Pages hebdo Auto
 

Essai du pick-up Fiat fullback 2.5 litres, 180 ch (simple cabine)

Puissance et confort

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 21.11.17 | 12h00 Réagissez

Les clients de l’utilitaire, surtout les professionnels, devraient s’en réjouir en ces temps de rareté du neuf sur le marché de cette catégorie de véhicules.

Et pour cause, le pick-up Fiat Fullback en simple cabine est là, disponible en ce moment chez le groupe Ival. Pour se le procurer, les clients devraient par contre faire très vite, car sa disponibilité est limitée.

Pour ceux qui ne l’ont pas déjà vu, ou croisé sur nos routes, le fiat Fullback n’est autre qu’un L200 Mitsubishi relooké à la…Fiat. Le turinois s’est en effet associé avec Mitsubishi pour en concevoir son premier pick-up. Il se présente donc avec une silhouette bien connue, mais avec une calandre un peu modifiée pour marquer le coup.

A l’intérieur, l’habitacle est en tous points communs avec le japonais, avec une planche de bord en plastique dur qui affiche de bons ajustements et un design qui sonne du déjà-vu. En équipements, même si les principaux atouts de confort sont présents, le Fiat Fullback n’a pas fait aussi dans la folie et embarque l’essentiel avec le contrôle électronique de stabilité (ESC, ESP), airbag conducteur et passager, dispositifs de dégivrage et désembuage du par-brise, condamnation centralisée des portes et climatisation. Sur la route, nous avons essayé pour vous ce 2,5 litres 180 ch pendant une semaine.

D’abord, une fois à bord, côté confort, il est comparable à celui d’une berline. Son intérieur se prête bien à un usage professionnel grâce à ses nombreux rangements et à ses matériaux. Dès les premiers tours de roue, nous remarquons bien la bonne fonctionnalité du véhicule, tout en affichant un confort de conduite admirable.

Avec son châssis en échelle, ses suspensions de type Mc Pherson à bras oscillant, suspension hydraulique télescopique pour les roues avant et Multi-Link et ressorts hélicoïdaux à l’arrière, s’il est vrai que ce pick-up n’a pas le même comportement qu’un SUV, il montre toutefois une civilité sur les routes pour plaire à sa nouvelle clientèle.

Du coup, rouler dans la capitale en Fullback n’est pas une punition. Ses suspensions sont fermes et ne sautent pas sur les inégalités du bitume, même la benne vide. Et même si je ne l’ai peut-être pas testé sur des chemins vicinaux, pour soumette à rude épreuve son pont et sa suspension, le Fullback affiche des performances remarquables. Stable, puissant, fiable, et même confortable dans des endroits accidentés. Ses reprises, sans forcer, ses capacité de remorquage (839 kg), font de lui un véritable concurrent.  A noter que cette version de simple cabine (4×2) présente une hauteur maximale de 1780 mm, une largeur de 1785 mm et une longueur totale de 5305 mm avec un empattement de 3000 mm. Concrètement, ce véhicule sait tout faire et le fait même bien.

Doté d’un moteur turbo diesel de type 4 D56N.P de 2.5 litres développant pas moins de 180 chevaux, il intègre une transmission Mono disque à sec à commande hydraulique et une boîte de vitesse à cinq rapports.  Si sa charge utile peut atteindre jusqu’à 900 kg (839 kg plus exactement), le poids tractable dépasse les 2.5 tonnes, et son prix est à 2 950 000 00 DZD TTC.    

Rabah Beldjenna
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie