Pages hebdo Etudiant
 

Affaire de l’agression des enseignants de sciences politiques

Des étudiants candamnés à la prison avec sursis

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.11.17 | 12h00 Réagissez

Le verdict dans l’affaire des enseignants agressés en février dernier à l’intérieur de la faculté des Sciences politiques d’Alger est tombé hier.

Le tribunal de Bir Mourad Raïs a condamné quatre étudiants présents ainsi que le responsable de la sécurité de la faculté à un an de prison avec sursis. Les deux étudiants absents ont, quant à eux, été condamnés à dix-huit mois de prison ferme.

L’incident qui a défrayé la chronique en début d’année où des professeurs de l’université de sciences politiques d’Alger ont été agressés physiquement par des individus, qui se seraient introduits dans la salle où se tenait une assemblée du Cnes, le syndicat des enseignants universitaires. Plusieurs enseignants de cette faculté ont déposé plainte contre les dénommés B. A., un enseignant de la faculté, H. R., agent de sécurité à la faculté des sciences de l’information, ainsi que contre une dizaine d’étudiants inscrits dans les différentes facultés d’Alger 3, à savoir la faculté des sciences politiques, à la faculté de l’information et celle du sport.

Certains sont cités nommément, tandis que d’autres ont été identifiés dans les vidéos filmées par des enseignants au cours de l’agression dans l’enceinte de la faculté, y compris dans les classes. Les enseignants, déterminés à aller au bout de cette affaire, transmettront le jugement à la tutelle pour que les mesures disciplinaires soient prises contre les agresseurs désormais condamnés.
 

Zouheir Aït Mouhoub
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie