Pages hebdo Magazine
 
Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 10.05.18 | 12h00 Réagissez

Pour la première fois, un documentaire est entièrement consacré à la Bleuite, opération psychologique menée pour intoxiquer la «rébellion» et l’amener à s’autodétruire.

C’est l’un des points noirs de la Révolution algérienne. Le reporter, Jean-Paul Mari, aujourd’hui documentariste, en a tiré un film documentaire fort saisissant intitulé La Bleuite, l’autre guerre d’Algérie. Il sera diffusé le dimanche 13 mai, à 21h25 (heure algérienne) sur la Chaîne France 5. Le journaliste pointe ainsi du doigt un aspect dont on parle assez peu, que ce soit du côté algérien que du côté français.

En 1957, d’abord utilisée contre le FLN dans la capitale au moment de la Bataille d’Alger, la méthode conduite par le capitaine Paul-Alain Léger, des services secrets français, sous les ordres du colonel Godard, fut expérimentée dans la wilaya commandée par le colonel Amirouche.

La Bleuite tient son nom du premier commando français habillé en tenue ouvrière dite bleu de chauffe, chargé de s’introduire dans les milieux combattants pour les amener à semer le doute sur les intentions révolutionnaires des uns et des autres. Dirigée par le capitaine Léger en personne, l’équipe était constituée de militants et militantes algériens retournés contre leur camp.

Montée par les services contre les insurrectionnels pour étouffer le FLN, l’objectif de la Bleuite était d’infiltrer, noyauter, intoxiquer, pour faire exploser de l’intérieur, le mouvement de libération. Après avoir décapité la zone d’Alger, avec au final l’arrestation de Yacef Saâdi, l’opération se propulsa de La Casbah d’Alger aux maquis de l’ALN.

«La manipulation sophistiquée, imaginée par un ancien d’Indochine, spécialiste de la guerre révolutionnaire, se solda par des purges délirantes au sein du FLN. Toute une génération de cadres et d’intellectuels (on parle de quatre mille victimes) éradiquée et qui fera défaut au pays à l’aube de son indépendance», indique Jean-Paul Mari dans la présentation de son film. L’auteur a bien voulu répondre à quelques questions.

Walid Mebarek
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...