Pages hebdo Etudiant
 

8 : conseils pour mieux préparer ses examens

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.05.17 | 12h00 Réagissez

Prendre du recul, positiver, évitez le stress et l’angoisse, mieux réviser...autant d’astuces pour se mettre dans le bain des révisions avant des examens importants. Cependant, quelles sont les véritables méthodes qui fonctionnent ? Que vous soyez bachelier ou étudiant, voici nos dix conseils pour survivre à l’épreuve tant redoutée. 

1 - Commencez avec des basiques

Tout le monde vous parlera du fait qu’adopter une hygiène de vie équilibrée vous permettra de mieux vous concentrer...à condition que vous commenciez votre cure quelques mois ou semaines avant les examens. «Il n’y a pas de recette miraculeuse, il suffit de bien manger, de bien dormir et de faire son sport...j’entends par là des exercices et non pas aller courir le marathon» conseille le docteur et coach Mohssen Sebar «Le fait de trop veiller, conduit à une fatigue en journée, ce qui fait accroître le stress et l’énervement.

Privilégiez une alimentation équilibrée composée de légumes, viande, poisson, céréales, pas trop de café. Enfin, bannissez le tabac, les régimes, le fait de sauter les repas, etc. Équilibrer sa vie commence par régler sa journée avec un planning clair et des objectifs réalisables», ajoute-t-il. Le spécialiste suggère d’éviter les compléments alimentaires si vous arrivez à équilibrer votre rythme. N’hésitez pas, vous pouvez commencer une cure de vitamine C ou de magnésium!

2 - Profitez pour bien dormir

La plupart des études recommandent aux jeunes de dormir entre neuf et dix heures par nuit. Ces études ont également démontré qu’un adolescent ne dort que sept heures en moyenne, à cause d’un coucher tardif. Une psychanalyste et spécialiste du sommeil française, Sylvie Royant-Parola, a démontré qu’une durée de sommeil idéale est complexe car «chaque cas est différent», mais  «les jeunes ont des besoins majorés, autour de dix heures par nuit, contre huit heures pour les adultes». Il est conseillé donc de se coucher à 21 h quand on se lève à 7 h. Bien dormir ne veut pas dire dormir beaucoup, mais il se caractérise par sa régularité. S’imposer un rythme et ne pas négliger le sommeil en période d’examens, ce qui serait totalement contre-productif.

3 - Eviter son smartphone...et les réseaux sociaux !

Si vous utilisez votre smartphone après 21 h, vous dormirez moins bien, vous serez plus fatigués le matin et moins motivés aux révisions dans la journée. C’est la conclusion d’une étude de l’université de Floride. L’ordinateur, la télévision ou la tablette n’auraient pas ces effets délétères.

En cause la lumière bleue diffusée de façon intense par les écrans des téléphones, elle inhibe la production de mélatonine, l’hormone du sommeil. Sans elle, le sommeil est de moins bonne qualité, moins réparateur. En période d’examens évitez de consulter les réseaux sociaux pour ne pas subir les polémiques et les «fake news» qui polluent l’internet et vous déconcentre à tout-va.

4 - Testez de nouvelles techniques

Aujourd’hui, il existe plusieurs techniques de développement personnel, de préparation mentale et de conseils pratiques pour affronter les examens. Il suffit d’assister à un atelier pour en sortir avec de nouvelles résolutions. Pensez à assister au séminaire qu’organise le docteur Malika Djellal, qui est également coach en développement humain et animatrice d’atelier. Dr Djellal animera un séminaire ce vendredi à 10h intitulé «Préparation psychologique aux examens» destiné aux élèves du BEM, du BAC et des universitaires, à The Address Coworking Space, situé au mall de Mohammadia. «Je suis médecin et je me suis formée au développement humain.

Le séminaire de ce vendredi tournera autour de la peur de l’examen, de la confiance en soi, de la manière dont on se parle et de comment se préparer à travers des techniques et un plan d’action pour réviser», explique le docteur Djellal «Il existe des techniques pour supprimer les peurs que j’utilise également lors de mes séminaires. Il y a un engouement réel, je constate un changement. Je  responsabilise les lycéens pour qu’ils comprennent que malgré les conditions difficiles, il est possible de réussir.

Certains perdent un parent durant l’année, pourtant ils obtiennent leur examen, qu’est-ce qui justifie cette réussite ? Si ce n’est la volonté et la prise de conscience. Comprendre d’où viennent les faiblesses et traiter rapidement pour mieux se focaliser sur la réussite et non l’échec», conclut-elle. pour vous inscrire au séminaire, un formulaire est à votre disposition sur la page Facebook (www.facebook.com/theaddressdz/) vous pouvez également avoir plus d’informations au 0550.578.539.

5 - Optez pour un sport

Pas n’importe quel sport et surtout pratiqué dans des conditions normales. Les médecins recommandent de ne pas faire un marathon. Le sport peut être une excellente façon de faire des pauses dans vos révisions. Quand vous n’arrivez plus à penser, alors arrêtez et allez faire un peu de sport. Bien souvent vous constaterez que cela oxygène votre cerveau à un point, qui vous permet d’être plus efficace dans vos révisions par la suite.

Selon de récentes études internationales, l’activité physique régulière a un effet bénéfique sur la résolution des problèmes. Elles indiquent notamment que les étudiants qui suivent un programme d’éducation physique obtiennent de meilleurs résultats que les autres. Ne vous inquiétez pas si vous n’avez pas de salle de sport dans votre quartier faites de la marche, des étirements, du vélo, etc., à raison de 20 à 30 minutes par jour. Choisissez des sports qui vous détendent et non des sports de combat.

6 - Le yoga ? Pourquoi pas ?

En 2014 en Inde, le chef du gouvernement indien, Narendra Modi, a nommé un ministre du Yoga! C’est dire l’importance de cette pratique dans le pays. Le chef du gouvernement a imposé à ses ministres de pratiquer le yoga avant chaque conseil. En Algérie, le yoga est restreint à certaines salles de sports, mais il existe depuis des décennies, pratiqué par des adeptes qui, souvent, font des stages à l’étranger pour perfectionner leur pratique.

L’avantage du yoga est qu’il se pratique partout. Dans certains pays occidentaux, le yoga est pratiqué dans les crèches et les écoles primaires, tant le degré de concentration est amélioré. Le yoga existe également à travers des applications mobiles qui vous permettent de contrôler votre respiration, votre concentration et de vous détendre graduellement. Le yoga implique également apprendre à mieux respirer et méditer...sans clichés !

7 - Changez votre manière de réviser

Faites de la routine votre ennemie. Il n’y a rien de pire pour la mémoire que de mettre son cerveau en pilotage automatique. Afin de ne pas vous ramollir, essayez de changer régulièrement vos horaires de révision, vos matières non pas par ordre de déroulement des examens, mais par priorité, vos «rituels» du matin ou du soir. De même, évitez les activités passives. Si vous regardez la télé, essayez d’opter pour une émission qui vous fera réfléchir ou sur laquelle vous pouvez engager une discussion avec vos proches, ou mieux, qui vous fera oublier vos examens. Et surtout profitez-en pour retenir une ou plusieurs phrases liées à votre enseignement, votre matière...ceci favorise votre culture générale.

8 - Ne détériorez pas votre mémoire

Aucune étude scientifique sérieuse n’a prouvé que le fait de doper sa mémoire puisse garantir une réussite. Les effets des substances médicamenteuses sur la mémoire n’a jamais été démontrée. Plusieurs comprimés disponibles en pharmacie ne sont généralement que des produits excitant le système nerveux, comme la caféine, notamment.

La sensation d’hyper activité ne viendrait que du fait du taux d’adrénaline dans le sang. Cette augmentation finalement artificiellement de l’énergie n’est pas pérenne. Vous aurez certes, la sensation d’être plus efficace et concentré, alors qu’au final ce n’est qu’une excitation nerveuse stimulée et qui s’épuise rapidement.

Les meilleurs experts en mémoire préconisent surtout de lire, relire et réviser régulièrement les cours pour mieux imprégner la mémoire. Répétez plusieurs fois les mêmes exercices pour mieux mémoriser les procédures de résolution de problème. Cultivez des stratégies mentales de mémorisation visuelle ou même auditive. Enfin, évitez le recours immédiat aux compositions douteuses.

 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...