Pages hebdo Etudiant
 

La plasturgie en chiffres

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.01.17 | 10h00 Réagissez

L’Algérie est le troisième plus grand importateur de la technologie de la plasturgie en Afrique après l’Afrique du Sud et l’Egypte.

Les principaux fournisseurs sont la Chine, l’Italie, l’Allemagne, la France, le Canada, la Suisse, le Luxembourg, l’Autriche, l’Espagne et la Turquie 8 à 10 kg est la consommation annuelle de chaque Algérien. Cela fait plus d’un million de tonnes, dont la moitié est importée d’Asie et d’Europe.

La consommation nationale en résine de base est estimée à 150 000 tonnes par an.
La demande annuelle est de l’ordre de  300 000 tonnes.

30% des exportations tunisiennes touchant à la plasturgie et un peu moins pour le Maroc se font en direction de l’Algérie.
Le marché algérien de la plasturgie compte seulement 2 200 entreprises employant 20 000 salariés.

Chiffres de la fédération de la plasturgie et des composites (France)

1 euro de de chiffre d’affaires supplémentaire pour la plasturgie, c’est + 2,27 euros de chiffre d’affaires pour l’économie française.
1 emploi créé dans la plasturgie, c’est + 2,41 emplois en France
1 Centre technique industriel c’est :
- 1 plasturgiste sur 2 exporté
- + 24% de recrutements
- + 8% d’élèves
- un maillon-clé des technologies du futur : impression 3D, plastronique, objets connectés, etc.
- + 23% en R&D prévus en 2017, grâce au Centre technique industriel

 
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie