Pages hebdo Auto
 

Laurens Van Den Acker. directeur Design chez Renault

«Le New Duster est bien ramassé dans toutes ses proportions»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.09.17 | 12h00 Réagissez

Approché avec nos confrères de Liberté, du Soir d’Algérie et d’Autoalgérie.com, lors de la présentation de ce nouveau Duster, le directeur du design au groupe Renault affirme dans cet entretien que dans le New Duster «tout a été touché». Il en est ainsi de son design qui devient encore plus moderne et attractif, de son niveau d’équipements et de matériaux de qualité, ainsi que son confort, souligne Laurens Van Den Acker.

Que représente pour vous le New Duster ?

Le Duster est devenu un vrai phénomène chez la marque Dacia. Il fallait respecter les gènes du SUV et améliorer le reste. Même s’il est reconnaissable comme Duster, on a touché à tout et le New Duster est bien ramassé dans toutes ses proportions, avec un niveau d’équipements et de matières plus valorisantes. Ses surfaces sont bien traitées. Comme le monde a changé, on a ramené plus de technologies et de qualité perçue, car les clients sont plus exigeants en termes de confort et de sécurité. On s’est occupé du nouveau Duster avec beaucoup de respect.

Quels sont les éléments nouveaux qui y sont intégrés. Qu’en est-il du prix à payer ?

On a ajouté tellement d’équipements. Tant pis si ce SUV nous coûtera plus cher. Mais, du côté commercial, on a préféré garder la tendance des tarifs. Il faut rester prudent parce que nous n’avons pas de compétiteurs sur le prix et les équipements sur Dacia Duster. Du coup, on doit laisser cette place à Dacia et à Renault. C’est une contrainte qu’on n’a pas voulu toucher par rapport au client. Aujourd’hui, on achète Dacia pour sa générosité. Cela constitue pour nous une niche, car il n’y a pas que le prix. C’est un ensemble.
Pourquoi le choix de copier certains codes de la New Sandero, comme le pare-brise, la porte avant ou encore la calandre sur le nouveau Duster ?

Sur la calandre, on n’a pas copié, on a voulu instaurer l’esprit d’une famille Dacia. C’est une signature qui rassure les clients de Dacia et qui s’y retrouvent parfaitement. C’est une homogénéité de la marque. C’est une approche évolutive à la germanique et une valeur sûre. C’est le cas du pare-brise et bien d’autres éléments de la structure. C’est une approche stratégique.

On remarque que la signature Duster est incrustée dans les phares et l’airbag droit avant. C’est une première...

Oui, c’est une première pour deux raisons. Je pense d’une part qu’il faut être fier de la marque. Et d’autre part, pour une raison pragmatique, c’est aussi pour faire face à la contrefaçon de certaines boîtes. Cette signature se veut une protection intellectuelle du produit.

Qu’en est-il du biton sur le Duster et pourquoi avez-vous opté pour un SUV sans un toit panoramique ?

Ah ! On peut l’avoir. C’est une question de personnalisation de certains matériaux à l’habitacle. C’est un habitacle que j’adore. Après, il y a des choix de nos clients auxquels nous répondrons. Il y a une attractivité sur le produit, il y a des stratégies que nous défendons bien du côté du design, après le commercial aura toujours cette vision optimiste. Mais pour le moment, on a cette chance d’avoir un produit accessible, bien fait et pourquoi pas, dans le futur, on aura un Dacia Duster à la hauteur de toutes les attentes.

Concernant le toit panoramique, il faut venir travailler chez nous. Là, tu me poses une question pas «très Dacia» (rires). On se pose toutes ces questions en fait au programme. Mais si tu veux un toit ouvrant sur Dacia Duster, on t’en fabriquera (rires). Mais cela coûtera au client trop cher !

Est-ce qu’on peut parler d’un nouveau code stylistique qui a été introduit à travers Duster et qui pourrait être un jour généralisé à travers l’ensemble de la gamme Dacia ?
 

En fait je trouve une certaine maturité du produit. Le Duster a toujours plu, même si moi en tant que designer je peux voir des défauts que les clients ne voient pas, mais voient plutôt beaucoup de bénéfices. C’est mon job en tant que designer d’être critique.
Sur le plan commercial, le Duster se vend très bien. Est-ce qu’à travers les évolutions apportées sur ce véhicule vous ne visez pas une clientèle particulière ?    

C’est une très bonne question. C’est difficile d’imaginer que le Duster existe que depuis sept ans. J’espère que ceux qui hésitaient avant pour l’achat du Duster en optant pour d’autres marques vont basculer maintenant vers notre produit auquel on a apporté beaucoup d’améliorations en termes de design et d’équipements technologiques. Après, il y aura toujours des clients qui vont découvrir la marque Dacia.  
 

Rabah Beldjenna
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...