Pages hebdo Arts et lettres
 

Radio. «Hier j’avais vingt ans» de la chaîne 3

Rendez-vous unique

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 17.06.17 | 12h00 Réagissez

La nouvelle grille de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne aurait prévu de réduire le nombre hebdomadaire de passages de l’émission «Hier, j’avais vingt ans» animée par Kan.

Déjà, de nombreux auditeurs fidèles à ce rendez-vous s’inquiètent de cette décision qui consisterait à ne lui accorder que deux passages par semaine au lieu des cinq actuels. Pour rappel, l’émission est programmée les jours ouvrables de 14 h à 15 h, soit à un moment propice à son contenu et favorable à ses catégories d’auditeurs.

Créée en 2004, elle comptabilise donc treize ans de présence radiophonique, exceptée une interruption survenue en 2010. Elle a connu plusieurs appellations. D’abord intitulée «Chez Kan», elle est devenue ensuite «Ya hasrah aala e’zman» avant d’adopter son nom actuel. Ces changements d’enseigne se sont accompagnés de diverses modifications et habillages. Mais le principe de l’émission est resté le même, soit le passage (à la demande des auditeurs ou sur programmation de l’animateur) d’anciennes chansons ou musiques devenant le prétexte d’échanges sur des souvenirs personnels ou collectifs.

C’est le type même d’émission radiophonique populaire et interactive. Basée sur l’humour et la nostalgie, elle attire des auditeurs de l’ensemble du territoire national avec une belle audience auprès des communautés algériennes à l’étranger, comme peuvent en attester l’origine des appels ainsi que sa page facebook où parfois même, des étrangers se manifestent.

Son cœur d’audience comprend des seniors, retraités ou en exercice, qui habitent toutes les régions d’Algérie et notamment les villes, ce qui s’explique par le fait que la population algérienne est aujourd’hui majoritairement urbanisée. Mais, elle attire aussi d’autres tranches d’âge et même d’assez nombreux jeunes par son style décontracté et même instructif qui permet la découverte de l’histoire musicale nationale et internationale.

Une des raisons de sa grande amplitude d’audience réside sans doute dans la programmation d’œuvres classiques ou de variété rarement disponibles ou carrément introuvables. Un répertoire étonnant qui brasse tous les genres et styles algériens et étrangers. Un carrefour musical unique avec toute la qualité de composition et de texte que l’on peine à trouver aujourd’hui. «Hier, j’avais vingt ans» ne se résume pas à un vain exercice de nostalgie.

Elle véhicule aussi, à travers les témoignages et interventions des auditeurs et auditrices, de véritables leçons de vie et permet la diffusion de valeurs éthiques où les bonnes traditions algériennes sont mises en valeur. Aussi, est-il bien difficile de comprendre comment l’on peut envisager de réduire sa présence. Nous ne disposons pas hélas en Algérie d’outils de médiamétrie qui permettraient de valider quantitativement des audiences.

Mais il existe bien des indices qualitatifs qui peuvent établir le succès de l’émission (nombre et origine des appels, messages reçus…). Il reste que la chaîne 3 pourrait se causer bien du tord en négligeant quelques émissions qui, comme «Hier, j’avais vingt ans», fondent l’ossature de son attractivité et marquent même sa personnalité radiophonique et culturelle. C’est ce noyau d’émissions, sans doute perfectibles, qui permet à cette chaîne de la Radio Algérienne d’être justement algérienne tout en jouissant d’un impact international. 
 

A. F.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...