Pages hebdo Etudiant
 

Constantine 3 : Vers la fin de la grève des futurs architectes

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.04.17 | 12h00 Réagissez

La grève des étudiants d’architecture de l’université Constantine 3 risque de connaître son épilogue cette semaine.

La nouvelle doyenne a, en effet, rencontré hier les étudiants grévistes dans le cadre d’une assemblée générale et leur a proposé une solution de sortie de crise, en contrepartie d’une reprise des cours. Concrètement, Mme Badia Sahraoui a proposé aux représentants des étudiants de leur fournir une assistance pour les aider à plaider leur cause devant les responsables du ministère de l’Enseignement supérieur. A peine installée à la tête de la faculté d’architecture de Constantine, Mme Badia Sahraoui tente ainsi de désamorcer la crise de son établissement menacé par l’année blanche. Une priorité qui semble intéresser au premier plan le rectorat, ainsi que la tutelle. Ceci dit, il est quasiment impossible de sauver cette année, reconnaît Mme Sahraoui, jointe par téléphone par El Watan. Il s’agit donc de rattraper le premier semestre (S1), alors que le S21 est fatalement reconduit pour l’année prochaine, le temps n’étant pas suffisant pour garantir 16 semaines de cours. La majorité des étudiants semble avoir accepté le deal, exception faite d’un groupe qui milite pour obtenir la validation de toute l’année. Pour rappel, la faculté d’architecture de Constantine est paralysée depuis janvier dernier par une grève des étudiants. Ces derniers ont refusé de payer les augmentations des frais de stage, exigés par l’Ordre des architectes et revendiquent le droit au recrutement dans le cadre de la Fonction publique.
 

Nouri Nesrouche
 

Etudiant : les autres articles

Djamila Halliche .Directrice générale de l’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement technologique (Anvredet) : Les moyens consacrés à la recherche restent encore dérisoires Réagissez

 

Béchar : Avec 18,35 de moyenne au bac, elle rêve de devenir astrophysicienne Réagissez

 

Le satellite, cet outil de développement et de souveraineté nationale Réagissez

 

La constellation des satellites algériens Réagissez

 

Centre de développement des satellites : L’œil du satellite Réagissez

 

Mohamed Kameche. Directeur du Centre de développement des satellites (CDS) : Les institutions ne sont plus obligées de passer par les bureaux d’études étrangers Réagissez

 

Dr Chikouche Abdelwahab. 39 ans, directeur d’études chargé des Programmes spatiaux et du Développement industriel ; PhD en Technologie spatiale Surrey Space Centre, University of Surrey, Royaume-Uni : Mettre l’outil spatial au service du développement national durable Réagissez

 

Dr BENACHIR Djaouad. 37 ans, directeur d’études chargé des Applications spatiales à l’Agence spatiale algérienne (ASAL). Ingénieur en électronique, option contrôle. Docteur en traitement d’images à l’Université de Toulouse III, France. : L’exploitation des images fournit des informations précieuses permettant une prise de décision rationnelle et rapide Réagissez

 

Urbanisme : Oran cartographiée Réagissez

 

Littoral : L’Algérois scanné Réagissez

 

Tous les articles

le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie