Pages hebdo Environnement
 

Le poisson-coffre, une sérieuse menace

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.02.14 | 10h00 Réagissez

 
	Le Lagocephalus sceleratus, communément appelé poisson-coffre.
| © D. R.
Le Lagocephalus sceleratus, communément appelé...

La présence d’espèces de poissons exotiques sur les côtes algériennes est-elle une réalité  ? Depuis plusieurs années, nous constatons l’apparition d’espèces inhabituelles dans les prises des pêcheurs, mais ces captures restent exceptionnelles.

Depuis plusieurs semaines, des alertes sont données sur les réseaux sociaux ou par voie d’affichage dans les ports sur la présence sur nos côtes d’une espèce de poisson considérée comme dangereuse, car elle renferme une toxine paralysante qui peut conduire à la mort par défaillance respiratoire. Cette espèce de poisson, qui vient d’être identifiée avec certitude par les scientifiques du laboratoire Bioressources marines du Pr Mohamed Hichem Kara de l’université de Annaba, est le Lagocephalus sceleratus, communément appelé poisson-coffre. On lui a donné hâtivement le nom de poisson-lapin ou, en 2011, celui de poisson-lièvre.

Appellation qui vient du mot arabe «arnab» (lapin) donnée au Moyen-Orient et en Egypte à une autre espèce de poisson semblable du genre Siganus qui est aussi une espèce invasive qui est à nos portes, selon le Pr Kara. Lagocephalus sceleratus est une nouvelle espèce en Méditerranée. Elle vient de la mer Rouge, de l’océan Indien et du Pacifique. C’est ce qu’on appelle une espèce envahissante, exotique ou encore «espèce invasive» qui est, malgré sa locution, un anglicisme. Ces espèces sont considérées comme nuisibles à la biodiversité des écosystèmes où elles s’établissent. A un point tel qu’à la conférence des Parties de la Convention sur la diversité biologique à Nagoya, au Japon, en octobre 2010, la lutte contre les espèces exotiques envahissantes est l’un des 20 objectifs fixés pour 2020.

Inventaires

Aux manipulations directes sur les milieux naturels avec les introductions accidentelles ou volontaires d’espèces allochtones, s’ajoutent maintenant les effets du changement climatique qui favorisent la migration et la propagation des espèces vivantes encore plus facilitées dans l’océan mondial. On a estimé à 1400 milliards de dollars les dégâts causés à l’économie mondiale par les espèces envahissantes. On estime à 150 le nombre d’espèces exotiques présentes en Méditerranée (voir interview du Pr Kara) et celles retrouvées le long des côtes algériennes sont au nombre de sept. On en compte plus d’une vingtaine pour les eaux continentales rendues plus vulnérables à cause de leur confinement et leur étroite dépendance de leur approvisionnement hydrique.

Le Lagocephamus sceleratus, ou poisson-coffre, bien que cette dénomination est également attribuée à d’autres poissons, vient de l’est. Il a été nettement identifié en 2010 sur la côte orientale de Tunisie. En juillet 2011, on s’en souvient probablement, une fausse alerte donnée à El Kala a fait fuir les estivants. Au total, une dizaine d’individus ont été rapportés par des pêcheurs depuis le début de l’année. D’abord à El Kala, puis à Annaba, ensuite Skikda et pour finir à Chlef. Selon les scientifiques, cette distribution quasi simultanée laisse penser que l’espèce est bien présente le long de toute la côte algérienne. Il devient impératif d'établir des inventaires réguliers de la faune et de la flore aquatiques et de signaler tout nouvel arrivant. Un observatoire régional permanent a été initié par le laboratoire du Pr Kara en 2003.

Cette initiative doit être formalisée et généralisée à tout le pays. Pour les eaux continentales, les actions de repeuplement pour l’aquaculture doivent être effectuées en accord avec le code de conduite de la FAO qui recommande l’approche de précaution appliquée aux introductions d’espèces.

Une neurotoxine paralysante

Tout au long du mois de janvier, la presse a rapporté la découverte de poissons inconnus dans les filets des pêcheurs professionnels. Une première identification avec des guides les a reconnus comme toxiques et l’alerte a été donnée par FCB et affichage. A tort, on les a appelés «poissons lapins». Selon le Pr Hichem Kara de l’université de Annaba, le poisson lapin (du genre Siganus) n’a jamais été signalé sur les côtes algériennes alors qu’il est fréquent sur les côtes orientales tunisiennes. L’examen de deux spécimens de cette nouvelle espèce qui n’ont pu être récupérés que la semaine dernière fait dire au Pr Kara qu’il s’agit du poisson-coffre ou tétrodon, dont une seule espèce (Lagocephalus lagocephalus) existe naturellement en Méditerranée.

Celle qui a été retrouvée est Lagocephalus sceleratus), d’origine indopacifique. Elle est entrée en Méditerranée en 2003 via la mer Rouge et le canal de Suez. Elle s’est ensuite propagée dans l’Est de la Méditerranée. Le poisson-coffre renferme une neurotoxine extrêmement dangereuse, la tétrodotoxine, que la cuisson ne détruit pas. Elle se trouve surtout dans les viscères, mais aussi dans la peau et dans les muscles. Consommée par l’homme, elle agit par un blocage sélectif des canaux calciques du nerf et du muscle et entraîne une paralysie rapidement extensive et totale aboutissant à la mort par défaillance respiratoire.

Le lac Oubeira, un lac sans vie

Dans le cadre d’une opération de valorisation du lac, la première zone humide classée Ramsar par l’Algérie et réserve intégrale du Parc national d’El Kala, le défunt Office national de développement et de production aquacole (Ondpa) a effectué à plusieurs reprises et sans études préalable une série d’introduction de carpe et de sandre qui ont fait de ce plan d’eau frétillant de vie aquatique un grand bassin aux eaux mortes. En juin 1985, 3,15 millions d’alevins appartenant aux espèces Aristichthys nobilis (carpe grande bouche), Hypophtalmichthis molitrix (carpe argentée) et Ctenophraryngodon idella (carpe herbivore) ont été introduits.

En avril 1986, un supplément de 3 millions d’alvins de Cyprinus carpio (carpe commune ou carpe cuir ou carpe koï) et de Stizstedion lucioperca (sandre) est effectué. L’assèchement total du lac pendant l’été 1990, dû aux effets conjugués de fortes chaleurs et de pompages excessifs tuant toutes les carpes, n’a pas découragé l’Ondpa qui a récidivé en 1991 par un nouvel empoissonnement du lac avec 1 700 000 alevins de carpe argentée et de carpe grande bouche. Cette introduction a donné des individus gigantesques, jusqu’à 20 kg, qui ont brouté toute la végétation aquatique avant de disparaître à leur tour. La végétation jouait le rôle d’habitat pour des dizaines d’espèces d’invertébrés et de poissons autochtones, comme deux espèces de mulet (Mugil cepahlus et Liza ramada) le barbeau et l’alose.

Pr Mohamed Hichem Kara. Directeur laboratoire Bioressources marines : On estime à plus de 150 espèces le nombre de poissons exotiques en Méditerranée

-Comment explique-t-on l’arrivée de cette espèce ?

Depuis quelques décennies, la Méditerranée connaît un bouleversement de sa biodiversité. L’ouverture du canal de Suez, couplée à la domestication des fleuves (le Nil) et au changement climatique, a favorisé l’immigration spontanée d’espèce nouvelles en provenance de l’Atlantique (immigrants herculéens) et de l’Indopacifique (immigrants lessepsiens). Le transport dans les eaux de ballast des bateaux est aussi parfois incriminé. Actuellement, on estime à plus de 150 espèces le nombre de poissons exotiques en Méditerranée.

-Quelle pourrait être leur incidence sur les milieux qui les reçoivent et sur la biodiversité locale ?

Ces espèces n’affectent pas les écosystèmes qui les reçoivent si elles se limitent à la présence de quelques individus. En revanche, elles sont nuisibles lorsqu’elles deviennent invasives, à l’image de la sole du Sénégal qui a éliminé puis remplacé la sole commune dans le Mellah d’El Kala. Les invasions sont plus nombreuses dans les eaux douces où des espèces de poissons introduites (gambusie, carpe, ablette, sandre) entrent en compétition avec les peuplements autochtones et menacent leur existence. Des cas de «mariage» entre espèces indigènes et exotiques existent aussi et altèrent le patrimoine génétique local. Les espèces invasives peuvent également détruire ou modifier les habitats naturels qu’ils occupent.

-Quels dangers représentent-elles pour l’homme ?

Lorsque les poissons sont introduits volontairement (renforcement de la pêche, aquaculture extensive, lutte biologique, etc.), l’intérêt socioéconomique est certain, mais peut s’accompagner de dommages irréparables, si des précautions ne sont pas prises. La pêche peut alors perdre ses espèces cibles au profit d’envahisseurs de qualité organoleptique médiocre et l’attrait commercial est moindre. Une autre menace directe pour la santé de l’homme est l’arrivée d’espèces toxiques, comme c’est le cas du poisson-coffre.

Bio express :
Docteur d’Etat en océanographie, Mohamed Hichem Kara est professeur à l’université de Annaba où il dirige le laboratoire Bioressources marines qu’il a fondé en 2003. Il est expert de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) concernant les questions de biodiversité.

Slim Sadki
 
 
Votre réaction
 
Pour réagir à cet article veuillez saisir votre login/pass ci-dessous ou vous inscrire en cliquant ici
 
Sur le même sujet
El Aouana : Un deuxième poisson-lapin pêché
El Aouana : Un poisson-lapin pêché
Sidi Bel Abbès : Un site dédié à la pêche en eau douce
Du même auteur
El Tarf : Le corps d’un noyé repêché
L’aulnaie, tout un royaume à sauver
Djamila Belouahem-Abed. Chercheur à l’INRF : Interdire l’accès et l’exploitation des aulnaies
Faune Algérienne : La cigogne noire est-elle enfin revenue chez nous ?
Nature : La cigogne noire est-elle enfin revenue chez nous ?
 
Tous les titres d'El Watan

Actualité

En Espagne, l´élection présidentielle a été marquée par le boycott et l´indifférence

Un peu plus de 12 % des 24 912 électeurs inscrits sur les listes électorales des Consulats d’Algérie à Madrid, Barcelone, et à alicante se sont déplacés aux 18 bureaux de vote mets à leur disposition, du 12 au 17 avril 2014 .Abdelaziz Bouteflika est sorti avec plus de 70% des suffrages exprimés.

Il ne reconnaît pas la victoire de Bouteflika : Benflis appelle à combattre le système

Sellal toujours en campagne pour le président : «C’est nous qui avons besoin de Bouteflika, pas le contraire»

Abdelaziz Belaïd : «Le plus dur nous attend»

Touati dénonce la fraude : «Cette élection n’a aucun sens»

Un fort taux d’abstention et une large «victoire» pour Bouteflika : Score à la brejnévienne !

Repère : Abstention-sanction

Louisa Hanoune arrive en 4e position : La grande désillusion

L’image de Bouteflika dénude le système : Un président «dirigé» pour une Algérie qui regarde ailleurs

Surveillance de l’élection : Deux commissions, zéro résultat

 

Sports

Réflexion sur la loi, l’esprit de la loi et le libre arbitre en football : Trois situations récurrentes débattues

Mondial 2014 / Italie : La guerre des sept buteurs

Le billet du Mondial dévoilé par la FIFA

Valcke va inspecter trois stades inachevés

Mondial 2014 - Sao Paulo : Mea culpa du responsable des travaux

Brésil- Argentine le 11 octobre à Pékin

 

Economie

L’état prend le contrôle de Djezzy

Vimpelcom empoche 4 milliards de dollards de dividendes Djezzy transférera 4 milliards de dollars à Vimpelcom au titre des dividendes bloqués depuis 2009.

Moyen-Orient et Afrique du Nord : Le FMI lance un débat sur le changement économique

Les brèves

L'Algérie acquiert 51% du capital Orascom Telecom Algérie OTA

Pour développer son secteur long courrier : Aigle Azur renforce sa flotte avec deux Airbus

Rachat de FagorBrandt : Cevital reçoit le feu vert de la justice française

 

International

Accord de Genève sur l’Ukraine : Le niet des insurgés séparatistes

La paix en Ukraine n’est manifestement pas pour demain. Les insurgés séparatistes de l’est de l’Ukraine ont rejeté hier l’accord conclu jeudi à Genève, lui préférant une réforme constitutionnelle. 

L’université au cœur de la crise en égypte : «Les militaires n’ont pas peur de nous !»

Face à la misère en Jordanie, certains préfèrent retourner en Syrie : Le drame des réfugiés syriens

Colonisations et non-libération des prisonniers : L’UE critique les décisions d’Israël

Turquie : Gül exclut un ticket avec le «président» Erdogan

Les brèves

 

Culture

Concert de jazz à Alger : « Nights in Tunisia » : L’effet Dizzy Gillespie

La formation de jazz Diagonal, à travers son projet  Nights  in  Tunisia, donner un concert, le lundi 28 avril à 19h, à  salle Ibn Zeydoun, à Alger

Mort de l'écrivain colombien Gabriel Garcia Marquez : Adios Gabo !

Garcia Marquez et l'Algérie : Un Colombien vaut bien un Algérien

Automobile club d'Egypte de Alaâ El Aswany : Le roman du face-à-face entre nantis et serviteurs

Alaa El Aswany. Romancier : «Il s’agit de la relation dominant-dominé»

Souad Asla, l’authentique Sahrouia sur scène

 

Région Est

Projet du palais des expositions de Zouaghi : Les travaux au point mort

Au fur et à mesure de l’avancement des chantiers, l’on s’aperçoit que les projets ont été lancés dans la précipitation au niveau central, ce qui ouvre la voie à tous les dépassements.

Réhabilitation des écoles primaires : 200 millions de dinars végètent dans les tiroirs

En dépit de la disponibilité des moyens financiers, l’opération n’a toujours pas été lancée à cause des procédures administratives imposées par le code des marchés.

Annaba : 72 individus sous mandat de dépôt

Commerce de bazar à El Milia (JIJEL) : La nouvelle vocation de Trik Ezzaoualia

Plateforme pétrochimique : Les agents de sécurité durcissent le ton

Tazoult (Batna) : La vespasienne de la discorde

Biskra : Arrestation du meurtrier de la gare routière

Souk Ahras : Lancement imminent de la 4G

 

Région Ouest

EL Aoumeur et Slatna (Boufatis) : Le transport public est défaillant

À El Aoumeur tout comme à Slatna, le transport est quasi inexistant, ce qui pousse les habitants de ces deux localités à recourir au transport clandestin.

Mostaganem : 200 aides supplémentaires au logement rural

Chlef : La CNAS lance la télé- déclaration des cotisations

Ghazaouet : Les parents d’élèves revendiquent une passerelle

Sidi Bel Abbès : La ville se prépare au festival du théâtre professionnel

Cimenterie Lafarge d'Oggaz à Mascara : La solidarité avec les employés licenciés prend forme

Tiaret : 132 familles relogées à Rahouia

Saïda : Progression alarmante de la tuberculose

 

Région Kabylie

Éleveurs et producteurs de lait à Tizi Ouzou : Protestation au siège de la wilaya

Des dizaines d’éleveurs de bovins et de producteurs de lait ont procédé avant-hier à la fermeture des sièges de la direction des services agricoles et de la chambre de l’agriculture de la wilaya.

Inauguration de la stèle Saïd Mekbel à Béjaïa : Le wali «récupère» l'événement

La placette aménagée à la cité Rabéa, dans la ville de Béjaïa, au centre de laquelle trône un buste de Saïd Mekbel, journaliste assassiné le 3 décembre 1994, a enfin été réceptionnée.

Wilaya de Bouira : Des familles croupissent dans des garages

8000 DA de loyer pour vivre dans un garage de 20m2. Aucune promesse de relogement pour ces familles en détresse.

Secteur de la santé à Boumerdès : Les consultations spécialisées «sorties» des hôpitaux

Le transfert des consultations spécialisées vers les polycliniques a provoqué le mécontentement de nombreux patients de la région.

 

Région Centre

L’EPIC créé en 2013 est opérationnel depuis janvier ExtraNet, une nette amélioration !

L’Epic ExtraNet couvre 29 communes, soit 80% de la superficie de la wilaya d’Alger l En plus des locations, l’établissement de la wilaya compte acquérir une vingtaine de camions.

Tipasa : Un taux plus bas que celui de 2009, Bouteflika en tête

Conférence sur l’efficience énergétique à Blida : Vers le respect des normes de l’isolation thermique

Laghouat : Une eau à la couleur suspecte

 

Région Sud

Déficit en parcs d’attraction et de loisirs à Tamanrasset : Les parents exigent la création d’espaces de jeux

La ville de Tamanrasset accuse un déficit énorme en matière d’espaces d’attraction et de loisirs, notamment en ce qui concerne les parcs de jeux pour enfants.

Ouargla : La CNDDC dénonce une campagne médiatique diffamatoire

Dans communiqué de presse rendu public mercredi, le comité national pour la défense des droits des chômeurs «condamne vigoureusement le discours diffamatoire soutenu par des chaînes de télévision privées ainsi que certains candidats à la présidentielle».

Djanet : Importante saisie de drogue et de psychotropes

Les éléments de la sûreté de daïra de Djanet, relevant de la sûreté d’Illizi, ont arrêté deux personnes impliquées dans la commercialisation de drogue, a-t-on appris auprès de la sûreté de wilaya.

 

Contributions

Pourquoi le déclin du monde arabo-musulman relève d’une fausse conception de l’Histoire ?

L’humanité, et cela est incroyable malgré toute sa complexité, se lit au fond presque à livre ouvert. Et c’est cela qui fait sa richesse.

Quid des intellectuels algériens

 

Magazine

Chronique d’une campagne inédite

De quelle Algérie rêvent-ils ?

 

Etudiant

Situation délétère à Ghardaïa : L’Université va mal

«On ne comprend plus ce qui se passe. On est fatigués. On veut que ça cesse. C’est notre avenir qui est en danger.» Cette phrase est revenue dans la bouche de Rabab, Sara, Belkacem, Mohamed, Amine et tant d’autres étudiants de Ghardaïa, malékites soient-ils ou ibadites. Des étudiants qui vivent au quotidien, depuis des mois déjà, un regain de violence inouïe, qui les prend en tenaille, menaçant sérieusement leur cursus universitaire. Reportage.

Métallogénie, à la recherche des minéraux utiles

 

Auto

Mourad Oulmi, nouveau président de l’AC2A

Le PDG du groupe Sovac, Mourad Oulmi, a été désigné à la tête de l’AC2A, l’association des concessionnaires automobiles d’Algérie. Il remplace ainsi Lachachi Abderrazak, qui était président par intérim et qui vient d’être installé au poste de directeur exécutif de l’association.

Activité de concessionnaire automobile : Quand l’agrément pose problème

 

France-actu

Recueillement au Père-Lachaise : Ali Mécili rassemble toujours

Le recueillement en hommage à la mémoire de Ali Mécili a rassemblé, hier au cimetière parisien du Père-Lachaise, plusieurs dizaines de militants de tous bords politiques et associatifs.

Premier jour de vote à l’étranger : Faible engouement en France

 

Histoire

Sur l'exécution de Maurice Audin : exécutants, exécuteurs, responsabilité politique

Intervention de René Gallissot à la soirée Nous demandons la vérité sur l'assassinat de Maurice Audin organisée le 24 mars 2014 par la Ligue des droits de l'Homme, Mediapart et l'Association des amis de l' Humanité au TARMAC, Paris.

Célébration de la journée de la femme à Tipaza : Des moudjahidates méprisées par les organisateurs

 

Mode

Fashion night Algiers : Un show… so chic!

C’est une première en Algérie. Vendredi dernier, au Centre commercial de Bab Ezzouar, le public algérois avait rendez-vous avec un show assez particulier : le Fashion Night Algiers.

 

Multimédia

Mobilité et transformation numérique : Microsoft veut connecter l’Algérie aux TIC

Microsoft a organisé, pendant deux jours à Alger, un événement majeur «Connect Algeria 2014».

El Khabar lance sa chaîne KBC : Il passe à la télévision

 

Portrait

Khaoula Taleb Ibrahimi. Spécialiste en sciences du langage, professeure à l’université d’Alger, militante des libertés : «Le pouvoir ne communique qu’avec sa clientèle»

«Les hommes au pouvoir ne doivent jamais attendre que les sentiments qu’on leur témoigne soient totalement désintéressés. Les gens, lorsqu’ils s’inclinent devant eux, cherchent toujours sur le tapis quelque miette de puissance à y ramasser.» Maurice Druon

Omar Benmahdjoub. Ancien membre de l’OS, du bureau politique du FLN (1964) et de l’Assemblée : Du djebel Ouarsenis aux frontières

 

Santé

Alerte sur un médicament biosimilaire mexicain : Un produit encore commercialisé en Algérie

Le ministère de la Santé et la Commission fédérale pour la protection contre les risques sanitaires (Cofépris)mexicains ont lancé une alerte sanitaire, le 14 mars dernier, pour le retrait d’un médicament biosimilaireb anticancéreux fabriqué au Mexique et importé par l’Algérie.

Commercialisation des médicaments Biosimilaires : Des traitements qui ne sont soumis à aucune législation

 

Arts et lettres

Alger. LA FUTURE STATION-MUSéE DE LA PLACE DES MARTYRS : Sous les pavés, l’histoire

Dans le ventre de la ville, le métro de la modernité a rencontré le passé.

FRONTON : Le passé est-il re-cyclable ?

 
Journalism Impact Day 2014 - Elwatan

El Watan 2014 l'info indépendante présidentielle



El Watan Magazine

El Watan Etudiant

ICI ET LA-BAS Histoires franco-algériennes

El Watan weekend blog

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

Vidéo

Les débats d'El Watan

Les débats d'El Watan
Vos réactions
Cache ton Bendir.
Vos bendirs bruyants, nous rendent de plus en plus sourds à vos discours d'un autre âge, dénués de toute vérité. L'armée Algérienne, comme la Police et la gendarmerie, s'arment à outrance, non pas pour la ...   la suite
Argou sur : Le Maroc « craint que l’Algérie devienne le gendarme de la région »
le dessin du jour
LE HIC MAZ
Chroniques
Point zéro Analyse éco Repères éco

Entreprise : publiez vos annonce d'emploi Emploitic.com - Publication d'offre  - emploi algerie

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter

El Watan sur Facebook

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Téléchargements PDF

Journal du 19/04

El Watan week-end

en ligne en PDF