Pages hebdo Magazine
 

AccorHotels réaffirme son ambition

Ouverture à l’exploitation d’Ibis et Novotel Sétif

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.04.17 | 12h00 Réagissez

 
	Djilali Mehri à l’inauguration d’Ibis-Novotel Sétif
Djilali Mehri à l’inauguration d’Ibis-Novotel...

Achevé depuis novembre 2016, le site Novotel et Ibis Sétif a été ouvert à l’exploitation jeudi dernier au cours d’une grande cérémonie qui a rassemblé plus de 200 invités nationaux et internationaux.

Ce complexe, projet conjoint entre le groupe privé algérien Gimmo et le groupe AccorHotels, dans le cadre du joint-venture Sieha, s’inscrit dans la dynamique de développement économique soutenu de la ville de Sétif.

Il présente une position stratégique de carrefour, tant de passages que d’échanges économiques et commerciaux. Avec 1 700 000 habitants, la wilaya de Sétif est la seconde du pays après Alger. Le site est idéalement situé au centre-ville et à quelques pas du Park Mall, plus grand Mall d’Algérie, qui attire des visiteurs venus de tout le pays. Ce «combo» s’étend sur six niveaux : un Novotel de 120 chambres, dont 2 suites, un Ibis de 120 chambres et un centre de conférences pouvant accueillir 350 personnes.  Saisissant cette opportunité, Djilali Mehri, président de Sieha, a adressé plusieurs messages à l’Etat, qui «doit faciliter l’obtention des visas et renforcer le transport aérien». Il s’interroge : «Pourquoi l’Etat est-il encore présent pour construire des hôtels partout ? Le secteur public nous fait une concurrence déloyale, ce qui n’encourage pas les investisseurs à réaliser davantage. L’Etat devrait plutôt se charger de l’ouverture d’écoles ou de la réalisation d’hôpitaux et des routes et laisser l’hôtellerie au secteur privé. Des pays qui n’ont ni pétrole ni gaz sont devenus grâce au tourisme des pays industrialisés.»

Steven Daines, CEO HotelServices Mea et New Business (AccorHotels), a affirmé : «Nous sommes un groupe de 4000 hôtels, qui va fêter ses 50 ans, pourtant, nous sommes plus que jamais en esprit de conquête. Aujourd’hui, 75% de la clientèle dans nos hôtels en Afrique est une clientèle affaires. C’est un segment qu’il faut continuer à développer. Le secteur du tourisme a un énorme potentiel, notamment en Algérie. AccorHotels a participé dans beaucoup de pays au décollage et ensuite au développement du tourisme et de l’hôtellerie. C’est ce que nous souhaitons faire dans ce pays.

Une politique de visas plus libérale attire une clientèle étrangère plus facilement, mais on sous-estime souvent le potentiel du tourisme domestique.» Le n°2 du groupe Gimmo, Mourad Khellaf, a affirmé : «Le partenariat avec Accor est extrêmement positif. En 2005, on avait programmé de réaliser 24 hôtels en 9 ans. Une seule chose a manqué : les terrains d’assiettes.» 7 hôtels ont été réalisés et 3 autres sont en projet et les études achevées : un Novotel à Alger, de 250 chambres, et 2 Ibis à Mostaganem et Jijel. «De plus en plus nous avons la conviction que Ibis répond le mieux au marché local. C’est une très bonne synthèse d’hôtellerie qui satisfait à la fois la demande
 

Kamel Benelkadi
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie