Pages hebdo Etudiant
 

Wesh derna ?

Une enquête interactive pour comprendre les jeunes

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 04.04.18 | 12h00 Réagissez

Savoir ce que pense la jeunesse algérienne, comprendre ses attentes, ses doutes et ses espoirs est le grand challenge de ce grand questionnaire en ligne lancé par «Generation What ?» et «Wech derna ?». Un projet inédit qui concerne 8 pays du sud de la Méditerranée, et qui promeut à travers des vidéos des portraits de jeunes.

Savoir ce que pense la jeunesse algérienne, comprendre ses attentes, ses doutes et ses espoirs est le grand challenge de ce grand questionnaire en ligne lancé par «Generation What ?» et «Wech derna ?». Un projet inédit qui concerne 8 pays du sud de la Méditerranée, et qui promeut à travers des vidéos des portraits de jeunes.

Sur le portail interactif de «Generation What ?», il y a déjà plus de 50 000 réponses de jeunes Algériens qui répondent au questionnaire se déclinant sur de nombreuses thématiques. Ces dernières sont liées au mariage, au travail, à l’égalité entre les sexes, le système éducatif, etc.

Le principe est de répondre aux questions et de les comparer à celles des autres participants. D’autre part, sur le même site se trouvent des vidéos de jeunes, connus et moins connus, femmes et hommes, pour donner également leurs avis. Au fur est à mesure, cela facilite la comparaison en temps réel.

Cette grande campagne s’étend sur six mois et concerne 8 pays du sud de la Méditerranée : Algérie, Tunisie, Maroc, Liban, Palestine, Jordanie, Libye et Egypte. De ce fait, l’équipe du web-documentaire algérien a succès «Wech derna ?» a rejoint le réseau pour promouvoir la jeunesse algérienne à travers des portraits et créer des passerelles entre les pays arabes et le reste du monde. «J’ai été contacté par l’équipe du projet ‘‘Generation What ?’’ pour ce partenariat.

Nous étions tous dans le même état d’esprit, c’est-à-dire un travail axé sur la jeunesse», explique Riadh Touat, fondateur de «Wech derna ?» qu’il a lancé sur la Toile en janvier 2017. «Initialement, ‘‘Generation What ?’’ est un projet qui a été lancé en France et en Europe pour mieux comprendre la jeunesse européenne.

Actuellement, ‘‘Generation What ?’’ s’intéresse à la jeunesse dans 8 pays du sud de la Méditerranée, dont l’Algérie. Pour rappel, cette coproduction est une collaboration entre la Télévision algérienne, le soutien de l’Union européenne et ‘‘Wech derna ?’’ en tant que partenaire médias», explique-t-il, tout en rappelant que «Wech derna ?» a été lancé il y a plus d’un an et il a fait son chemin «auprès des Algériens et de la communauté algérienne établie à l’étranger». «Wesh derna ?» est une web-série documentaire qui raconte l’Algérie à travers des entretiens croisés de jeunes algériens qui ont grandi dans l’Algérie des années 90’.

«En lançant ‘‘Wech derna ?’’, je voulais m’intéresser à la jeunesse qui a vécu son enfance dans le début des années 90’. C’était la dernière génération à avoir vécu l’entre-deux. Une partie de l’enfance en dehors des nouvelles technologies et des réseaux sociaux, et l’autre partie en plein boom de ces outils qui ont transformé de nombreuses choses», explique le fondateur du web-documentaire et souligne que Wech derna ? «évolue en tant que média alternatif. A la base, c’était un documentaire qui s’est transformé en web série, ensuite c’est devenu un média alternatif», affirme-t-il.

Si ce web-documentaire a gagné le cœur des internautes et des téléspectateurs, c’est parce qu’il présente des portraits de jeunes Algériens activant dans différentes domaines. Le but est de donner la parole aux jeunes que l’on ne voit pas souvent dans les médias, comme l’explique Riadh Touat : «L’idée est de mettre en lumière des profils qu’on ne va pas forcément voir à la télévision ou dans les médias en général. Quand je regarde nos médias, je constate qu’il y a une certaine catégorie de personnes qui est mise en avant et ce sont toujours les mêmes individus.

Etant très actif dans le milieu des jeunes, je constate des profils qui ne sont pas assez visibles. C’est ce qui m’a encouragé à réaliser ces portraits et que les médias traditionnels ont repris. Faire le lien entre les deux est une bonne chose», conclut-il.

Faten Hayed
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie