Pages hebdo Etudiant
 

Chronologie des profils imposés

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 13.12.17 | 12h00 Réagissez


Dans les années 70, les compétences scientifiques et intellectuelles étaient requises pour les trois universités existantes. Mais, ces dernières étaient cadrées par les institutions du despotisme boumedienniste (SM et triumvirat qui gouvernent les wilayas).
Dans les années 80, l’arabisation fln-iste les recteurs (formation et profil FLN, opportunisme institutionnel, médiocrité intellectuelle et assujettissement au pouvoir...).

Dans les années 90, décennie noire, la logique sécuritaire domine. Des sortes de DEC sont nommés pour contrer l’islamisme dans les universités! les services, installés à l’université décident de tout!

Des années 2000 à aujourd’hui, ce qui domine chez les recteurs nommés, ce sont des logiques de carrière, d’ambitions institutionnelles et politiques et l’usage des réseaux et privilèges pour assurer un devenir à leurs enfants. Tous les moyens sont permis : bourses, garantir des passages en master et en doctorat, des recrutements, etc. pour leur enfants. Bref, le réalisme version algérienne!
Quelle que soit la période, les nominations des recteurs passent par une enquête des services. Les recteurs sont souvent parrainés par la nomenklatura politique ou militaire.

De la période 90 à aujourd’hui, la connexion entre la responsabilité et le rapport à l’argent s’est amplifiée (les marchés publics, les privilèges matériels et financiers...) Certains recteurs ont fait des universités et de leurs moyens logistiques et d’impression de véritables plateformes électorales (présidentielles, législatives et même locales).

Le binôme FLN/RND domine dans le profil des recteurs et doyens qui espèrent conclure leur position de responsabilité universitaire par la députation FLN ou RND ! Tout ce processus bénéficie du silence, si ce n’est la complicité, de la tutelle! Il faut clairement noter des exceptions, des scientifiques, des gens intègres qui voulaient faire bouger les choses, mais qui se retrouvent à gérer les statu quo! L’Université, grâce à ses responsables, n’est plus sinistrée seulement... elle est définitivement désintellectualisée!!!
 

Enseignant

 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie