Pages hebdo Arts et lettres
 

ARTA 2017 . Au rendez-vous de l’art contemporain

Un monde d’expressions

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 21.10.17 | 12h00 Réagissez

 
	Cinq jours en compagnie de la beauté et du sens.
Cinq jours en compagnie de la beauté et du sens.

Une belle rencontre en perspective avec une sélection d’artistes algériens représentant différentes orientations de la scène picturale, mais aussi des invités d’autres pays à découvrir durant une semaine.

La Rencontre Internationale d’Art Contemporain d’Alger se tiendra du 26 au 30 octobre 2017 au sein du mythique palais de la Culture Moufdi Zakaria, sur une superficie totale de plus de 1400 m2 de surface pour les expositions avec un grand nombre d’artistes étrangers présents, mais aussi des artistes algériens de renommée internationale.

C’est ce qu’annonce le galeriste Lyes Khelifati, coordinateur général de l’événement. Pour la compétition internationale, on retrouve des artistes issus de différents lieux du monde, à l’image du Sénégalais établi à Tokyo, Amadou Tounkara, de l’Italien Andréa Tudini, du photographe cubain établi en France, Ariel Arias, du Soudanais résidant au Caire, Mutaz Elemam… Bref, des dizaines d’artistes contemporains à découvrir à l’occasion de l’Arta. Aux côtés des étrangers, et dans la même compétition, l’on trouve également des noms de jeunes artistes algériens qui commencent à se faire un nom.

Citons à titre d’exemple : Hichem Gaoua (alias El-Moustache), Yasser Ameur (connu sous le pseudonyme de l’Homme jaune), le peintre Adlène Samet mais aussi Mouna Benamani, Karim Tidafi, Maya Inès Touam... Il ne s’agit pas non plus de faire dans le jeunisme primaire et des artistes au long parcours seront également au rendez-vous, à l’image de Mustapha Sedjal, Arezki Larbi, Zohra Sellal ou encore le sculpteur Mustapha Boucetta. De ce point de vue, ARTA se présente aussi comme une initiative de rencontre des générations d’artistes.

Le jury (composé de Karim Sergoua, Jaoudet Guessouma, Rachida Azdaou, Mustapha Nedjai et Lyes Khelifati) a brassé large avec pas moins de 52 artistes sélectionnés.  De plus, l’ARTA présentera aussi des artistes algériens de spécialités différentes  à travers les expositions thématiques d’ARTA DZAYER (espace dédié aux artistes en hors compétition) comme la photo d’art, les arts de l’estampe (gravure, lithographie, sérigraphie artistique…), de la miniature et enluminure contemporaine, céramique d’art, sculpture, afin de promouvoir la production artistique locale, cette exposition se fera aux alentours immédiats de l’arène principale d’ARTA Compétition Internationale.

Dans ce cadre, hommage sera rendu à Valentina Ghanem, Mohamed Oulhaci, Hachemi Ameur, Ali Silem et Mohamed Massen. En plus de projections de films relatifs aux arts, des conférences seront proposées ainsi que des workshops spécialisés animés par des artistes algériens et étrangers. Le programme détaillé n’est pas encore publié, mais les ambitions des organisateurs s’annoncent grandes et généreuses.

Palais de la Culture Moufdi Zakaria (Les Annassers, Alger) du 26 au 30 octobre. Le site de l’événement : Artalger.com
 

Bessma Bouchaïr
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...