Pages hebdo Arts et lettres
 

LA CHRONIQUE AFRICAINE DE BENAOUDA LEBDAÏ

Fascinante Winnie !

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.04.14 | 10h00 Réagissez

En ce début d’année 2014, Winnie Madikizela Mandela publie chez Michel Lafon la version française de son journal de prison intitulé Un cœur indompté : carnets de prison et correspondances.

Cet ouvrage autobiographique est d’une importance significative pour l’histoire de l’Afrique du Sud. L’histoire même de ce journal écrit en prison est surprenante : quarante ans après avoir été écrites, ces pages lui reviennent par l’épouse d’un de ses avocats de l’époque, David Soggot. Retrouvant ces pages dans sa maison à Londres, Greta Soggot les a rendues à Winnie Madizikela Mandela il y a tout juste un an. Relire ces pages fut un choc pour Winnie Mandela. Ses filles l’ont fortement encouragée à les publier car elle hésitait à le faire. Ce journal de bord, confisqué à sa sortie de prison, avait été complètement oublié.

Ainsi, replonger au cœur de ce qu’elle a vécu par le biais de ce qu’elle a écrit pendant ces heures d’horreur fut vécu comme un second trauma. Il lui a fallu un certain temps pour accepter l’idée de publier ce journal, complété par des lettres échangées avec Nelson Mandela emprisonné à perpétuité à Robben Island, avec ses avocats et avec les responsables de la prison. Le rendre public fut donc difficile pour elle. Fascinante Winnie Mandela, comme ces pages le confirment ! En effet, en prison elle prit le risque de coucher sur papier ses impressions, sentiments et ressentiments et de raconter ses relations avec ses geôliers, avocats, bourreaux et codétenues.
La lecture de ses pages est éprouvante car ce journal révèle toute l’horreur vécue lors de l’arrestation, suivie d’un procès douloureux et ensuite de l’emprisonnement.

La dureté, les brimades, le calvaire de l’enfermement, l’isolement prennent toute leur signification. Le lecteur vit au quotidien ce qu’elle a ressenti durant ces années quand l’existence du peuple sud-africain noir était tout simplement niée. Les gardiennes de la prison de Pretoria se comportaient de façon haineuse, avec un racisme si fort qu’il est difficile de croire que des êtres humains puissent éprouver de tels sentiments juste parce que la personne en face d’elles a une couleur de peau différente. La maltraitance s’exerçait contre toutes les prisonnières noires, mais particulièrement envers Winnie Mandela qui résistait avec un courage et une volonté hors du commun. La stratégie des Afrikaners était de casser toute velléité de révolte et de résistance chez les sud-Africains noirs de Soweto, le plus grand township d’Afrique du Sud.

Considérée comme prisonnière politique, Winnie Mandela est traitée comme une criminelle dans des conditions de détention inhumaines, démontrant que les animaux étaient mieux traités en Afrique du Sud. Les conditions d’hygiène sont innommables. Winnie Mandela n’a droit qu’à deux litres d’eau par jour pour boire, se laver et laver éventuellement son linge ! Le même ustensile sert à tout, ce qui fait que la prisonnière ne mange plus. Sa santé se détériore rapidement, au point où on la trouve inanimée dans sa cellule. Mais, extraordinairement, elle trouve la force de se battre contre le système carcéral. Elle se bat aussi pour ses sœurs combattantes, prisonnières comme elle. Elle est souvent mise au cachot, sans lumière, sans promenade quotidienne. Winnie pense devenir folle. Mais, là encore, sa forte personnalité et son imagination la sauvent. Durant ces moments terribles, elle se force à penser à son enfance, aux quelques moments de bonheur vécus avec son père, ses frères et sœurs. Elle pense à Nelson Mandela, à leur bonheur sacrifié pour que l’Afrique du Sud sorte de l’apartheid.

Le plus émouvant, c’est lorsqu’elle écrit sur ses deux filles, Zenani et Zindzi qu’elle a laissées seules quand la police l’a arrêtée, à l’aube, chez elle à Soweto. De longs mois après son arrestation, Winnie Mandela n’a pas été informée du sort de ses filles. Il lui a fallu une immense dose de conviction, de foi et de courage pour surmonter pareille épreuve pendant que ses enfants étaient prises en charge par sa famille et des amis. Si par la suite s’appeler Mandela est devenu valorisant, dans les années 60’ et 70’ les lâches s’éloignaient de ce nom. Elle apprend que la santé des filles se détériore. On peut imaginer la douleur de la jeune mère séparée de ses êtres les plus chers.
Ce journal révèle aussi la guerre psychologique menée contre les Mandela. On va jusqu’à faire circuler de fausses informations sur l’un et sur l’autre, y compris des histoires d’adultère.

Ce qui frappe dans la seconde partie, ce sont les lettres échangées entre Nelson et Winnie. Un véritable chant d’amour s’y exprime, une véritable tendresse et un vrai respect. Cet amour est d’autant plus renforcé qu’il dit aussi l’âme révolutionnaire et l’engagement de ce couple pour leur pays, leur peuple. Ce journal nous fait découvrir que Winnie Madikizela Mandela ne fut pas seulement l’épouse de Nelson Mandela, mais une révolutionnaire à part entière avec ses idées, sa vision et sa volonté de maintenir le nom Mandela, symbole d’une révolution pour l’égalité entre Noirs et Blancs. Winnie Madikizela Mandela est une véritable passionaria comme elle le dit si bien : «J'étais moi, j’étais Noire et j’étais fière de ma négritude.»
              

Winnie Madizikela Mandela, «Un cœur indompté», Ed. Michel Lafon, Paris, 2014.
 

Benaouda Lebdaï
 
 
Votre réaction
 
Pour réagir à cet article veuillez saisir votre login/pass ci-dessous ou vous inscrire en cliquant ici
 
Sur le même sujet
Parution. «J’aime le malheur que tu me causes» : Un roman qui brise les tabous
Hmida Ayachi : «J’accuse le clan présidentiel…»
La distribution des journaux en berne
 
Tous les titres d'El Watan

Actualité

Béchar se dote de sa faculté de médecine

Un évènement important vient d’avoir lieu à Béchar, Sud/Est algérien en cette journée du lundi 15 septembre 2014. En effet, Béchar se dote de sa faculté en médecine. 

L’ ambassadrice américaine se recueille à la mémoire des Martyrs de la Révolution algérienne

Gilles kepel. Politologue français : «L’équilibre post-Sykes-Picot est en train de voler en éclats»

Fin de visite aujourd'hui du chef des armées Françaises en Algérie : Des secrets bien gardés

Le général Bachir Tartag nommé conseiller du président Bouteflika : Une autre énigme du pouvoir !

Nouveau code du travail : Le niet de l’UGTA

Sur instruction du premier ministre : Les dettes des hôpitaux auprès de la PCH épongées

Il sera lancé avant la fin de l’année : Un nouveau plan de réforme du secteur bancaire et financier

El Watan se développe : Inauguration du nouveau bureau de Constantine

Sit-in devant le siège de la wilaya de Bouira : Grogne des propriétaires de fusils de chasse

 

Sports

ES Sétif : El Eulma, le test de Mazembé

Le onze ententiste a bien négocié le déplacement d’El Eulma où le Mouloudia local n’est pas facile à jouer.

CHAN-2016 : 26 joueurs convoqués pour un stage

Après sa victoire sur le RC Arbâa : L’équipe d’El Hamri respire

ASO Chlef : Ighil reste confiant

Tennis : Madagascar stoppe l’EN en Coupe Davis

Après le nul entre le MC Alger et le NAHD : Les choix de Charef décriés

 

Economie

Finance : « deuxième génération » de réforme selon l’Abef

Les conditions actuelles sont  propices à l’accélération des réformes financière et bancaire, estime M. Abderezzak Trabelsi,  délégué général de l'Association des banques et établissements financiers (ABEF).

Hausse des salaires, boom de la consommation, accès au logement : La classe intermédiaire retrouve un second souffle

Nacer Djabi, sociologue : «Les catégories moyennes ont été abandonnées»

La voiture, un signe qui ne trompe pas

Une année après sa reprise par l’état : Arcelor Mittal Algérie toujours en difficulté

Une année après sa reprise par l’état : Tentatives de réanimation du haut fourneau n° 2

 

International

500 migrants disparus dans un naufrage en Méditerranée

Jusqu'à 500 migrants sont portés disparus après que leur embarcation de fortune eut coulé la semaine dernière en Méditerranée, a annoncé lundi l'Organisation internationale des migrations (OIM).    

Ses membres sont désormais indésirables au Qatar : Sale temps pour la confrérie des Frères musulmans

Après une agression israélienne sauvage de 50 jours : A Ghaza, une rentrée des classes dans les larmes et les ruines

Les brèves internationales

Washington veut bâtir une coalition internationale pour combattre l’EI : Les Occidentaux à nouveau face au bourbier irakien

Dounia Bouzar. Anthropologue et directrice du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l’islam en France : «N’importe quel jeune peut basculer vers le djihad»

 

Culture

Hercule Poirot : Le célèbre héros d’Agatha Christie ressuscité

C’est la première fois que les héritiers d’Agatha Christie donnent carte blanche à un auteur pour écrire une nouvelle aventure d’Hercule Poirot.

Festival Culturel International de Musique Symphonique d’Alger : Sixième sensation

Monument historique dans la wilaya de Batna : Le Medghacen rayonnera de nouveau

Salon de Saint-Tropez : Selim Messalti participe avec 25 toiles

12es journées cinématographiques de Béjaïa : L’Oranais séduit les Bougiotes

Soirée artistique à Mizrana (Tizi Ouzou) : «Le bon vieux temps» ressuscité

 

Région Est

Constantine : Des habitants de Souika ferment le pont Sidi Rached

Des habitants du quartier de Souika, dans la vieille ville de Constantine, ont décidé hier en fin d’après-midi de fermer le pont Sidi Rached avec des sacs remplis de pierres, pour revendiquer leur relogement.

Aéroport de Sétif : 500 mètres de la piste en «jachère»

A chevés depuis presque deux longues années, les 500 mètres de la piste de l’aéroport de Sétif, longue désormais de 2900 mètres, sont inexploités. Faute d’une homologation reportée à plusieurs reprises, cette partie de la piste, qui a consommé des milliards de dinars, reste en jachère.

Annaba : Un émigré écroué pour trafic de stupéfiants

Sur recommandation du procureur de la République, le juge d’instruction près le tribunal de Annaba a ordonné hier la mise sous mandat de dépôt de N. S., 38 ans, émigré algérien résident en France, avons-nous appris de sources policières.

Le pillage du sable se poursuit à Jijel : Razzia à Oued Z’hor

Depuis la fin du contrat de concession de la sablière, c’est la course au trésor qui a poussé les pilleurs de sable à s’approprier le «droit» d’exploitation de cette immense dune.

Skikda : Fuite de gasoil au tunnel de l’îlot des chèvres

Une fuite de gasoil a concerné, dans la matinée d’hier, le tunnel de l’îlot des chèvres qui abrite deux pipes desservant les bras de chargement du port mixte de Skikda.

Zohra Derdouri à Batna : La gestion locale des PTIC mise à l’index

La ministre des Postes et des technologies de l’information et de la communication, Zohra Derdouri, a donné un véritable électrochoc à la gestion locale de son secteur lors de sa visite, samedi dernier, à Batna et ce, par plusieurs mesures destinées à améliorer le service public et les prestations de service.

Biskra : Des projets pour Tolga

Ayant bénéficié d’importants projets de développement visant l’amélioration du cadre de vie des habitants, estimés à 40000 âmes, la commune de Tolga, située à 38 km au sud-ouest de Biskra, connue pour être la capitale internationale de la meilleure datte du monde, va se transformer ces jours-ci en un véritable chantier à ciel ouvert, selon les prévisions de son président d’APC, Nacer Torchi.

Originaire de Souk Ahras : Mamoun Ouali meurt en Tunisie dans des conditions controversées

Mamoun Brahim Ouali, un jeune bachelier de Souk Ahras, parti en vacances à Hammamet en Tunisie, a été victime le 8 août dernier d’un accident dans une piscine d’un l’hôtel.

 

Région Ouest

Marché à bestiaux : Une réouverture et beaucoup d’interrogations

Après plus d’un mois de fermeture due à l’épidémie de la fièvre aphteuse, le marché à bestiaux d’El Kerma a repris son activité, samedi dernier. Une petite virée nous a permis de constater l’ambiance qui y règne.

Mostaganem : 2 sœurs blessées après l’explosion de gaz

Chlef : Une rallonge budgétaire pour le centre islamique

Une nouvelle enveloppe financière estimée à plusieurs milliards de centimes vient d’être dégagée par la Direction de l’administration locale de la wilaya (DAL) pour la réhabilitation complète des structures du centre culturel islamique réalisé après le séisme de 1980.

Tlemcen : 1200 chardonnerets saisis

Les éléments de la brigade mobile des douanes de Tlemcen sont parvenus, lors d’un barrage dressé au niveau de la localité de Sidi Senouci, dans la daïra de Béni Sekrane, à mettre la main sur 1200 chardonnerets en provenance du Maroc.

Sidi Bel Abbès : Les associations mobilisées pour la transplantation d’oliviers

La mobilisation menée récemment par des associations locales de protection de la nature contre l’abattage d’arbres sur le tracé du tramway a été payante, comme le prouve l’opération de transplantation d’oliviers effectuée jeudi au niveau de la sortie sud-ouest de la ville de Sidi Bel Abbès.

MASCARA : Le maire de Gharouss arrêté en possession de kif traité

Le président de l’Assemblée populaire de la commune (APC) de Gharouss, Chaoui Makhlouf du FLN, à 54 km du chef-lieu de la wilaya de Mascara, a été arrêté, lundi 25 août 2014, par des éléments des services de sécurité en possession d’une quantité de drogue (kif traité).

Tiaret : Les élèves d’un CEM n’ont pas fait leur rentrée

Une semaine après la rentrée des classes, les élèves du CEM Mustapha Khaled, sis à la cité Zaaroura, n’ont toujours pas gagné les bancs de l’école à cause d’un conflit qui oppose une directrice d’école à la direction de l’Education.

Aïn Témouchent : Dans les villages, les parents des élèves sont inquiets

Les conditions de scolarité des enfants suscitent l’inquiétude des familles qui résident dans les douars enclavés, loin des écoles.

 

Région Kabylie

Bilan de l’épidémie de fièvre aphteuse à Tizi Ouzou : 174 demandes d’indemnisation déposées

64 foyers de l’épidémie ont été recensés à travers la wilaya.

Après un mois de non-collecte des déchets : Akbou en apnée

Le début de solution est intervenue juste à temps, puisque l’inquiétude a atteint son paroxysme du côté d’Akbou, où se sont entassées, pendant un mois, les 52 tonnes de déchets quotidiennes aux seuils des maisons et des magasins.

EPH de Bouira : Découverte d’une arme de guerre dans un bureau de section syndicale (UGTA)

Une première dans les anales syndicales. Une bombe lacrymogène a été trouvé dans le bureau des membres de la section syndicale (UGTA), du l’EPH Mohamed Boudiaf de Bouira.

Secteur de la jeunesse et des sports (Boumerdès) : Des projets en attente de réalisation

Le manque d’assiettes foncières, les oppositions et la défaillance des entreprises de réalisation sont à l’origine du blocage de nombreux projets de développement.

Lakhdaria : Nécessité d’un réseau d’assainissement

Les habitants du bidonville sis au village Zbarboura (Lakhdaria), au nord-ouest de Bouira, continuent à subir les néfastes conséquences d’un assainissement anarchique.

 

Région Centre

Le stationnement anarchique dans la capitale : Les mesures de la DGSN inapplicables ?

La décision de la DGSN de prendre des mesures contre le stationnement anarchique n’a pas permis d’améliorer la situation.

Tipasa : Programmation d’un séminaire sur la communication de proximité

Mercredi dernier, Layadi Mostefa , Wali de Tipasa, avait réuni pas moins de 80 fonctionnaires désignés à la tête des cellules de communication des différentes directions de wilaya et des collectivités locales, afin de dévoiler le plan de communication de sa wilaya, en présentant le site web (arabe-français) de la wilaya, pas encore opérationnel , d’une part et d’autre part en instruisant le DAL de Tipasa, afin que celui-ci se dépêche pour approvisionner l’ensemble des structures de la communication des administrations concernées, en équipements et en lignes internet.

Une manif causée par un trou béant à Chebli

C’est la rentrée à Blida, et c’est aussi la «reprise» des manifestations dans les rues.

Aïn Defla : Plus de 1000 travailleurs étrangers de 11 nationalités

Le nombre de travailleurs étrangers activant dans la wilaya de Aïn Defla est, selon  des sources du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, de 1845 de 11 nationalités dont plus de 600 travailleurs de nationalité chinoise.

 

Région Sud

Tamanrasset : Les employés de la nouvelle gare routière interpellent le DG de Sogral

Alors que les employés de la société réclament leurs arriérés de salaire et de meilleures conditions de travail, la tutelle se mure dans le silence.

Brèves de Ouargla

Theniet El Makhzen : Les trottoirs squattés

Ils sont des dizaines de marchands ambulants de fruits et légumes à élire domicile sur les trottoirs et  autres espaces censés être à l’usage exclusif des piétons, défiant ainsi toutes les lois qui régissent ce genre de commerce, notamment dans les centres urbains.

 

Contributions

Libye, le sens d’un chaos

Comme l’Irak, la Libye se retrouve dans la strate chaotique des bouleversements qui redessinent le monde arabe.

Palestine trahie

 

Magazine

Le concours Miss Algérie au cœur d’un scandale médiatique : La Belle, le fric et le lapsus

Geneviève de Fontenay, invité d’honneur de Miss Algérie 2014, a réveillé les vieux démons de l’Algérie française. Etait-ce une bonne idée d’en faire l’invité d’honneur de l’événement ? Ne lui aurait-on pas tendu la perche ?

Avec l'arrivé de l'automne, ces hôte indésirables nous quittent et passent le relais à leur progéniture : Les moustiques font de la résistance !

 

Etudiant

Animateur, garde-malade, manœuvre... : Un travail d’été ? J’y songe déjà

On dit que le travail c’est la santé. On dit aussi qu’il vaut mieux user des souliers que des draps. Toujours est-il que travailler devient de plus en plus nécessaire : pour gagner sa vie, s’épanouir, acquérir de l’expérience ou tout simplement passer du temps. Eh oui, passer du temps. Et nombreux sont ces étudiants qui ont déjà choisi de travailler pendant leurs vacances d’été.

Amira Ghazi.Etudiante à la Faculté d’Oran : Le Mondial a dépassé même la beauté du foot

 

Auto

Conflit entre clients et «Nord Motors» : Nissan Algérie intervient en médiateur

Nissan Algérie, le représentant de la marque nippone en Algérie, a décidé d’intervenir en sa qualité de médiateur entre des clients de la marque japonaise lésés et son ancien agent de Ben Aknoun, Nord Motors.

Automobile : La Škoda Fabia à 1 149 000 DA

 

Environnement

Déchets plastiques en mer : L’Etat refuse aux experts de faire des analyses

Pour la deuxième fois en cinq ans, le bateau d’exploration environnemental Tara fait escale à Alger. L’objectif cette année : aborder l’enjeu crucial des déchets plastiques en Méditerranée en partenariat avec l’Ecole nationale des sciences de la mer et de l’aménagement du littoral (ENSSMAL).

Recherche océanographique : La Méditerranée sous la loupe des experts

 

France-actu

Gouvernement français : Face au djihadisme, un projet de loi controversé

Le gouvernement français a ficelé, cet été, son projet de loi renforçant les dispositions relatives à la lutte antiterroriste qui doit être débattu ce mois-ci par les parlementaires. Déjà, certains le jugent inefficace.  

Un toit pour les chibanis : Le rêve et le cauchemar de Mouloud

 

Histoire

Rencontres : Une série de conférences internationales sur les tortures

Une conférence internationale sur les tortures pratiquées par l’armée coloniale française sera organisée une année durant sous forme de rencontres», a annoncé, dimanche à partir de Tiaret, le ministre des Moudjahidine.

Histoire : L’Algérie au premier Jamboree des Scouts arabes

 

Multimédia

Course à l'innovation : Samsung présente le casque de réalité virtuelle

Samsung et Oculus collaborent pour créer une nouvelle dimension immersive de vie mobile avec le premier casque de réalité virtuelle mobile grand public, optimisé pour Samsung Galaxy Note 4. L’annonce a été faite récemment lors de l’IFA de Berlin

Téléphonie mobile : Djezzy lancera la 3G durant le Ramadhan

 

Portrait

Daksi Allaoua. Ancien membre du réseau Jeanson, ancien président de la FAHB : Constantine et la saga des Daksi

«Dès que quelqu’un comprend qu’il est contraire à sa dignité d’homme d’obéir à des lois injustes, aucune tyrannie ne peut l’asservir.» (Gandhi)

Abdelhalim Bensmaïa. Humaniste, philosophe, théologien, exégète (1866-1933) : Le penseur émerite et la médersa perdue

 

Santé

Premier rapport de l’OMS pour la prévention du suicide : Il est temps d’agir sur ce phénomène mondial

Le suicide est la deuxième cause de décès chez les 15-29 ans dans le monde.

Ebola : Plus de 2400 morts sur 4784 cas (OMS)

 
El Watan Magazine



El Watan Etudiant

ICI ET LA-BAS Histoires franco-algériennes

El Watan weekend blog

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

Vidéo

Confidences de Mechati à El Watan

Confidences de Mechati à El Watan
le dessin du jour
LE HIC MAZ
Chroniques
Point zéro Analyse éco Repères éco

Entreprise : publiez vos annonce d'emploi Emploitic.com - Publication d'offre  - emploi algerie

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter

El Watan sur Facebook

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie