Pages hebdo Etudiant
 

Association culturelle ADCE

500 jeunes admis à l’école d’été internationale à Oran

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.07.17 | 12h00 Réagissez

Plus de 500 jeunes et enfants ont été retenus pour l’école d’été internationale, organisée cette année pour la quatrième fois consécutive par l’Association de développement des capacités des étudiants (ADCE).

En effet, la cérémonie d’ouverture de cette école solidaire appelée «International Summer School» s’est tenue vendredi après-midi au cinéma Murdjajo, en présence des candidats et leurs familles ainsi que plusieurs universitaires. Les formations en langues étrangères et en informatique se prolongeront huit semaines durant, et seront sanctionnées par des attestations. Selon Mme Soumia Daghor, chargée de projet et du recrutement des formateurs, «cette quatrième édition est marquée par un vif intérêt des étudiants».

Elle explique : «Les années passées, nous avions quelque 500 candidatures et nous retenions 250 jeunes. Cette année, les demandes ont dépassé les 1500 et nous avons retenu plus de 500 jeunes et aussi des enfants, car nous avons un programme appelé ISS-Kids. Nous comptons plus de 20 enseignants de différentes spécialités, dont des étrangers, des Européens notamment.» S’agissant des tarifs, notre interlocutrice souligne que ces formations sont gratuites, nonobstant une cotisation de 500DA pour les frais d’assurance.

Cette formation s’inscrit dans le cadre du programme d’appui jeunesse-emploi (PAJE). Il s’agit d’un programme élaboré dans le cadre d’une convention entre l’Algérie et l’Union européenne, signée en décembre 2012 et portant sur un cofinancement de 26 millions d’euros, dont 23,5 millions représentent la contribution européenne.

Cette convention a permis la mise en œuvre d’un programme d’appui au développement, mais aussi la concrétisation des politiques nationales de la jeunesse et de l’employabilité des jeunes, le PAJE en l’occurrence. «L’objectif principal du programme est d’accompagner le gouvernement algérien dans sa politique nationale en faveur de la jeunesse et pour l’employabilité et l’insertion des jeunes, ainsi que les efforts de la société civile pour une meilleure prise en charge des jeunes dans la société», a encore expliqué notre interlocutrice.

Et d’ajouter : «Cette école d’été s’inscrit précisément dans le cadre du projet ECHO, à savoir Education et Changement Oran, et qui dure 10 mois. Notre association, l’ADCE, gère ce projet. Elle a été créée en 2015 et son objectif est le développement des compétences des jeunes et étudiants en proposant des formations extra-universitaires ainsi qu’un accompagnement.

Quant au projet ECHO, il vise à développer les capacités de 200 jeunes étudiants à travers une école d’été solidaire et gratuite de 8 semaines en langues et en informatique. Mais en plus, il vise la formation de 100 jeunes étudiants en entrepreneuriat et aux dispositifs d’aide par le biais de trois nouvelles éditions de l’événement sur l’entrepreneuriat ‘‘Guidini’’ au sein des universités.»
 

R. Benchikh
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie