Pages hebdo Etudiant
 

Cycles de conférences CISP

Les femmes à l’honneur

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.03.17 | 12h00 Réagissez

Les femmes à l’honneur

Le CISP (Comité international pour le développement des peuples) a initié des conférences-débats, tout au long du mois de mars au diocèse d’El Biar, afin de consacrer un programme de conférences thématiques présentées par des universitaires, des chercheurs et des acteurs engagés  pour les droits des femmes. Chaque samedi de mars est dédié à une thématique, accompagnée par des experts. Les débats sont ouverts au public.

Le cycle de conférences initié par le CISP (Comité international pour le développement des peuples) s’est ouvert le 4 mars, avec le philosophe iranien Ahmad Aminian, qui a présenté la première thématique de ce cycle intitulée «L’anthropologie féminine dans la pluralité islamique». Autour de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, célébrée le 8 mars dans le monde entier, le CISP et ses partenaires organisent plusieurs rencontres et activités sur le thème des parcours de femmes battantes.

C’est une démarche visant à mettre en lumière le parcours des femmes et permet d’apporter une attention particulière aux histoires hétéroclites des femmes en Algérie et ailleurs, mais qui se rejoignent dans ce qui leur fait violence et dans les obstacles auxquels elles sont confrontées au quotidien.

«Je connaissais Ahmad Aminian de réputation, je suis très contente de l’avoir rencontré à Alger pour cette conférence qui a rassemblé beaucoup d’universitaires et des jeunes engagés», déclare Saliha Othman, professeur en linguistique «Il est intéressant de comprendre le rôle des femmes à travers la civilisation musulmane, ce discours devrait être mieux exprimé sur les plateaux des télévisions nationales, afin que chacun comprenne que la femme n’est pas juste un être vivant la journée du 8 mars !», Suggère-t-elle. Lors de cette conférence-débat, Ahmad Aminian ne s’est pas contenté de revenir sur le rôle des femmes, mais également sur leurs responsabilités et leur implication dans la vie publique. Le philosophe iranien a également rappelé l’importance de «s’autocritiquer» en tant que musulmans, et d’«oser » aller au-delà des interprétations coraniques imposées quelquefois. Téméraire, Aminian encourage la recherche, l’introspection et la connaissance des textes sacrés.

DÉBAT

Il a rappelé à l’assistance que les meilleurs écrits sur l’Islam ont été rédigés par des occidentaux et préconise de se réapproprier ce rôle aux musulmans d’aujourd’hui. «Nous pouvons débattre de l’Islam sans que des regards inquisiteurs nous culpabilisent, on est en droit d’en savoir davantage sur la religion que nous pratiquons», affirme un étudiant présent à la conférence «Je suis venu pour la projection du film Mahomet et les femmes, je suis content d’avoir assisté à la conférence», dit-il. D’autre part, une exposition de photographies intitulée «La sororité des femmes du Sud» réalisée par l’artiste Lynn SK est visible sur les murs de la Maison diocésaine (22 chemin d’Hydra - El Biar). L’artiste a mis en lumière et en beauté les femmes du Sud algérien dans leur quotidien.

Ainsi, elle leur donne vie sous son objectif. La lumière, les textures et les voilages des femmes de Djanet qu’a su capter la photographe sont un véritable voyage sensoriel, loin des stéréotypes et des clichés, un hommage remarquable d’une artiste sincère. A noter qu’il vous reste deux rendez-vous à ne pas manquer pour ce samedi 11 mars à 16h, une table ronde sera consacrée et intitulée «Racisme et sexisme en intersection : l’odyssée des femmes migrantes en Algérie», avec une projection d’entretiens réalisés avec des femmes migrantes. Le samedi 25 mars à 16h, une table ronde traitera du thème: «Mères célibataires en Algérie, quel constat aujourd’hui ?», suivie de la projection du documentaire de SOS Femmes en détresse Mères célibataires en Algérie.

 

Ce livre illustre les travaux de l’université d’automne qui s’est tenue les 26, 27 et 28 novembre 2015 à Tichy. Cette université d’automne a eu pour vocation de mettre en réseau des jeunes intéressés ou engagés sur les droits de l’homme en général en vue de les sensibiliser  spécifiquement sur les problématiques liées aux droits des femmes et  de cette manière mettre en place les prémices d’un plaidoyer pour prévenir les conduites discriminatoires et de violence à l’égard  des femmes. L’université d’automne a pu rassembler plus de cent jeunes femmes et de jeunes hommes de tout le pays pour débattre en atelier des concepts présentés et lors des conférences en plénière, et ainsi les confronter à leurs comportements et perception de la situation de la femme en Algérie. Ce livre manuel est disponible auprès du CISP.

Faten Hayed
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie