Pages hebdo Etudiant
 

Un Arbre Aux Mille Vertus|

Des universitaires algériens s’intéressent au moringa

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.05.17 | 12h00 Réagissez

Le moringa est un arbre originaire d’Inde, dans les vallées au sud de l’Himalaya. On le retrouve tout le long de la zone tropicale et subtropicale. Il s’agit d’un arbre noueux aux feuilles ébouriffées.

Le moringa peut croître non seulement sur sol riche, mais aussi sur sol pauvre. Il est très peu affecté par la sécheresse et grandit rapidement lorsqu’il est semé ou coupé et peut atteindre une hauteur de trois mètres dès la première année.

Les spécialistes internationaux présentent le moringa comme un arbre d’un «grand potentiel». Il a des vertus diététiques, agronomiques et médicinales. Sous d’autres cieux, cette ressource végétale est utilisée pour soigner le diabète, l’hypertension, les infections de la peau, l’ulcère de l’estomac, les douleurs gastriques, la gale, les mycoses, qui sont des affections dues à des champignons parasites.

Richesses

En dehors de toutes ses richesses, les scientifiques s’accordent à dire que «les feuilles fraîches de moringa contiennent par gramme trois fois plus de fer que les épinards et autant de protéines que les œufs. Elles contiennent sept fois plus de vitamine A que les carottes, trois fois plus de potassium que les bananes et quatre fois plus de calcium que le lait».

Une véritable aubaine pour les pays qui traversent de sévères famines, qui déciment chaque année des populations de plus en plus fragiles. Seules les feuilles séchées de moringa contiennent 25 fois plus de fer que les épinards, 4 fois plus de protéines que les œufs, plus 0,75% plus de vitamine C que les oranges, dix fois plus de vitamine A que les carottes, quinze fois plus de potassium que les bananes, 17 fois plus de calcium que le lait. Dans plusieurs cultures, le moringa est reconnu comme arbre «miraculeux», «prodigieux» et même «sacré»!

Tindouf

Une expérience unique a été réalisée par un agronome dans les camps sahraouis à Tindouf. En effet, un ingénieur agronome travaille depuis quelques années sur le développement d’un «jardin familial» dans les camps pour réfugiés sahraouis. Son projet consiste à planter des légumes et dans chaque jardin un arbre de moringa.

S’inspirant des expériences réalisées dans d’autres pays, le chercheur espère recevoir plus de graines pour exploiter l’arbre entièrement. Par ailleurs, dans des pays comme le Kenya, l’Inde et le Sénégal, l’arbre a fait ses preuves dans la lutte contre la malnutrition, le traitement de la carence en vitamine A et l’allaitement. Dans ces mêmes pays, le e moringa a servi à purifier les eaux en détruisant 90 à 99% des bactéries.


 

Faten Hayed
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie