Pages hebdo Magazine
 

Rachida Muller, fille de Si Mustapha

«Il était un père doux et un amoureux de la nature»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 27.07.17 | 12h00 Réagissez

Elle travaille comme surveillante à l’hôpital de Zéralda, dans l’ouest d’Alger. Rencontrée samedi dernier, Mlle Müller raconte avec beaucoup d’amertume les années passées avec son père et après sa mort.

Depuis 1993, Rachida a vécu dans une seule chambre à l’hôpital depuis 24 ans. A l’occasion, elle avait ramené toutes les précieuses archives de son père, photos inédites, documents officiels, etc. «Malgré les nombreux traumatismes qu’il a subis durant la deuxième guerre mondiale, mon père n’a jamais perdu son humanisme. Modeste et plein d’humilité. Il s’était occupé de moi tout seul depuis que j’étais bébé. Il a veillé à mon éducation, ma scolarité…

Il m’a appris à skier en étant toute jeune», se souvient-elle. Pour elle, son père a beaucoup donné à l’Algérie en guerre et après l’indépendance. Mais sa famille à lui n’a bénéficié de rien. «Ce n’est qu’à la fin de 2016 que j’ai eu un logement. Il faut le dire, c’est grâce à M. Tebboune, alors ministre de l’Habitat. C’était lors d’une rencontre au niveau de l’ambassade d’Autriche.» Revenant sur le parcours de son père, la fille de Müller se dit fière.

«En plus de sa participation active à la Révolution de 1954, Si Mustapha a ramené l’esprit tyrolien en Algérie après son indépendance. Il a développé les sports de montagne et en même temps il a fondé les parcs nationaux. Tout cela était pour sensibiliser les gens à aimer la nature. Dans toutes ses photos d’enfance, mon père se prenait en compagnie d'animaux en pleine nature.»

Rachida s’engage aussi à aider les chercheurs, les cinéastes et étudiants qui veulent ressusciter l’héritage laissé de son père. «Actuellement, je suis sur un projet de réécriture de la biographie de mon père. L’ex et l’actuelle ambassadrice de l’Autriche en Algérie m’ont beaucoup aidée dans ce sens. Je veux aussi récupérer le chalet de mon père à Tikjda», dira-t-elle. 

O. Arbane
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie