Pages hebdo Etudiant
 

Emploi dans l’agriculture : La colère de Mebarki

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 27.09.17 | 12h00 Réagissez

Quelque 600 000 postes d’emploi dans le secteur l’agriculture sont encore inoccupés sur le territoire national faute de postulants, a affirmé, dimanche à Sidi Lakhdar (Aïn Defla), le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki.

 «Pas moins de 600 000 postes d’emploi se rapportant à l’agriculture et à l’agro-alimentaire et l’agro-industriel de façon générale sont encore vacants et il est plus que nécessaire que les jeunes optent pour ce créneau d’activité porteur», a-t-il précisé, lors de son inspection du centre d’excellence de formation professionnelle dédiés aux métiers de l’agriculture dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya de Aïn Defla. Battant en brèche le prétexte selon lequel l’agriculture est caractérisée par sa pénibilité, en soutenant que «ce motif n’a plus droit de cité de nos jours à la faveur de la mécanisation à grande échelle des activités liées au travail de la terre. De nos jours, le prétexte selon lequel les métiers liés à l’agriculture sont caractérisés par leur pénibilité ne tient pas la route car la mécanisation du travail agricole a soulagé les agriculteurs, leur épargnant les difficultés auxquelles étaient confrontés leurs aïeux par le passé», a-t-il expliqué.

Pour Mebarki, il est absolument nécessaire que les jeunes optent pour des créneaux qui offrent des opportunités d’emploi, affirmant que la terre constitue la seule entité qui donne sans compter mais à condition d’en prendre soin. Evoquant le centre d’excellence de la formation professionnelle dédié aux métiers de l’agriculture et de l’industrie agro-alimentaire de Sidi Lakhdar, il a fait remarquer que ce genre de structure implantée au niveau de 7 autres wilayas disposant du plus haut potentiel agricole a pour mission première d’accompagner les agriculteurs. Il est clair que les agriculteurs sont avides de conseils, de formation, d’orientation et d’appui, a-t-il fait remarquer, assurant que ce centre sera davantage modernisé afin qu’il s’acquitte de la meilleure manière possible de la mission qui lui est dévolue. Le ministre a profité de son déplacement pour appeler les jeunes à opter pour ce créneau d’activité porteur.
 

APS, Zouheir Aït Mouhoub
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...