Pages hebdo Etudiant
 

Faculté des sciences de l’université de Skikda

Le club «Bio for life» s’implique dans la lutte contre le cancer

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.02.18 | 12h00 Réagissez

Nouvellement créé, le club scientifique «Bio for life», de la faculté des sciences de l’université de Skikda, a tenu à marquer sa présence en organisant une journée scientifique, à l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, célébrée le 4 février de chaque année.

Les membres du club, des étudiantes en grande majorité, se sont distingués, aussi bien par l’organisation de l’événement que par leur implication directe, grâce notamment à la présentation d’un ensemble d’interventions sous forme d’exposés thématiques. D’autres communications diversifiées ont également été faites par des médecins des secteurs public et privé, dont on notera l’intervention du Dr Bouarroudj, directeur du nouvel hôpital de Skikda, sur la prise en charge des malades cancéreux, ainsi que celle du Dr Hameni, gérant de la clinique Abu El Quassim.

Cette manifestation scientifique se devait aussi être l’occasion pour les jeunes membres de «Bio for life» d’annoncer officiellement l’ouverture de leur club scientifique, le premier du genre au niveau de la faculté des sciences. A ce sujet, Chaïma Merdja, étudiante en Master, et non moins présidente du club, dira : «Pour notre première activité officielle, nous avons convenu d’aborder un sujet sérieux et de nous entourer de spécialistes pour permettre aux étudiants de s’initier déjà aux approches scientifiques.»

Au sujet des objectifs du club, Mlle Merdja expliquera qu’ils visent à «incruster l’esprit positif chez les étudiants en les appelant à s’ouvrir sur leur monde et à s’immiscer davantage dans la vie sociale et associative. Nous ambitionnons de promouvoir de nouveaux réflexes dans le monde estudiantin souvent limités aux seuls cours dispensés à la faculté».

Cette approche a également été appuyée par le professeur Oumeiri, doyen de la faculté des sciences, qui estimera que ce genre d’initiative tend à faciliter le contact des étudiants avec le monde du travail et les initie aussi aux domaines de la recherche. «Ce club peut également servir de tremplin sérieux, dont auront à profiter nos étudiants.

Ces derniers auront ainsi à nouer de nouveaux contacts avec le monde scientifique extérieur à l’université et à s’imprégner surtout des avancées scientifiques enregistrées dans les domaines de la biochimie et de la microbiologie, à titre d’exemple», ajoute M. Oumeiri.

Cette volonté a d’ailleurs été mise en pratique lors de cette journée, en impliquant des étudiantes en Master dans le programme des interventions retenues pour présenter des exposés traitant des marqueurs tumoraux, des toxines et de l’environnement contemporain et du cancer. Il reste juste à espérer que ce nouveau club garde son essence scientifique et évite de tomber dans la facilité des actions caritatives et d’entraide sociale, très à la mode sur les réseaux sociaux.
 

K. O.
 

Etudiant : les autres articles

Qaada Science : Promouvoir la culture des sciences Réagissez

 

Journée mondiale de la diversité biologique : Rien ne semble être fait pour enraye l’érosion de la Biodiversité Réagissez

 

Jean-Pierre Quignard. Professeur à l’université de Montpellier : Les lagunes méditerranéennes ont une grande valeur écologique, sociale et économique Réagissez

 

Mohamed Hichem Kara. Professeur à l’université de Annaba : Le maintien de la biodiversité n’est possible que dans un environnement sain et équilibré Réagissez

 

Un ouvrage de 1500 pages du Pr. Mohamed Hichem Kara (Annaba) et du Pr Jean-Pierre Quignard (Montpellier) consacré à la biodiversité en Méditerranée Réagissez

 

Aviation Training school : Sortie de la première promotion de pilotes Réagissez

 

Abdelmadjid Fechkeur. Directeur de l’école Aviation Training School (ATS) : Nous avons pour ambition d’installer un campus à Tiaret Réagissez

 

Conférence internationale sur l’énergie, matériaux, énergétique appliquée et pollution ((ICEMEAP ) : Une mise à jour des développements technologiques Réagissez

 

Projet de développement et de rationalisation de la gestion des ressources humaines à l’université de Souk Ahras : Cinq ateliers pour pallier les lacunes administratives Réagissez

 

Belkacem Benzenine. Docteur en philosophie politique et chercheur au Crasc d’Oran : «Les libertés académiques sont menacées» Réagissez

 

Tous les articles

loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...