Pages hebdo Arts et lettres
 

LA CHRONIQUE AFRICAINE DE BENAOUDA LEBDAÏ

Fascinante Winnie !

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.04.14 | 10h00 Réagissez

En ce début d’année 2014, Winnie Madikizela Mandela publie chez Michel Lafon la version française de son journal de prison intitulé Un cœur indompté : carnets de prison et correspondances.

Cet ouvrage autobiographique est d’une importance significative pour l’histoire de l’Afrique du Sud. L’histoire même de ce journal écrit en prison est surprenante : quarante ans après avoir été écrites, ces pages lui reviennent par l’épouse d’un de ses avocats de l’époque, David Soggot. Retrouvant ces pages dans sa maison à Londres, Greta Soggot les a rendues à Winnie Madizikela Mandela il y a tout juste un an. Relire ces pages fut un choc pour Winnie Mandela. Ses filles l’ont fortement encouragée à les publier car elle hésitait à le faire. Ce journal de bord, confisqué à sa sortie de prison, avait été complètement oublié.

Ainsi, replonger au cœur de ce qu’elle a vécu par le biais de ce qu’elle a écrit pendant ces heures d’horreur fut vécu comme un second trauma. Il lui a fallu un certain temps pour accepter l’idée de publier ce journal, complété par des lettres échangées avec Nelson Mandela emprisonné à perpétuité à Robben Island, avec ses avocats et avec les responsables de la prison. Le rendre public fut donc difficile pour elle. Fascinante Winnie Mandela, comme ces pages le confirment ! En effet, en prison elle prit le risque de coucher sur papier ses impressions, sentiments et ressentiments et de raconter ses relations avec ses geôliers, avocats, bourreaux et codétenues.
La lecture de ses pages est éprouvante car ce journal révèle toute l’horreur vécue lors de l’arrestation, suivie d’un procès douloureux et ensuite de l’emprisonnement.

La dureté, les brimades, le calvaire de l’enfermement, l’isolement prennent toute leur signification. Le lecteur vit au quotidien ce qu’elle a ressenti durant ces années quand l’existence du peuple sud-africain noir était tout simplement niée. Les gardiennes de la prison de Pretoria se comportaient de façon haineuse, avec un racisme si fort qu’il est difficile de croire que des êtres humains puissent éprouver de tels sentiments juste parce que la personne en face d’elles a une couleur de peau différente. La maltraitance s’exerçait contre toutes les prisonnières noires, mais particulièrement envers Winnie Mandela qui résistait avec un courage et une volonté hors du commun. La stratégie des Afrikaners était de casser toute velléité de révolte et de résistance chez les sud-Africains noirs de Soweto, le plus grand township d’Afrique du Sud.

Considérée comme prisonnière politique, Winnie Mandela est traitée comme une criminelle dans des conditions de détention inhumaines, démontrant que les animaux étaient mieux traités en Afrique du Sud. Les conditions d’hygiène sont innommables. Winnie Mandela n’a droit qu’à deux litres d’eau par jour pour boire, se laver et laver éventuellement son linge ! Le même ustensile sert à tout, ce qui fait que la prisonnière ne mange plus. Sa santé se détériore rapidement, au point où on la trouve inanimée dans sa cellule. Mais, extraordinairement, elle trouve la force de se battre contre le système carcéral. Elle se bat aussi pour ses sœurs combattantes, prisonnières comme elle. Elle est souvent mise au cachot, sans lumière, sans promenade quotidienne. Winnie pense devenir folle. Mais, là encore, sa forte personnalité et son imagination la sauvent. Durant ces moments terribles, elle se force à penser à son enfance, aux quelques moments de bonheur vécus avec son père, ses frères et sœurs. Elle pense à Nelson Mandela, à leur bonheur sacrifié pour que l’Afrique du Sud sorte de l’apartheid.

Le plus émouvant, c’est lorsqu’elle écrit sur ses deux filles, Zenani et Zindzi qu’elle a laissées seules quand la police l’a arrêtée, à l’aube, chez elle à Soweto. De longs mois après son arrestation, Winnie Mandela n’a pas été informée du sort de ses filles. Il lui a fallu une immense dose de conviction, de foi et de courage pour surmonter pareille épreuve pendant que ses enfants étaient prises en charge par sa famille et des amis. Si par la suite s’appeler Mandela est devenu valorisant, dans les années 60’ et 70’ les lâches s’éloignaient de ce nom. Elle apprend que la santé des filles se détériore. On peut imaginer la douleur de la jeune mère séparée de ses êtres les plus chers.
Ce journal révèle aussi la guerre psychologique menée contre les Mandela. On va jusqu’à faire circuler de fausses informations sur l’un et sur l’autre, y compris des histoires d’adultère.

Ce qui frappe dans la seconde partie, ce sont les lettres échangées entre Nelson et Winnie. Un véritable chant d’amour s’y exprime, une véritable tendresse et un vrai respect. Cet amour est d’autant plus renforcé qu’il dit aussi l’âme révolutionnaire et l’engagement de ce couple pour leur pays, leur peuple. Ce journal nous fait découvrir que Winnie Madikizela Mandela ne fut pas seulement l’épouse de Nelson Mandela, mais une révolutionnaire à part entière avec ses idées, sa vision et sa volonté de maintenir le nom Mandela, symbole d’une révolution pour l’égalité entre Noirs et Blancs. Winnie Madikizela Mandela est une véritable passionaria comme elle le dit si bien : «J'étais moi, j’étais Noire et j’étais fière de ma négritude.»
              

Winnie Madizikela Mandela, «Un cœur indompté», Ed. Michel Lafon, Paris, 2014.
 

Benaouda Lebdaï
 
 
Votre réaction
 
Pour réagir à cet article veuillez saisir votre login/pass ci-dessous ou vous inscrire en cliquant ici
 
Sur le même sujet
La distribution des journaux en berne
L’imprimerie publique leur réclame des arriérés : Quatre nouveaux journaux interdits d’impression
Le combat de la directrice d'El Fadjr pour sauver son journal : Hadda Hazem, une éditrice iconoclaste
 
Tous les titres d'El Watan

Actualité

Décès d'un ressortissant algérien en France: L'ambassadeur français reçu au AE

Le secrétaire général par intérim du ministère des  Affaires étrangères, Hocine Meghar, a reçu lundi l'ambassadeur de France en  Algérie, André Parant, avec lequel il a évoqué le suivi de l'affaire du décès,  en août dernier en France, d'un ressortissant algérien, a indiqué mardi  un communiqué du ministère.

Condamné pour une vidéo mettant en cause la police à Ghardaïa : Deux ans de prison confirmés en appel contre Ould Dada

Rachid Grim. Politologue : «C’est une mise en garde contre quiconque voudrait critiquer la police»

Des protestataires ferment le barrage de Tichy-Haf à Béjaïa : 23 communes privées d’eau

Statoil se réinstalle à tiguentourine : Les Norvégiens sont de retour

Début, hier, de la deuxième phase du dialogue intermalien : Difficile mission pour l’Algérie

Le nouveau code de travail Prévoit de nouvelles dispositions : Le droit de grève remis en cause

Avant-projet de loi relatif à la santé : Le patient algérien laissé pour compte

Air Algérie : Deux ATR se «frôlent» à l’aéroport Houari Boumediène

Comité des Enseignants du technique : Le ministère interpellé sur ses «contradictions»

 

Sports

Equipe Nationale : Cap sur l’Ethiopie

Après deux mois d’arrêt, la sélection nationale de football a repris du service, hier, au Centre technique national (CTN) de la FAF à Sidi Moussa, avec le coup d’envoi d’un stage de dix jours, le premier sous l’ère du nouveau coach, le Français Christian Gourcuff, qui entame ainsi officiellement ses fonctions à la tête des Verts pour sa première mission en tant que sélectionneur, avec deux matchs décisifs la semaine prochaine face à l’Ethiopie, et au Mali dans le cadre du coup d’envoi du 3e et dernier tour des éliminatoires de la CAN-2015, dans le groupe B.

Violence dans les stades : La feuille de route de Tahmi

US Chaouia : Bezzaz, la nouvelle carte de Yahi

Contribution : Football et altitude

Équipe Nationale : Premier stage des Verts sous l’ère Gourcuff

Tok James. Défenseur éthiopien : «Optimiste quant à nos chances de battre l’Algérie»

 

Economie

Réorganisation du secteur public : Création d’une dizaine de grands groupes

Le processus de création de ces grands groupes se fera «de façon graduelle afin de ne pas entraver la continuité de l’activité des entreprises publiques industrielles et pour promouvoir les conditions idéales pour assurer le décollage des groupes et la cohérence de leur stratégie», a souligné le ministre de l’Industrie et des Mines.

Pétrole : Les cours ouvrent la semaine en baisse

Relations économiques franco-algériennes : L’Algérie au cœur de la Foire européenne de Strasbourg

Indices

Le chiffre d'affaires des entreprises publiques industrielles a augmenté de 18% en 2013

Avec un système financier en panne : La Bourse d’Alger pédale dans la semoule

 

International

Libye : Le gouvernement chassé de ses bureaux à Tripoli

Les milices islamistes refusent de céder l’autorité à la Chambre des députés.

Selmane Bin Bbdelaziz. Ministre saoudien de la Défense : Terrorisme et contrats militaires au menu des discussions

Libye : Le gouvernement chassé de ses bureaux à Tripoli

Tunisie : Echange de tirs entre la police et un groupe armé à Kasserine

Nouvelles révélations sur les pratiques de la NSA : Les autorités turques espionnées depuis 2006

Pakistan : Des opposants attaquent la télévision d'Etat

 

Culture

Tanger by night : Folles nuits sur l’Atlantique

Les décibels semblent narguer les vagues sournoises de l’océan. Plutôt une sorte de communion qui pacifie la mer et la musique. A peine débarqué dans la ville bleue, la senteur d’Algesiras (Espagne) encore perceptible, malgré la traversée de 45 minutes du détroit de Gibraltar, on est comme happé par un magma d’ambiance sur le boulevard Mohammed VI.

Un lieu, une histoire. Les bains maures : La légende de Hammam Meskhoutine

Nouveau spectacle du cirque Amar : «Le motor show»

Parution : Nacer Henine marche à «l’ombre du passé»

Spectacle de Abdelkader Secteur à El Khroub (Constantine) : Le public sous le charme

Cinéma. Mais qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? : L’angélique métissage, ça marche !

 

Région Est

Constructions illicites à la cité des Eucalyptus : Les services de la commune décident de sévir

Après les procès verbaux d’infraction et les mises en demeure adressées au concernés, les autorités devront passer à la démolition, dont les détails n’ont pas été révélés.

Fièvre aphteuse à Sétif : Début des indemnisations

Annaba : Reprise du projet de 48 logements LSP

Saison estivale à Jijel : Huit millions de visiteurs recensés

Biskra : Zizanie à l’APC de lichana

Batna : Des policiers retraités protestent

Biskra : Appréhensions des étudiants du département de médecine de Ouargla

Incendies de forêts à guelma : Les éleveurs de bétail pointés du doigt

 

Région Ouest

Articles scolaires : Un bon filon pour les vendeurs de l’informel

A moins d’une semaine de la rentrée scolaire, sentant le bon filon, nombreux sont les revendeurs, à travers les marchés populaires d’Oran, comme sous les Arcades, M’dina J’dida et la Bastille, qui proposent des articles scolaires et des blouses d’écolier.

Mostaganem : Enfin de l’eau pour les villages de Nekarmia

Chlef : Le réseau électrique résiste bien à la canicule

Tlemcen : Sept quintaux de cannabis saisis

Sidi Bel Abbès : Les médecins libéraux réclament plus de sécurité

MASCARA : Le maire de Gharouss arrêté en possession de kif traité

Tiaret : Les aides sociales par les chiffres

El Bayadh : Le cheptel bovin vacciné contre la fièvre aphteuse

 

Région Kabylie

Wilaya de Tizi Ouzou : 15 jours sans eau à Bouzeguène

Cette situation de manque d’eau datant des années 90, se dégrade davantage sans que les responsables ne daignent bouger pour atténuer les souffrances de leurs administrés.

Gestion des ordures ménagères à Béjaïa : Un problème complexe

Que ce soit à Beni Maouche, Seddouk ou Akbou, toutes les décharges sont contestées par des citoyens qui disent être incommodés par les pestilences et les fumées toxiques dégagées.

Téléphonie et Internet à Bouira : Peu d’abonnés au paiement électronique

Wilaya de Boumerdès : Vers la création d’une police de l’environnement

Lakhdaria : Nécessité d’un réseau d’assainissement

 

Région Centre

Direction de distribution de Gué de Constantine : Mise en service de deux cabines électriques

En plus de renforcer le réseau d’électricité, la Direction de distribution de Gué de Constantine a décidé de se réapproprier des activités de relève et de dépannage.

Tipasa : Renouvellement des structures de la C.C.I.

Feux de forêt à Chréa : Phénomène naturel ou actes criminels ?

Boumedfaa (Ain Defla) : Deux fonctionnaires du pré-emploi sous les verroux

 

Région Sud

Plus de 20 000 actes en instance d’informatisation : La modernisation de l’état civil traîne à l’APC de Tamanrasset

Bien que des instructions  aient été données par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales dans le cadre de la modernisation de son secteur,  plusieurs opérations sont à la traîne et des retards injustifiés sont constatés sur le terrain, notamment à la municipalité de Tamanrasset. 

Brèves de Ouargla

Theniet El Makhzen : Les trottoirs squattés

Ils sont des dizaines de marchands ambulants de fruits et légumes à élire domicile sur les trottoirs et  autres espaces censés être à l’usage exclusif des piétons, défiant ainsi toutes les lois qui régissent ce genre de commerce, notamment dans les centres urbains.

 

Contributions

L’ère des dauphins !

Les lignes, à l’évidence, bougent dans la sphère politique et les grandes manœuvres ont commencé dansles états-majors des partis, en perspective de l’élection présidentielle de 2019 : pour certains, l’après-Abdelaziz Bouteflika est conjugué au présent, pour au moins deux raisons. La première, et c’est lui-même qui l’a laissé entendre, ce sera son dernier mandat par lequel il compte achever ses réformes.

Le pain, la rente et la paix sociale

 

Magazine

Bacheliers à 30, 40 ou 60 ans : Quand les séniors foulent les campus !

Sésame, visa d’entrée à l’université ou encore tremplin, les adjectifs ne manquent pas quand il s’agit de définir le baccalauréat, un mot dérivé du latin médiéval bacca laurea, en l’occurrence la couronne de baies de laurier posée au-dessus de la tête qui symbolisait la réussite et la victoire.

Rupture du jeûne avec les policiers : Immersion dans des barrages de police durant l’iftar

 

Etudiant

Animateur, garde-malade, manœuvre... : Un travail d’été ? J’y songe déjà

On dit que le travail c’est la santé. On dit aussi qu’il vaut mieux user des souliers que des draps. Toujours est-il que travailler devient de plus en plus nécessaire : pour gagner sa vie, s’épanouir, acquérir de l’expérience ou tout simplement passer du temps. Eh oui, passer du temps. Et nombreux sont ces étudiants qui ont déjà choisi de travailler pendant leurs vacances d’été.

Amira Ghazi.Etudiante à la Faculté d’Oran : Le Mondial a dépassé même la beauté du foot

 

Auto

Automobile : La Škoda Fabia à 1 149 000 DA

Marque montante du groupe Volkswagen, Škoda reste en 2014 l’une des rares marques à présenter une importante croissance de ventes sur le marché  algérien. 7387 ventes à juillet 2014 avec 3,6% de parts de marché.

Hyundai Accent 2014 : La voiture la plus séduisante de sa catégorie

 

Environnement

Recherche océanographique : La Méditerranée sous la loupe des experts

L’Ecole nationale supérieure des sciences de la mer et de l’aménagement du littoral de Dély Ibrahim Alger (Enssmal) organise, en partenariat avec le Laboratoire d’océanographie et du climat de Paris (Locean), le laboratoire d’océanographie de Villefranche (LOV) et l’Institut méditerranéen d’océanologie de Marseille (MIO), une campagne océanographique avec un équipage scientifique franco-algérien à bord du navire océanographique du CNRS Tethys II, en vue d’évaluer l'état du système marin dans le bassin algérien par la mesure des paramètres océaniques essentiels (physiques, biogéochimiques et planctoniques).

Les abeilles s’invitent dans les négociations internationales

 

France-actu

Signes religieux : Quand l’été se voile

Le voile sur les plages a été très remarqué par les vacanciers dès la fin du mois de Ramadhan.

Discrimination : L’accoutumance à l’exclusion consentie

 

Histoire

En août 1944, on a débarqué en Provence

Benyoucef, Arezki, Allaoua et les autres participent aujourd’hui à Toulon aux cérémonies du 70e anniversaire de l’opération Dragoon, où un hommage est rendu aux vétérans algériens qui ont participé à la libération de la France.

Faits historiques. 7 août 1956 à la prison de la Casbah : Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté

 

Multimédia

Téléphonie mobile : Djezzy lancera la 3G durant le Ramadhan

Les abonnés de l’opérateur de téléphonie mobile Djezzy vont eux aussi pouvoir enfin bénéficier, d’ici quelques jours, des services de téléphonie de troisième génération (3G).

La gamme des Smartphones s'enrichit : Samsung Algérie dévoile le Galaxy S5

 

Portrait

Daksi Allaoua. Ancien membre du réseau Jeanson, ancien président de la FAHB : Constantine et la saga des Daksi

«Dès que quelqu’un comprend qu’il est contraire à sa dignité d’homme d’obéir à des lois injustes, aucune tyrannie ne peut l’asservir.» (Gandhi)

Abdelhalim Bensmaïa. Humaniste, philosophe, théologien, exégète (1866-1933) : Le penseur émerite et la médersa perdue

 

Santé

Obésité : L’Inde demande à Pepsi de réduire le sucre

Le groupe américain a remplacé, dans certains pays, une partie du sucre contenu dans ses sodas par de la stevia, un édulcorant naturel.

L’OMS met en garde contre les e-cigarettes : Pour une interdiction aux mineurs

 
El Watan Magazine



El Watan Etudiant

ICI ET LA-BAS Histoires franco-algériennes

El Watan weekend blog

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

Vidéo

L'industrie militaire algérienne

L'industrie militaire algérienne
le dessin du jour
LE HIC MAZ
Chroniques
Point zéro Analyse éco Repères éco

Entreprise : publiez vos annonce d'emploi Emploitic.com - Publication d'offre  - emploi algerie

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter

El Watan sur Facebook

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie