Pages hebdo Magazine
 

Hamou Ouyahia. Directeur général de l’Entreprise de gestion touristique de Tamanrasset

«Le tourisme est l’affaire de tous»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 31.12.16 | 10h00 Réagissez


- Le flux touristique a connu une baisse cette année, pouvez-vous nous en parler ?

En effet, une baisse vertigineuse a été enregistrée cette année, avec l’annulation des festivals et des fêtes de fin d’année, lesquels contribuaient considérablement à la promotion du tourisme local. Certes, nos objectifs sont atteints en matière de résultats, mais il y a un manque à gagner.

Nous avons procédé à la révision de nos tarifs afin d’attirer davantage de clients, dont 90% sont des nationaux. Cependant, beaucoup de facteurs ont joué en notre défaveur, dont les dernières perturbations liées au calendrier des vacances scolaires et l’absence d’une culture de voyage chez les Algériens, qui décident souvent à la dernière minute sans penser aux contraintes relatives aux réservations d’hôtel et d’avion.

- Alors, comment faites-vous pour redresser la barre ?

A défaut de touristes, on loue nos véhicules pour amortir le coup. De nouvelles mesures ont été prises pour relancer le tourisme saharien. La volonté de faire bouger les choses a été officiellement affichée par les autorités. Mais il faut s’y mettre encore plus. Le tourisme est l’affaire de tous, ce n’est pas uniquement l’hôtel.

La nature nous a dotés de paysages féeriques qu’on doit mettre en valeur pour faire de cette activité une véritable industrie. Le tourisme va être à l’économie ce que l’eau est à l’agriculture. Pour ce faire, il faut procéder à l’ouverture effective des sites touristiques, alléger les procédures relatives à l’octroi des visas aux étrangers, réduire les frais de transport et remettre à niveau toutes les infrastructures d’accueil.

- Vous parlez de remise à niveau des structures d’accueil. Qu’en est-il des hôtels relevant de l’EGTT ?

La modernisation de nos infrastructures hôtelières est en cours. A commencer par l’hôtel Tahat, dont les travaux de réhabilitation seront lancés en mars 2017. L’hôtel sera partiellement fermé afin de lui permettre de fonctionner. L’opération de rénovation touchera 150 chambres et l’ensemble des structures d’accompagnement. On a aussi l’hôtel de Tidekelt, à In Salah, dont les travaux de rénovation seront achevés en juin 2017. D’une capacité de 60 chambres, l’hôtel répondra aux normes d’une prestation de haute qualité.    
 

Ravah Ighil
 
 
Votre réaction
 
El watan a décidé de suspendre provisoirement l’espace réservé aux réactions des lecteurs, en raison de la multiplication de commentaires extrémistes, racistes et insultants.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

El Watan Etudiant

Indépendance Algérie

 

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie