l’ouverture de la saison touristique», nous explique un responsable du groupe HTT. Tous les responsables des EGT du centre du pays, les cadres du ministère du Tourisme et leurs homologues du Groupe HTT s’étaient donné rendez-vous lundi 10 juillet au site féerique la Corne d’Or pour assister à l’événement, il ne manquait que le ministre du Tourisme, le poste était encore vacant.

Cavalerie, zorna et feux d’artifice faisaient partie du décor. Avant l’arrivée du chef de l’exécutif de la wilaya, à quelques minutes du crépuscule, le PDG du Groupe HTT, tel une abeille, ne cessait de «butiner» autour des tables installées sur le gazon, pleines de produits de l’artisanat algérien.

Des artisanes exhibaient leurs objets fabriqués avec leurs mains de fée. «Nous sommes ici juste pour l’ouverture», nous murmure l’une d’elles. La touche féminine dans l’organisation de cet événement à «huis clos» était perceptible. Rofeida, la nouvelle directrice de la Corne d’Or, expérimentée dans l’événementiel, a réussi à activer ses réseaux complices pour assurer le succès de la manifestation. Le D.G de l’EGT Tipasa, Ouyahia  Hamou,  affiche sa confiance et son optimisme pour atteindre les objectifs assignés à son entreprise dès la fin des travaux.

La star de la Radio nationale Chaîne III, Mahrez Rabia, au milieu de la foule, très sollicitée par les «fourmis» de sa «Fabrik» s’attelait à assurer la compatibilité d’une manière cohérente des mouvements de ses éléments pour ne pas gâcher la fête qui paraissait " très artificielle au milieu d’un espace naturel superbe, mis en valeur par le partenariat entre la Corne d’Or et  Lafabrik".

L’animateur de Canal Algérie propose pour son programme «Summer sensation 2017» des animations musicales interprétées par les célébrités locales, de l’humour, le cinéma en plain air, les activités sportives, des soirées musicales animées par les DJ professionnels et enfin des activités pour enfants.

L’accès à la Corne d’Or est payant. Pour se permettre une baignade à la plage est de la Corne d’Or et un repas, il faut payer 2500 DA par personne. «Lafabrik» est implantée au niveau de l’ouest de la Corne d’Or. L’accès à la plage dans cet endroit exige le paiement de 3000 DA par personne, 8000 DA pour 2 personnes, et enfin 10 000 DA (1 million de centimes), par jour.

L’offre journalière du service made in «Lafabrik» diffère, selon le choix des clients. Un transat, une chaise, une meida, une consommation fraîche et enfin un bed (lit entouré d’une clôture en tissu blanc, ndlr». Ces coûts sont valables dans la journée allant de 10h00 à 20h00. La zone ouest s’est totalement métamorphosée avec ce nouvel aménagement initié par «Lafabrik» de Mahrez Rabia.

Ce coup de fraîcheur et de jeunesse suscitera naturellement des critiques. Il faut attendre l’impact financier de cette initiative à l’issue de la saison estivale sur la gestion de la Corne d’Or, d’autant plus que ce complexe n'est pourvu que d’une quarantaine de bungalows sur la centaine disponible. Les travaux d’aménagement sont en cours.

Dommage, le transport maritime contribuera sans aucun doute à encourager les Algérois à se rendre au port de la Corne d’Or pour profiter des moments d’évasion proposés par l’EGTT. La navette maritime Alger-Cherchell par Tipasa a été annulée pour cet été 2017.  Sidi Saïd, le patron de la centrale syndicale, était présent au côté du wali de Tipasa. «Je suis un invité, je suis ici pour encourager l’artisanat», nous dit-il.

La traditionnelle langue de bois. Un buffet dinatoire accompagné par une animation musicale au bord de la mer avait été offert aux invités. Beaucoup de dossiers sérieux du secteur du tourisme sont en suspens. Le tourisme  demeurera un secteur du second collège en Algérie qui a du mal à se faire accepter dans l’esprit des hautes autorités du pays. Les compétences du tourisme sont méprisées et mises à l’écart, hélas pour le développement économique algérien.   

 

M'hamed Houaoura
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...