Pages hebdo Arts et lettres
 

LA CHRONIQUE AFRICAINE DE BENAOUDA LEBDAÏ

Fascinante Winnie !

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.04.14 | 10h00 Réagissez

En ce début d’année 2014, Winnie Madikizela Mandela publie chez Michel Lafon la version française de son journal de prison intitulé Un cœur indompté : carnets de prison et correspondances.

Cet ouvrage autobiographique est d’une importance significative pour l’histoire de l’Afrique du Sud. L’histoire même de ce journal écrit en prison est surprenante : quarante ans après avoir été écrites, ces pages lui reviennent par l’épouse d’un de ses avocats de l’époque, David Soggot. Retrouvant ces pages dans sa maison à Londres, Greta Soggot les a rendues à Winnie Madizikela Mandela il y a tout juste un an. Relire ces pages fut un choc pour Winnie Mandela. Ses filles l’ont fortement encouragée à les publier car elle hésitait à le faire. Ce journal de bord, confisqué à sa sortie de prison, avait été complètement oublié.

Ainsi, replonger au cœur de ce qu’elle a vécu par le biais de ce qu’elle a écrit pendant ces heures d’horreur fut vécu comme un second trauma. Il lui a fallu un certain temps pour accepter l’idée de publier ce journal, complété par des lettres échangées avec Nelson Mandela emprisonné à perpétuité à Robben Island, avec ses avocats et avec les responsables de la prison. Le rendre public fut donc difficile pour elle. Fascinante Winnie Mandela, comme ces pages le confirment ! En effet, en prison elle prit le risque de coucher sur papier ses impressions, sentiments et ressentiments et de raconter ses relations avec ses geôliers, avocats, bourreaux et codétenues.
La lecture de ses pages est éprouvante car ce journal révèle toute l’horreur vécue lors de l’arrestation, suivie d’un procès douloureux et ensuite de l’emprisonnement.

La dureté, les brimades, le calvaire de l’enfermement, l’isolement prennent toute leur signification. Le lecteur vit au quotidien ce qu’elle a ressenti durant ces années quand l’existence du peuple sud-africain noir était tout simplement niée. Les gardiennes de la prison de Pretoria se comportaient de façon haineuse, avec un racisme si fort qu’il est difficile de croire que des êtres humains puissent éprouver de tels sentiments juste parce que la personne en face d’elles a une couleur de peau différente. La maltraitance s’exerçait contre toutes les prisonnières noires, mais particulièrement envers Winnie Mandela qui résistait avec un courage et une volonté hors du commun. La stratégie des Afrikaners était de casser toute velléité de révolte et de résistance chez les sud-Africains noirs de Soweto, le plus grand township d’Afrique du Sud.

Considérée comme prisonnière politique, Winnie Mandela est traitée comme une criminelle dans des conditions de détention inhumaines, démontrant que les animaux étaient mieux traités en Afrique du Sud. Les conditions d’hygiène sont innommables. Winnie Mandela n’a droit qu’à deux litres d’eau par jour pour boire, se laver et laver éventuellement son linge ! Le même ustensile sert à tout, ce qui fait que la prisonnière ne mange plus. Sa santé se détériore rapidement, au point où on la trouve inanimée dans sa cellule. Mais, extraordinairement, elle trouve la force de se battre contre le système carcéral. Elle se bat aussi pour ses sœurs combattantes, prisonnières comme elle. Elle est souvent mise au cachot, sans lumière, sans promenade quotidienne. Winnie pense devenir folle. Mais, là encore, sa forte personnalité et son imagination la sauvent. Durant ces moments terribles, elle se force à penser à son enfance, aux quelques moments de bonheur vécus avec son père, ses frères et sœurs. Elle pense à Nelson Mandela, à leur bonheur sacrifié pour que l’Afrique du Sud sorte de l’apartheid.

Le plus émouvant, c’est lorsqu’elle écrit sur ses deux filles, Zenani et Zindzi qu’elle a laissées seules quand la police l’a arrêtée, à l’aube, chez elle à Soweto. De longs mois après son arrestation, Winnie Mandela n’a pas été informée du sort de ses filles. Il lui a fallu une immense dose de conviction, de foi et de courage pour surmonter pareille épreuve pendant que ses enfants étaient prises en charge par sa famille et des amis. Si par la suite s’appeler Mandela est devenu valorisant, dans les années 60’ et 70’ les lâches s’éloignaient de ce nom. Elle apprend que la santé des filles se détériore. On peut imaginer la douleur de la jeune mère séparée de ses êtres les plus chers.
Ce journal révèle aussi la guerre psychologique menée contre les Mandela. On va jusqu’à faire circuler de fausses informations sur l’un et sur l’autre, y compris des histoires d’adultère.

Ce qui frappe dans la seconde partie, ce sont les lettres échangées entre Nelson et Winnie. Un véritable chant d’amour s’y exprime, une véritable tendresse et un vrai respect. Cet amour est d’autant plus renforcé qu’il dit aussi l’âme révolutionnaire et l’engagement de ce couple pour leur pays, leur peuple. Ce journal nous fait découvrir que Winnie Madikizela Mandela ne fut pas seulement l’épouse de Nelson Mandela, mais une révolutionnaire à part entière avec ses idées, sa vision et sa volonté de maintenir le nom Mandela, symbole d’une révolution pour l’égalité entre Noirs et Blancs. Winnie Madikizela Mandela est une véritable passionaria comme elle le dit si bien : «J'étais moi, j’étais Noire et j’étais fière de ma négritude.»
              

Winnie Madizikela Mandela, «Un cœur indompté», Ed. Michel Lafon, Paris, 2014.
 

Benaouda Lebdaï
 
 
Votre réaction
 
Pour réagir à cet article veuillez saisir votre login/pass ci-dessous ou vous inscrire en cliquant ici
 
Sur le même sujet
L’imprimerie publique leur réclame des arriérés : Quatre nouveaux journaux interdits d’impression
Le combat de la directrice d'El Fadjr pour sauver son journal : Hadda Hazem, une éditrice iconoclaste
Jaoudet Gassouma signe son livre à la librairie du Tiers-Monde, à Alger : Ode à la Kabylie
 
Tous les titres d'El Watan

Actualité

Cafouillage dans le dossier de l’autoroute est-ouest : Deux mois de sursis pour Cojaal

En marge de la visite effectuée samedi par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, à Constantine, le ministre des Travaux publics, Abdelkader Kadi, a déclaré à El Watan que le contrat liant l’Etat algérien au consortium Cojaal pour la construction du tronçon Est de l’autoroute n’a pas été résilié.

Mahmoud Rechidi (PST) à Béjaïa : «Il faut un rapport de force contre la caste au pouvoir»

Ghaza : La Laddh dénonce «les crimes de guerre d’Israël»

Aïd El Fitr : Les commerçants appelés à assurer leur permanence

Sonatrach : Valse des PDG, grands défis…

Litige Air Algérie - SMi : Une première séance de plaidoirie début août

Saïd Sahnoun installé dans ses fonctions

La gestion de l’affaire du crash invite à des interrogations : Pavillon algérien, enquête française

Le phénomène prend des proportions alarmantes : Gaspillage du pain, à quand la fin de la saignée ?

Transport ferroviaire à Jijel : Des projets pour une meilleure rentabilité

 

Sports

Ligue des champions d’Afrique : L’Entente à un pas du carré d’as

Le derby tunisien qui a opposé, samedi soir à Sfax, le club local à son grand rival, l’Espérance de Tunis, a été suivi avec un grand intérêt par les Noir et Blanc. La manière de faire des deux formations ainsi que l’issue de la rencontre intéressaient les Sétifiens qui viennent de prendre le dessus sur la modeste formation d’El Ahly de Benghazi sur le score de 2-0.

NAHD : Le Nasria s’incline face à l’ASO

USMBA : Bouguèche attendu

Super coupe d’Algérie : 24 000 billets pour USMA - MCA

Athlétisme : Triki forfait au Mondial juniors

Tour de France : Maillot jaune à l’Italien Nibali

 

Economie

Investissements étrangers : L’Algérie dixième dans le monde arabe

L’Algérie a reçu de la part de ses partenaires étrangers 3,5 % du total des flux d’investissements étrangers vers le monde arabe avec 5,553 milliards de dollars.

Dr Kerrar Abdelouahed. Président de l’Union nationale des opérateurs de la pharmacie (UNOP) : «Le secteur pharmaceutique a besoin d’un système de régulation puissant et solidement organisé»

Les importations de voitures ont chuté de 18% durant le 1er semestre 2014

Sahnoun P-dg par intérim de Sonatrach

Importation de médicaments : La facture en hausse de 25,83%

Fonds monétaire international : Prévisions de croissance en baisse pour 2014

 

International

Les groupes armés se disputent les zones d’influence : La Libye s’enlise dans la violence

Le pouvoir libyen est dans l’incapacité de mettre fin aux cycles de violence entre milices rivales. Quelques pays occidentaux ont appelé leurs ressortissants à quitter la Libye.

Karim amellal. Politologue, maître de conférence à Sciences-po : «Sur la Palestine, la communauté internationale a démissionné»

Ghaza : Les combats continuent

Sahara Occidental : Plus de 60 prisonniers politiques sahraouis dans les geôles marocaines

Plus d’une centaine de corps retirés hier des décombres à Ghaza : L’horreur des bombardements israéliens

Repère : La barbarie

 

Culture

Festival international lyrique d’Aix-En-Provence : Le beau est un démultiplicateur économique

L’opéra ne fait pas qu’irriguer de bienfaits l’âme des festivaliers, il apporte beaucoup à l’économie régionale.

Souk Ahras : L’équitation pour pérenniser l’histoire

Japon : Une nouvelle île apparue au sud de Tokyo

Takfarinas Amad. Jeune chanteur de chaâbi : Graine de star

Casting : Dans Lucy, Luc Besson enfonce les portes de la perception

Nime. Bédéiste : Porte-flambeau de la nouvelle génération

 

Région Est

Pavillon des expositions : Le groupement espagnol s’avère une société écran

Le projet n’est pas à sa première mésaventure. Le management des projets est le point faible du développement dans la wilaya.

Fièvre aphteuse à Sétif : Les services vétérinaires en état d'alerte pour empêcher la propagation du foyer

Annaba : Une ancienne fuite d’eau devient une fontaine

Transport ferroviaire à Jijel : Des projets pour une meilleure rentabilité

Repeuplement du barrage de Zit El Anba à Skikda : Intégrer l’aquaculture dans les mœurs agricoles

Quartier le Camp à Batna : Du rififi au marché informel

Biskra : Des cités résidentielles ou zones d’équipements ?

Oum El Bouaghi : Des zones industrielles en attente d’investissements

 

Région Ouest

Oran : Une nuit de violence à El Hamri

Munis d’armes blanches et de sabres, les antagonistes ont créé un véritable climat d’insécurité, une panique parmi les habitants et notamment les passants. Les services de la police appelés en renfort ont bouclé tout le périmètre afin de maîtriser la situation et surtout limiter les dégâts.

Mostaganem : Une vie nocturne très animée

Ténès : Un projet d’un centre de déchets contesté

Tlemcen : 34 communes seront alimentées par de l’eau dessalée

Sidi Bel Abbès : Le quartier «Sidi Yacine» endure des coupures de l’AEP

Mohammadia (Mascara) : Enquête judiciaire sur la gestion de l’APC

Société : La violence faite aux enfants inquiète

Aïn Témouchent : La grande pagaille perdurera-t-elle après le Ramadhan ?

 

Région Kabylie

Préparatifs de l’Aïd à Tizi Ouzou : L’autre saignée

Un véritable rush est observé sur les magasins de vêtements pour enfants l Les fruits et légumes, déjà chers, sont vendus à des prix défiant toute concurrence.

Beni-Ksila (Béjaïa) : Vers le renouveau économique

Bouira : Des gardes communaux protestent devant le siège d’Algérie Poste

Contrôle des commerces : 216 infractions à Boumerdès

Lakhdaria : Nécessité d’un réseau d’assainissement

 

Région Centre

La RN24 à l’Est de la capitale : La route est devenue un dépotoir

Des décharges jonchent cette route à grande circulation qui traverse les localités d’Alger-Est.  

Tipasa attend l’inscription du village de l’artisanat et du bois

Logement LPA à Mouzaïa : Y a-t-il arnaque ?

Contournement de Cherchell : Des autorités locales retardent les débuts des travaux

 

Région Sud

Ecole des sourds-muets de tamanrasset : Les lauréats récompensés par l’APW

Le taux de réussite de 100% à l’examen de fin de cycle moyen obtenu par les candidats de l’Ecole pour enfants handicapés auditifs de Tamanrasset (Eeha) en a surpris plus d’un.

Ouargla : La maman du bébé décédé tirée d’affaire

La maman du bébé décédé, mardi dernier, au complexe Mère/Enfant de Ouargla (voir notre édition de vendredi) est toujours hospitalisée dans un état stationnaire.

Ghardaïa : Calme et bain de foule à Theniet El Makhzen !

«Vous êtes vraiment le wali de Ghardaïa ?», s’étonne  un jeune vendeur qui venait  de faire un brin de causette avec Abdelhakim Chater, wali de Ghardaïa, qui s’amusait à demander les prix et même à négocier une belle gandoura sur El Macadam, face au café des amis.

 

Contributions

Le document intérgal de la commission d'ordre concernant la crise sécuritaire du pôle citoyen à Ghardaïa

Hommage au professeur Feghoul

 

Magazine

Bacheliers à 30, 40 ou 60 ans : Quand les séniors foulent les campus !

Sésame, visa d’entrée à l’université ou encore tremplin, les adjectifs ne manquent pas quand il s’agit de définir le baccalauréat, un mot dérivé du latin médiéval bacca laurea, en l’occurrence la couronne de baies de laurier posée au-dessus de la tête qui symbolisait la réussite et la victoire.

Rupture du jeûne avec les policiers : Immersion dans des barrages de police durant l’iftar

 

Etudiant

Animateur, garde-malade, manœuvre... : Un travail d’été ? J’y songe déjà

On dit que le travail c’est la santé. On dit aussi qu’il vaut mieux user des souliers que des draps. Toujours est-il que travailler devient de plus en plus nécessaire : pour gagner sa vie, s’épanouir, acquérir de l’expérience ou tout simplement passer du temps. Eh oui, passer du temps. Et nombreux sont ces étudiants qui ont déjà choisi de travailler pendant leurs vacances d’été.

Amira Ghazi.Etudiante à la Faculté d’Oran : Le Mondial a dépassé même la beauté du foot

 

Auto

La tendance baissière de 2013 se poursuit : Les importations de véhicules neufs en diminution de 19%

Les importations de véhicules neufs ont baissé. Pour les principaux concessionnaires automobiles qui activent sur le marché algérien, elles ont ainsi atteint, durant le premier semestre 2014, une valeur de 256,47 milliards de dinars, soit 3,21 milliards de dollars, annoncent les Douanes algériennes.

Diamal-Chevrolet : Relance pour la nouvelle Optra

 

Environnement

La Terre poursuit son réchauffement

L’année 2013 fut l’une des années les plus chaudes jamais enregistrées, les gaz à effet de serre ayant atteint des niveaux historiques et les glaces de l’Arctique continuant de fondre, selon un rapport de référence publié jeudi. Le rapport annuel sur le climat, publié dans le Bulletin de la Société météorologique américaine, compile des données scientifiques et les événements climatiques de l’année passée, résultat d’un travail de 425 scientifiques dans 57 pays.

Environnement : Un continent de plastique dans l’Atlantique Nord

 

France-actu

Abbas Bendali. Directeur de Solis : «350 millions d’euros de dépenses alimentaires»

Les musulmans en France consomment environ 350 millions d’euros pendant le Ramadhan. Abbas Bendali, directeur de Solis, cabinet d’études marketing spécialisé dans les sondages ethniques, note que le mois de jeûne est propice à la consommation.

Le regroupement familial sur place

 

Histoire

La crise de l’été 1962 : Des origines à la fracture : Les fissures d’une jeune Révolution

Durant le deuxième semestre de l’année 1959, la Révolutions algérienne va s’enfoncer dans une profonde crise de croissance que l’inexpérience du GPRA, rudement secoué, n’explique pas entièrement. Des frottements râpeux, au sommet, enfiellaient l’atmosphère déjà lourde depuis la formation du premier gouvernement provisoire en septembre 1958.

La crise de l’été 1962 : Des origines à la fracture, le point de non-retour

 

Multimédia

Téléphonie mobile : Djezzy lancera la 3G durant le Ramadhan

Les abonnés de l’opérateur de téléphonie mobile Djezzy vont eux aussi pouvoir enfin bénéficier, d’ici quelques jours, des services de téléphonie de troisième génération (3G).

La gamme des Smartphones s'enrichit : Samsung Algérie dévoile le Galaxy S5

 

Portrait

Daksi Allaoua. Ancien membre du réseau Jeanson, ancien président de la FAHB : Constantine et la saga des Daksi

«Dès que quelqu’un comprend qu’il est contraire à sa dignité d’homme d’obéir à des lois injustes, aucune tyrannie ne peut l’asservir.» (Gandhi)

Abdelhalim Bensmaïa. Humaniste, philosophe, théologien, exégète (1866-1933) : Le penseur émerite et la médersa perdue

 

Santé

Un pacemaker biologique testé en laboratoire

Des chercheurs du Cedars-Sinai Heart Institute à Los Angeles sont parvenus à convertir des cellules cardiaques en pacemaker en injectant un gène dans des porcs.

Lutte contre l'obésité des enfants : L’OMS mobilise des experts

 
El Watan Magazine



El Watan Etudiant

ICI ET LA-BAS Histoires franco-algériennes

El Watan weekend blog

impact journalism days

 

Toute l'info sur la coupe du monde 2014

Indépendance Algérie

 

Vidéo

L'industrie militaire algérienne

L'industrie militaire algérienne
le dessin du jour
LE HIC MAZ
Chroniques
Point zéro Analyse éco Repères éco

El Watan 2014 l'info indépendante présidentielle

Entreprise : publiez vos annonce d'emploi Emploitic.com - Publication d'offre  - emploi algerie

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter

El Watan sur Facebook

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie