Pages hebdo Environnement
 

Le poisson-coffre, une sérieuse menace

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.02.14 | 10h00 Réagissez

 
	Le Lagocephalus sceleratus, communément appelé poisson-coffre.
| © D. R.
Le Lagocephalus sceleratus, communément appelé...

La présence d’espèces de poissons exotiques sur les côtes algériennes est-elle une réalité  ? Depuis plusieurs années, nous constatons l’apparition d’espèces inhabituelles dans les prises des pêcheurs, mais ces captures restent exceptionnelles.

Depuis plusieurs semaines, des alertes sont données sur les réseaux sociaux ou par voie d’affichage dans les ports sur la présence sur nos côtes d’une espèce de poisson considérée comme dangereuse, car elle renferme une toxine paralysante qui peut conduire à la mort par défaillance respiratoire. Cette espèce de poisson, qui vient d’être identifiée avec certitude par les scientifiques du laboratoire Bioressources marines du Pr Mohamed Hichem Kara de l’université de Annaba, est le Lagocephalus sceleratus, communément appelé poisson-coffre. On lui a donné hâtivement le nom de poisson-lapin ou, en 2011, celui de poisson-lièvre.

Appellation qui vient du mot arabe «arnab» (lapin) donnée au Moyen-Orient et en Egypte à une autre espèce de poisson semblable du genre Siganus qui est aussi une espèce invasive qui est à nos portes, selon le Pr Kara. Lagocephalus sceleratus est une nouvelle espèce en Méditerranée. Elle vient de la mer Rouge, de l’océan Indien et du Pacifique. C’est ce qu’on appelle une espèce envahissante, exotique ou encore «espèce invasive» qui est, malgré sa locution, un anglicisme. Ces espèces sont considérées comme nuisibles à la biodiversité des écosystèmes où elles s’établissent. A un point tel qu’à la conférence des Parties de la Convention sur la diversité biologique à Nagoya, au Japon, en octobre 2010, la lutte contre les espèces exotiques envahissantes est l’un des 20 objectifs fixés pour 2020.

Inventaires

Aux manipulations directes sur les milieux naturels avec les introductions accidentelles ou volontaires d’espèces allochtones, s’ajoutent maintenant les effets du changement climatique qui favorisent la migration et la propagation des espèces vivantes encore plus facilitées dans l’océan mondial. On a estimé à 1400 milliards de dollars les dégâts causés à l’économie mondiale par les espèces envahissantes. On estime à 150 le nombre d’espèces exotiques présentes en Méditerranée (voir interview du Pr Kara) et celles retrouvées le long des côtes algériennes sont au nombre de sept. On en compte plus d’une vingtaine pour les eaux continentales rendues plus vulnérables à cause de leur confinement et leur étroite dépendance de leur approvisionnement hydrique.

Le Lagocephamus sceleratus, ou poisson-coffre, bien que cette dénomination est également attribuée à d’autres poissons, vient de l’est. Il a été nettement identifié en 2010 sur la côte orientale de Tunisie. En juillet 2011, on s’en souvient probablement, une fausse alerte donnée à El Kala a fait fuir les estivants. Au total, une dizaine d’individus ont été rapportés par des pêcheurs depuis le début de l’année. D’abord à El Kala, puis à Annaba, ensuite Skikda et pour finir à Chlef. Selon les scientifiques, cette distribution quasi simultanée laisse penser que l’espèce est bien présente le long de toute la côte algérienne. Il devient impératif d'établir des inventaires réguliers de la faune et de la flore aquatiques et de signaler tout nouvel arrivant. Un observatoire régional permanent a été initié par le laboratoire du Pr Kara en 2003.

Cette initiative doit être formalisée et généralisée à tout le pays. Pour les eaux continentales, les actions de repeuplement pour l’aquaculture doivent être effectuées en accord avec le code de conduite de la FAO qui recommande l’approche de précaution appliquée aux introductions d’espèces.

Une neurotoxine paralysante

Tout au long du mois de janvier, la presse a rapporté la découverte de poissons inconnus dans les filets des pêcheurs professionnels. Une première identification avec des guides les a reconnus comme toxiques et l’alerte a été donnée par FCB et affichage. A tort, on les a appelés «poissons lapins». Selon le Pr Hichem Kara de l’université de Annaba, le poisson lapin (du genre Siganus) n’a jamais été signalé sur les côtes algériennes alors qu’il est fréquent sur les côtes orientales tunisiennes. L’examen de deux spécimens de cette nouvelle espèce qui n’ont pu être récupérés que la semaine dernière fait dire au Pr Kara qu’il s’agit du poisson-coffre ou tétrodon, dont une seule espèce (Lagocephalus lagocephalus) existe naturellement en Méditerranée.

Celle qui a été retrouvée est Lagocephalus sceleratus), d’origine indopacifique. Elle est entrée en Méditerranée en 2003 via la mer Rouge et le canal de Suez. Elle s’est ensuite propagée dans l’Est de la Méditerranée. Le poisson-coffre renferme une neurotoxine extrêmement dangereuse, la tétrodotoxine, que la cuisson ne détruit pas. Elle se trouve surtout dans les viscères, mais aussi dans la peau et dans les muscles. Consommée par l’homme, elle agit par un blocage sélectif des canaux calciques du nerf et du muscle et entraîne une paralysie rapidement extensive et totale aboutissant à la mort par défaillance respiratoire.

Le lac Oubeira, un lac sans vie

Dans le cadre d’une opération de valorisation du lac, la première zone humide classée Ramsar par l’Algérie et réserve intégrale du Parc national d’El Kala, le défunt Office national de développement et de production aquacole (Ondpa) a effectué à plusieurs reprises et sans études préalable une série d’introduction de carpe et de sandre qui ont fait de ce plan d’eau frétillant de vie aquatique un grand bassin aux eaux mortes. En juin 1985, 3,15 millions d’alevins appartenant aux espèces Aristichthys nobilis (carpe grande bouche), Hypophtalmichthis molitrix (carpe argentée) et Ctenophraryngodon idella (carpe herbivore) ont été introduits.

En avril 1986, un supplément de 3 millions d’alvins de Cyprinus carpio (carpe commune ou carpe cuir ou carpe koï) et de Stizstedion lucioperca (sandre) est effectué. L’assèchement total du lac pendant l’été 1990, dû aux effets conjugués de fortes chaleurs et de pompages excessifs tuant toutes les carpes, n’a pas découragé l’Ondpa qui a récidivé en 1991 par un nouvel empoissonnement du lac avec 1 700 000 alevins de carpe argentée et de carpe grande bouche. Cette introduction a donné des individus gigantesques, jusqu’à 20 kg, qui ont brouté toute la végétation aquatique avant de disparaître à leur tour. La végétation jouait le rôle d’habitat pour des dizaines d’espèces d’invertébrés et de poissons autochtones, comme deux espèces de mulet (Mugil cepahlus et Liza ramada) le barbeau et l’alose.

Pr Mohamed Hichem Kara. Directeur laboratoire Bioressources marines : On estime à plus de 150 espèces le nombre de poissons exotiques en Méditerranée

-Comment explique-t-on l’arrivée de cette espèce ?

Depuis quelques décennies, la Méditerranée connaît un bouleversement de sa biodiversité. L’ouverture du canal de Suez, couplée à la domestication des fleuves (le Nil) et au changement climatique, a favorisé l’immigration spontanée d’espèce nouvelles en provenance de l’Atlantique (immigrants herculéens) et de l’Indopacifique (immigrants lessepsiens). Le transport dans les eaux de ballast des bateaux est aussi parfois incriminé. Actuellement, on estime à plus de 150 espèces le nombre de poissons exotiques en Méditerranée.

-Quelle pourrait être leur incidence sur les milieux qui les reçoivent et sur la biodiversité locale ?

Ces espèces n’affectent pas les écosystèmes qui les reçoivent si elles se limitent à la présence de quelques individus. En revanche, elles sont nuisibles lorsqu’elles deviennent invasives, à l’image de la sole du Sénégal qui a éliminé puis remplacé la sole commune dans le Mellah d’El Kala. Les invasions sont plus nombreuses dans les eaux douces où des espèces de poissons introduites (gambusie, carpe, ablette, sandre) entrent en compétition avec les peuplements autochtones et menacent leur existence. Des cas de «mariage» entre espèces indigènes et exotiques existent aussi et altèrent le patrimoine génétique local. Les espèces invasives peuvent également détruire ou modifier les habitats naturels qu’ils occupent.

-Quels dangers représentent-elles pour l’homme ?

Lorsque les poissons sont introduits volontairement (renforcement de la pêche, aquaculture extensive, lutte biologique, etc.), l’intérêt socioéconomique est certain, mais peut s’accompagner de dommages irréparables, si des précautions ne sont pas prises. La pêche peut alors perdre ses espèces cibles au profit d’envahisseurs de qualité organoleptique médiocre et l’attrait commercial est moindre. Une autre menace directe pour la santé de l’homme est l’arrivée d’espèces toxiques, comme c’est le cas du poisson-coffre.

Bio express :
Docteur d’Etat en océanographie, Mohamed Hichem Kara est professeur à l’université de Annaba où il dirige le laboratoire Bioressources marines qu’il a fondé en 2003. Il est expert de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) concernant les questions de biodiversité.

Slim Sadki
 
 
Votre réaction
 
Pour réagir à cet article veuillez saisir votre login/pass ci-dessous ou vous inscrire en cliquant ici
 
Sur le même sujet
El Aouana : Un deuxième poisson-lapin pêché
El Aouana : Un poisson-lapin pêché
Sidi Bel Abbès : Un site dédié à la pêche en eau douce
Du même auteur
El Tarf : Le caporal Khadraoui avait appelé ses parents le soir de l’embuscade
El Tarf : Le corps d’un noyé repêché
L’aulnaie, tout un royaume à sauver
Djamila Belouahem-Abed. Chercheur à l’INRF : Interdire l’accès et l’exploitation des aulnaies
Faune Algérienne : La cigogne noire est-elle enfin revenue chez nous ?
 
Tous les titres d'El Watan

Actualité

Boumerdès : Un engin explosif désamorcé à la faculté de droit

Un engin explosif de fabrication artisanale a été découvert, ce mercredi vers 8h, par une femme de ménage au bloc B de la faculté de droit de Boudouaou, a-t-on appris de sources sures.

Après les brutalités de Tizi Ouzou : La répression policière choque les Algériens

Des enquêtes sans lendemain

Ils ont été arrêtés lors d’une manif à Alger : Deux citoyens toujours en détention

Interdiction de la marche du 20 Avril à Tizi Ouzou : Polémique sur les donneurs d’ordre

Saïd Khelil. Un des initiateurs de la marche : «Il y a eu une répression indigne d’une institution républicaine»

Les Ligues des droits de l’homme exigent des sanctions : «Les auteurs doivent répondre de leurs actes»

Vers une conférence nationale sur la transition démocratique : L’opposition s’organise

Le Conseil constitutionnel rend publics les résultats définitifs de la présidentielle : Seulement 50,70 % de participation

Karim Tabbou à Tizi Ouzou : «L’élite politique a failli»

 

Sports

Finale de la coupe d’Algérie de football : Billet et transport gratuits pour les supporters de la JSK

Sur initiative du wali de  Tizi    Ouzou , le directeur de la Jeunesse et des sports  ( Djs )  et le président de la JSK   ont  décidé  d’un commun accord  d’assurer le déplacement ainsi que le billet d’accès au stad e Mustapha  Tchaker  de Blida, à titre gratuit, pour tous les supporters âgés de 18 ans et plus . 

La direction lui renouvelle sa confiance : Velud restera-t-il à l’USMA ?

Coupe du Monde : ZDF remporte un procès

JS Saoura : Rien ne va plus chez les Sudistes

Real Madrid-Bayern Munich : Deux ogres pour une demi-finale

ASO Chlef : La reprise sans quatre joueurs

 

Economie

Smartphones et tablettes : Condor détient 10% du marché

Le marché des smartphones et tablettes qui marque déjà, par rapport à d’autres équipements électroniques, une forte croissance en Algérie, devrait pouvoir absorber jusqu’à 4 millions de pièces par an.

La Tunisie prête à appliquer les termes du libre-échange avec l’Algérie : Silence sur la date de dédouanement des produits algériens

L’inflation en baisse : Un taux de 2% enregistré en mars

Les brèves

Commerce extérieur : Recul de 7% des exportations d’hydrocarbures

Nouvelle loi minière : Les gisements stratégiques restent à définir

 

International

Crise politique et sécuritaire à Tripoli et Benghazi : Le gouvernement libyen toujours sans chef

Le Congrès national général libyen (CGN) a reporté hier la réunion prévue pour élire un nouveau chef de gouvernement, faute de consensus sur l’un des sept candidats ayant présenté leurs programmes dimanche dernier.

Les chefs du Fatah et du Hamas doivent se réunir à Ghaza : La réconciliation inter-palestinienne sur les rails ?

Des experts en droit international le soulignent à Alger : L’autodétermination de la RASD ne souffre aucune équivoque

Le régime syrien met le cap sur l’élection présidentielle : Bachar Al Assad sans concurrence

L’est se détache et Biden en mission de sauvetage : Ukraine, le saut dans l’inconnu

Les brèves

 

Culture

Parution : Bou Saâda en quelques traits…

Magnifiée dans ses sublimes toiles par Etienne Dinet, séduite par le sociologue Necib Youssef et par le fin observateur Mostefa Lacheraf, Bou Saâda, la cité du bonheur, si elle a succombé aux charmes de ces illustres personnages n’en reste pas moins jalouse de ses secrets.

Patrimoine : Projet de reconstruction du navire de Raïs Hamidou

Parution. Un cœur à prendre de Tarik Djerroud : Un polar intrigant

Bourse aux USA : Avoir une idée géniale

Roman : Délicatesse de Abbès Bahous

Benachour adapte Malek Haddad

 

Région Est

Manifestation culturelle 2015 : Les nombreux couacs font monter la pression

Le statu quo perdure dans certains projets gérés à la hussarde, alors que l’échéance approche, faisant craindre l’échec de toute l’opération.

Développement local : Des projets importants pour Rasfa

Affaire de la femme dépossédée de son terrain sur la corniche de Annaba : La justice ordonne l’arrêt des travaux par la force publique

Jijel : Le paludisme au menu d’une campagne d’information

Un salutaire retour vers les métiers de la mer : Des charpentiers maritimes et des ramendeurs en formation

Faculté de médecine : Les internes s’insurgent

Biskra : Arrestation du meurtrier de la gare routière

Construit en 1886 à Souk Ahras : L’ex-hôtel de ville devient musée des arts et de l’Histoire

 

Région Ouest

Mois du patrimoine : Riche animation à Oran

Lectures collectives, lectures paysagères, spectacle en plein air et balades urbaines.

Mostaganem : Découverte macabre

Habitat : 9740 logements sociaux achevés

Aïn Fettah : La grande souffrance des villages

Culture : «La Cause» présentée au Théâtre

Mascara : Travaux en retard et bâclés à Mamounia

Tiaret : Des demandeurs de logements manifestent à Sidi Hosni

Enquête : Gravissime scandale autour du domaine forestier à Béni-Saf

 

Région Kabylie

Wilaya de Tizi Ouzou : Les prix de l’huile d’olive flambent

La production oléicole dans la wilaya de Tizi Ouzou a connu une sérieuse baisse des récoltes. Le prix du litre d’huile d’olive ordinaire atteint les 800 DA, alors que «l’extra vierge» est cédée à 1500 DA.

Béjaïa : Dar Djebel, un quartier délaissé

Aïn Turk (Bouira) : Le développement n’arrive pas à Zeboudja

Commune de Taouarga (Boumerdès) : L’antique Tigist délaissée

 

Région Centre

Des sociétés étrangères et une nationale engagées : L’hypercentre de la capitale connaît des travaux de ravalement

La wilaya a bénéficié d’une première enveloppe de cinq milliards de dinars pour la rénovation d’immeubles, composés de 7200 logements, à Alger-Centre.

Le Professeur Nouar M’hamed achève son mandat de Président de l’A.O.L.F.

Ben Salah à Oued El Alleug : L’insécurité angoisse les habitants

Médéa : Le pré-emploi, un provisoire qui dure

 

Région Sud

Dispositif de soutien à l’emploi des Jeunes : Cap sur l’agriculture

La direction des services agricoles assurera la formation des jeunes investisseurs. 1200 jeunes sont concernés par ces cycles d’apprentissage.

Après la mise à feu d’un bureau de la wilaya de Ouargla : Les chômeurs dénoncent des arrestations arbitraires

Les chômeurs ont observé, lundi, un sit-in devant le tribunal de Ouargla, en soutien à leurs amis arrêtés par la police.

Bordj Omar Driss : La santé nécessite une réforme de grande ampleur

Le secteur de la santé dans la région de Temassinine accuse un énorme déficit en matière de prise en charge des habitants de cette localité, la plus anciennement habitée du Tassili n’Ajjer l Une réforme profonde de ce secteur est absolument nécessaire. 

 

Contributions

Un refus de visa peut-il être contesté ?

Le contentieux relatif au visa reste une préoccupation pour toute personne désireuse d’exercer sa liberté de circulation.

Constat sur l’exercice de la profession d’avocat

 

Magazine

Chronique d’une campagne inédite

De quelle Algérie rêvent-ils ?

 

Etudiant

La communauté universitaire réagit : La présidentielle accentue le malaise

Quelques-uns y ont cru, d’autres pas du tout. L’espoir d’un changement exprimé à la veille de l’élection présidentielle par la communauté estudiantine s’est évaporé au lendemain de l’annonce de la reconduction de Bouteflika à la tête de l’Etat. La mobilisation née suite à la candidature contestée pour un quatrième mandat a fait résonner la voix de cette communauté à l’extérieur des enceintes universitaires. Pour certains, le combat pour le changement continue.

Belkacem Boukherouf .Enseignant universitaire en économie et chercheur à l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou : D’une «Mecque des révolutionnaires» à un «Temple de larbins»

 

Auto

Mercedes BENZ : GMS s’attaque aux importateurs multimarques

Ces deux modèles ont été introduits par un revendeur multimarques algérien.

Coup de gueule, coup de cœur : Des miradors à défaut de feux tricolores

 

France-actu

Caroline Philibert. Réalisatrice du documentaire A chacun son Algérie : «Plutôt que des réticences, c’est la peur de s’exprimer»

Depuis Dijon, une expérience filmée originale donne la parole à la mémoire portée par des gens ordinaires sur la guerre d’indépendance de l’Algérie. Réalisé par Caroline Philibert et Luc Thiébaut, le documentaire A chacun son Algérie est monté à partir de témoignages de Dijonnais d’aujourd’hui sur l’Algérie de 1954 à 1962.

Un refus de visa peut-il être contesté ?

 

Histoire

Sur l'exécution de Maurice Audin : exécutants, exécuteurs, responsabilité politique

Intervention de René Gallissot à la soirée Nous demandons la vérité sur l'assassinat de Maurice Audin organisée le 24 mars 2014 par la Ligue des droits de l'Homme, Mediapart et l'Association des amis de l' Humanité au TARMAC, Paris.

Célébration de la journée de la femme à Tipaza : Des moudjahidates méprisées par les organisateurs

 

Mode

Fashion night Algiers : Un show… so chic!

C’est une première en Algérie. Vendredi dernier, au Centre commercial de Bab Ezzouar, le public algérois avait rendez-vous avec un show assez particulier : le Fashion Night Algiers.

 

Multimédia

Salon de l'informatique et de la bureautique : Révolution technologique et nouveautés

La 23e édition du Salon international de la communication, de l’informatique et de la bureautique d’Alger (Sicom) sera inaugurée aujourd’hui au Palais des expositions, Alger (Safex) et s’étalera jusqu’au 26 avril.

Mobilité et transformation numérique : Microsoft veut connecter l’Algérie aux TIC

 

Portrait

Khaoula Taleb Ibrahimi. Spécialiste en sciences du langage, professeure à l’université d’Alger, militante des libertés : «Le pouvoir ne communique qu’avec sa clientèle»

«Les hommes au pouvoir ne doivent jamais attendre que les sentiments qu’on leur témoigne soient totalement désintéressés. Les gens, lorsqu’ils s’inclinent devant eux, cherchent toujours sur le tapis quelque miette de puissance à y ramasser.» Maurice Druon

Omar Benmahdjoub. Ancien membre de l’OS, du bureau politique du FLN (1964) et de l’Assemblée : Du djebel Ouarsenis aux frontières

 

Santé

Semaine mondiale : Promouvoir les bienfaits des vaccins

2 à 3 millions de décès sont évités grâce à la vaccination l 78% de décès par la rougeole ont été évités entre 2000 et 2012 dans le monde.

Smaïl Mesbah. Directeur général de la prévention au ministère de la Santé : «Quatre nouveaux vaccins bientôt introduits»

 

Arts et lettres

Alger. LA FUTURE STATION-MUSéE DE LA PLACE DES MARTYRS : Sous les pavés, l’histoire

Dans le ventre de la ville, le métro de la modernité a rencontré le passé.

FRONTON : Le passé est-il re-cyclable ?

 
Journalism Impact Day 2014 - Elwatan

El Watan 2014 l'info indépendante présidentielle



El Watan Magazine

El Watan Etudiant

ICI ET LA-BAS Histoires franco-algériennes

El Watan weekend blog

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

Vidéo

Les débats d'El Watan

Les débats d'El Watan
Vos réactions
Cache ton Bendir.
Vos bendirs bruyants, nous rendent de plus en plus sourds à vos discours d'un autre âge, dénués de toute vérité. L'armée Algérienne, comme la Police et la gendarmerie, s'arment à outrance, non pas pour la ...   la suite
Argou sur : Le Maroc « craint que l’Algérie devienne le gendarme de la région »
le dessin du jour
LE HIC MAZ
Chroniques
Point zéro Analyse éco Repères éco

Entreprise : publiez vos annonce d'emploi Emploitic.com - Publication d'offre  - emploi algerie

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter

El Watan sur Facebook

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Téléchargements PDF

Journal du 23/04

El Watan week-end

en ligne en PDF