Pages hebdo Magazine
 

Ketchaoua retrouve sa splendeur

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 16.11.17 | 12h00 Réagissez

Témoin de plus de quatre siècles d’histoire  tourmentée de l’Algérie, la mosquée Ketchaoua d’Alger, devenue église et cathédrale durant la colonisation française, s’apprête à rouvrir après des années de travaux.

Le majestueux Djamaâ Ketchaoua était fermé depuis 2008, abîmé notamment par un puissant séisme cinq ans auparavant. Trente-sept mois de travaux viennent de s’achever et les riverains   attendent impatiemment sa réouverture. C’est le gouvernement turc qui a entièrement financé les quelque 7 millions d’euros de travaux du bâtiment aux racines ottomanes. Cette mosquée constitue un patrimoine culturel commun aux deux pays, souligne à l’AFP Orhan Aydin, coordinateur en Algérie de l’Agence turque de coopération (TIKA), dont les experts ont supervisé les travaux confiés à une entreprise turque.  L’âge du bâtiment initial, remodelé au fil des siècles, fait débat. Seule certitude, son existence est attestée dès 1612 sur le «Plateau des chèvres» — «ketchaoua» en turc — qui lui a donné son nom, dans la partie basse de La Casbah d’Alger, un quartier classé au Patrimoine mondial.  

 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...