Pages hebdo Magazine
 

Kouider Metaïr. Président de l’association pour la sauvegarde du patrimoine Bel Horizon

«Notre patrimoine est un héritage de diverses civilisations»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 28.12.17 | 12h00 Réagissez


- Oran compte une multitude de statues nichées un peu partout à travers la ville. Mais quelquefois, ces statues sont entourées de polémiques. Qu’en pensez-vous ?

Après l'indépendance, l'ensemble statutaire qui symbolisait l'armée coloniale, ou la religion, fut démantelé. C'est ainsi que les pouvoirs publics se sont "débarrassés" de Jeanne d'Arc, qui trône actuellement dans la ville de Caen (Normandie), des 3 statues des soldats inconnus de la Première Guerre mondiale, qui sont actuellement à Lyon, la statue Notre-Dame de Santa Cruz, à Nîmes, etc.  (…) En dehors de ces références à la symbolique coloniale, ce qui pose problème, c'est notre rapport au nu, et en particulier la statue figurant les femmes nues (…)

Dans le néo-classique, beaucoup d’immeubles de la ville d’Oran sont décorés par des atlantes (boulevard de la Soummam, boulevard Charlemagne), leurs halls recèlent de jolies candélabres figurant des femmes plus ou moins nues et qui existent toujours. Les bas-reliefs de Bacchus (Dieu du vin dans la mythologie gréco-romaine) décorent un certain nombre d'immeubles. Les nymphes de la Fontaine des innocents de J. Goujon décorent l'enceinte de l'école Jules Ferry sur la rue Ben M'hidi.

- Qu’en est-il de la controverse née autour de l'obélisque érigé sur la place du 1er Novembre ?

Les deux statues qui ont posé le plus de problèmes sont toujours debout : la «Victoire ailée», de l'obélisque de Sidi Brahim, sur la place du 1er Novembre et les statues allégoriques de l'Opéra d'Oran. Comment s'est-on approprié, sinon patrimonialiser, ces deux fameux ensembles ? L'obélisque a été construit en 1898 pour rendre hommage aux soldats français morts dans la bataille de Sidi Brahim, qui a d'ailleurs été gagnée par l'Emir Abdelkader.

C’est un obélisque avec ses deux statues et son inscription. C'est un esprit lucide qui proposa de démanteler la statue femme symbolisant la France éternelle au bas de l'obélisque et de la remplacer par le buste de l’Emir, vainqueur de cette bataille, et de garder la statue posée au sommet de l'obélisque, à la poitrine nue et bien galbée de la "Victoire ailée", puisque symbolisant des valeurs universelles : un rameau d’olivier pour la paix et une couronne de lauriers pour la gloire.

- Ce patrimoine si particulier est-il aujourd’hui menacé ?

Dans la vie de tous les jours le rapport à l’esthétique s'est complément détérioré sous la vague d'une bigoterie qui fait feu de tout bois et de toutes les fetwas. La plupart des chaînes de télévision privées entretiennent le charlatanisme et fustigent le beau venu «d'ailleurs» et discriminent le patrimoine selon des critères idéologiques.

- L’association Bel Horizon tente de préserver ce patrimoine. En quoi consiste votre action ?

Notre association, Bel Horizon, qui œuvre pour la sauvegarde du patrimoine, a lancé dernièrement, avec l'aide du ministère de la Culture et l'Union européenne une formation de médiateurs du patrimoine. Car nous avons constaté que notre patrimoine demeure controversé, malgré l'article 2 de la loi sur la protection du patrimoine 98/04 qui dit en substance : «(...) est considéré comme patrimoine, l’héritage de toutes civilisations de la préhistoire à nos jours.» Nous n'avons pas la même interprétation de notre patrimoine, car nous ne l’enseignons pas dans nos écoles et nous fréquentons rarement les musées et les galeries.

Nos médiateurs du patrimoine, qui animent dans les établissements scolaires et universitaires, œuvrent pour donner de la visibilité à ce riche patrimoine et à la sensibilisation du grand public par des visites guidées régulières dans tous les lieux de mémoire. Il faut rappeler à la fin que la protection des patrimoines et des mémoires est une fonction régalienne de l'Etat. 

Cherif Lahdiri
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...