Pages hebdo Magazine
 

Naziha Djedaini . Dr vétérinaire et membre de l'Association de protection et orientation du consommateur et son environnement (Apoce)

«Beaucoup de cas de maltraitance sur les animaux sont enregistrés»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.11.17 | 12h00 Réagissez

«Beaucoup de cas de maltraitance sur les animaux sont enregistrés»

Dans cet entretien, docteur  Naziha Djedaini, membre de l'Association de protection et orientation  du consommateur et son environnement, met l’accent sur le phénomène de  la maltraitance des animaux. Une maltraitance qui se traduit  par l’abandon de l’animal, ou carrément sa torture. Docteur Djedaini constate lors de son activité habituelle dans un cabinet de vétérinaire, des  cas «de coups de couteau», «de bâtons et même des tirs de balles de chevrotine sur des chiens et chats», et ce, suite à une morsure ou une griffure. Elle met en garde sur le fait que plus de 32 espèces félines de par le monde son en voie de disparition. Notre interlocutrice revient également sur la législation qui n’arrive toujours pas à protéger  les animaux, bien que les textes existent.

De nombreux animaux sont abandonnés par leurs propriétaires. Le coût des soins sont-ils à l’origine de cet abandon ?

Effectivement, beaucoup d'animaux sont abandonnés par leurs propriétaires, le coût des soins pourrait en être une cause, mais à mon avis elle n'en est pas la principale. Généralement la peur de la maladie de l'animal elle même pousse le propriétaire à s'en débarrasser, pour lui tout est transmissible à l'homme et représente un risque sur sa santé et sur celle de ses enfants. Une autre cause est que les propriétaires sous-estiment le nombre important de petits que pourrait donner un animal de compagnie (chats et chiens principalement). En l’absence de foyers d'accueil et de «familles d'adoption», ils se retrouvent parfois obligés d'abandonner ces animaux dans la nature.

Les chats et les chiens sont les espèces les plus touchées par la maltraitance animale. Y a-t-il des races (espèces et non races) qui ont disparu ou sont en voie de disparition ?

Malheureusement, beaucoup de cas de maltraitance sur les chats et les chiens sont enregistrés dans notre pays, en travaillant dans un cabinet vétérinaire j'en ai rencontré à maintes reprises, je cite les cas de coups de couteau, de bâtons et même des tirs de balles de chevrotine sur des chiens et chats après une morsure ou une griffure. Les cas d'empoisonnement volontaires sont aussi enregistrés chez les chiens de garde par des voleurs afin de pouvoir voler les propriétés.

Je voudrais soulever aussi une autre forme de maltraitance, si ce n'est de torture, et qui est malheureusement pratiquée par certains vétérinaires, c'est celle de l'euthanasie par injection d'air et cela afin d'économiser la dose d'anesthésie, j'ai vu la souffrance de ces animaux, à mon avis, même si l'animal est en fin de vie, il mérite tout de même une mort sans douleur.
Enfin, bien que les chiens et les chats prolifèrent rapidement, cela n'empêche que plus de 32 espèces félines de part le monde sont en voie de disparition.
 

Les chevaux, une espèce qui reste jusque-là protégée, subissent ces dernières années des sévices de la part de leurs propriétaires qui en ont fait des fonds de commerce durant l’été, en proposant des balades aux estivants, pendant plusieurs heures,  au détriment de la santé de ces bêtes. Qui est censé intervenir pour mettre fin à cette maltraitance ?  

L'histoire qui m'a le plus touchée était celle que les habitants de Bab El Oued racontaient sur  la mort tragique d'un cheval dans le parc de R’mila, où deux propriétaires de chevaux se sont disputés un enfant qui voulait monter à cheval, l'un des propriétaires a sorti un gros couteau et a éventré le cheval de l'autre, on raconte que le cheval courait avec les intestins à l'extérieur.

Bien que le cheval soit un animal robuste, le priver d'eau, de nourriture et l'exposer au soleil toute la journée mettrait sa vie en danger et lui ferait vivre des souffrances atroces.

L'animal est protégé par la législation algérienne et les actes barbares sur les animaux sont punis par la loi, il suffit juste de déposer plainte pour lancer un procès. Aussi, beaucoup d'associations de protection des animaux ont vu le jour depuis un moment et militent pour les protéger, mais cela reste toujours insuffisant malheureusement.

Des espaces marins pollués, des forêts brûlées, portant ainsi atteinte à la survie de la faune… Comment voyez-vous le devenir des espèces animales et celui de la population d’une manière générale ?

Rien de bon ! Voilà ma vision de la situation. En tant que vétérinaire dans l'Organisation algérienne de protection et d'orientation du consommateur et de son environnement, je vois l'état de dégradation de nos forêts, de pollution de nos mers et le rétrécissement des zones rurales.

En absence d'une bonne stratégie et d'une volonté politique dans le domaine de la protection de l'environnement, nous allons droit vers une catastrophe écologique. Une loi devrait être mise en place dans l'immédiat ne serait-ce que pour interdire les sacs en plastique, comme cela a été fait chez nos voisins marocains. La mise en place aussi d'une police environnementale aiderait beaucoup à diminuer les actes d' incivisme et les crimes commis contre l'environnement.

Des espèces sauvages, telles que le singe magot, sont protégées par la loi…pensez-vous que ces mesures sont suffisantes pour les protéger réellement ?

Chez nous, la loi intervient après que l'acte soit fait, mais en amont elle se résume malheureusement à une pancarte à l'entrée d'une forêt qui indique que telle ou telle espèce est protégée. Il faudrait pousser la protection des animaux par un système plus fiable. Ces animaux sont chassés, torturés ou même brûlés vifs, parfois juste pour le plaisir.

 

Rahmani Djedjiga
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...