Pages hebdo Magazine
 

Blandine Bruyere, psychothérapeute

«Chacun de nous est un migrant»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.04.18 | 12h00 Réagissez


Propos recueillis par
Amel B.

 

Y aurait-il des liens entre violences et migrations ?

Il est toujours question d’une forme de violence au lieu de l’origine. Les vio-lences souvent mises en avant par les migrants sont d’ordres politique, écono-mique, social, mais elles servent aussi et parfois d’écran à d’autres formes de violences plus intimes (familiale, relationnelle…) et ces formes de violences s’inscrivent très souvent dans des espaces de pauvreté affective et relationnelle intra familiale, intellectuelle et imaginaire… et bien sûr tout ceci dans un contexte qui entretient cette précarité et les restrictions qui vont avec.

On appelle ceci "les effets d’emboîtement". Une problématique s’inscrit dans un contexte d’abord familial, qui, lui-même, s’inscrit dans un contexte social-religieux et politique et ainsi de suite. Ainsi, il est important de comprendre la part d’agir, de responsabilité, d’implication de chacun dans ces situations : le contexte est responsable et acteur d’une part de ces migrations, les familles aussi, mais les sujets migrant aussi. Il est donc important de rappeler que c’est une question qui oblige à penser la complexité du phénomène.

De quoi la migration serait-elle le symptôme ?

La migration n’est pas seulement un symptôme. Dire que c'est seulement un symptôme, ça serait dire que la migration signerait une maladie…

Parfois la "maladie" est à l’origine et la migration n’est qu’une tentative de soigner pour le sujet migrant la «maladie sociale, familiale…»

Nous pouvons considérer la migration comme une métaphore de la vie. Chacun d’entre nous «migre» : d’un âge à un autre par la maturation, d’un espace à un autre, entre chez les parents et chez soi, d’un statut social à un autre…Ces changements de vie ont des effets sur les sujets qui s’y confrontent. Comment ces sujets les vivent -ils ?

Traverser une période de crise dans la vie n’est pas une maladie. ça perturbe, on pense perdre l’équilibre, puis on trouve des solutions (bonnes ou mauvaises, ce sont les siennes).

La migration apparaît dans l’histoire des émigrants et des immigrés comme une solution à des problèmes (familiaux, sociaux, économiques, relationnels…)

Le phénomène de la harga n’est qu’un aménagement contemporain de ce qui était avant d’autres formes de migrations. Le monde globalisé change donc, la façon de migrer change aussi, mais la pulsion, qui pousse à partir, est soutenue par le même désir de maturer, de vivre autrement que les parents…

Parfois migrer soigne, et parfois migrer aggrave ces même difficultés… le destin de la migration est encore une autre question.
 

Il y a, à vous lire, un fossé d’incompréhension entre les Algériens et les migrants subsahariens. A quoi serait dû cet état de fait ?

ça, ce sont les historiens qui peuvent répondre…mais une hypothèse tiendrait dans l’histoire du trafic d’esclaves… les Maghrébins commercent les esclaves depuis bien plus longtemps que les Européens…, ils ont été des intermédiaires…, donc les Noirs sont pour beaucoup encore des sous-hommes...

Pour nommer les migrants subsahariens, les Algériens utilisent souvent le mot «Africain», comme s’il s’agissait  d’un continent  radicalement étranger. Il est étonnant de voir que les migrants eux-mêmes, dans les propos retranscrits par vos soins, se disent «africains», pour se différencier des Algériens.  Quelle analyse faites-vous de cet usage sémantique?

Les historiens ou sociologues pourraient mieux répondre… hypothèse ? à force de regarder vers l’ancienne puissance coloniale pour lui ressembler, (en psy on appelle cela l’"identification à l’agresseur") les Algériens ont oublié qu’ils étaient eux aussi des Africains.
 

Amel Blidi
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...