A la une Economie
 

dimanche 07 janvier 2018

Céréales : L’Algérie achète 390 000 tonnes de blé Réagissez

L’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) a passé une commande de pas moins de 390 000 tonnes de blé de mouture d’origine optionnelle à l’issue d’un appel d’offres bouclé jeudi dernier, ont annoncé avant-hier des négociants européens, cités par l’agence de presse britannique Reuters.

samedi 06 janvier 2018

 
	Les prix de l’électricité dans le secteur agricole continueront à être subventionnés

Prix de l’électricité : Les grands consommateurs paieront plus Réagissez

Les grands consommateurs d’électricité, notamment les industriels, devront à l’avenir payer plus cher leur consommation.

 

Relance de la commission des finances locales Réagissez

Le ministère des Finances et celui de l’Intérieur et des Collectivités locales vont se réunir prochainement à l’effet de relancer la commission des finances locales.»

 

Marché pétrolier : Le brent se négocie au plus haut cours Réagissez

Durant le week-end, le brent s’est négocié au plus haut cours, touchant, jeudi, son plus haut niveau en clôture depuis décembre 2014.

jeudi 04 janvier 2018

Le gaz de schiste, un pari difficile à atteindre

Avec 22 milliards de mètres cubes, l’Algérie détient le troisième plus grand gisement de gaz de schiste au monde. Une richesse, toutefois, qu’elle ne pourra pas exploiter de sitôt.

 

Pétrole : Les prix en nette hausse

Les prix du pétrole débutent l’année 2018 à des sommets jamais égalés depuis deux ans et demi, dépassant, hier, largement les 67 dollars à Londres, place de cotation du pétrole algérien, le Sahara blend, qui se négocie à plus de 69 dollars, et au-dessus de 61 dollars à New York.

mercredi 03 janvier 2018

 
	Abderrahmane Raouia, ministre des Finances

Des difficultés ne sont pas à écarter

Pour le ministre et malgré les possibles répercussions négatives, l’option du financement non conventionnel est de loin la plus réaliste des alternatives en comparaison avec le changement de monnaie et la récupération de la masse de monnaie qui circule dans l’informel, proposées par certains économistes.

 

PIB algérien : Croissance de 1,4% au 3e trimestre 2017

La croissance du PIB global de l’Algérie a été de 1,4% au troisième trimestre 2017, par rapport au même trimestre de l’année 2016, a appris l’APS auprès de l’Office national des statistiques (ONS).

 

Les nouvelles mesures entrent en vigueur

Après l’entrée en vigueur de la décision d’interdiction d’importation de certains produits étrangers, le ministère du Commerce a précisé, hier, dans un communiqué, les nouveaux mécanismes d’encadrement des opérations d’importation de marchandises autorisées à entrer en Algérie.

mardi 02 janvier 2018

Les nouvelles mesures d'encadrement des importations précisées par le ministère du Commerce

Les nouveaux mécanismes d'encadrement des   opérations d'importation de marchandises ont été précisés mardi par le   ministère du Commerce dans un communiqué.

 

L’activité commerciale ralentit

 

Économie mondiale : La reprise est plus homogène, selon le FMI

La reprise économique mondiale est «plus forte, plus partagée», et non plus seulement tirée par les économies émergentes, s’est félicitée la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, dans une interview au JDD, tout en appelant les pays à des réformes en profondeur.

 
 
	L’Algérie consomme près de 15 millions de tonnes de carburants routiers dont plus de 350 000 tonnes de GPL/C

Naftal sommée d’accélérer la généralisation du GPL

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a ordonné, avant-hier, aux responsables de Naftal d’élaborer un plan national précis pour l’extension du parc automobile utilisant le gaz de pétrole liquéfié (GPL) et pouvoir équiper 500 000 véhicules à l’horizon 2021, a rapporté l’APS.

dimanche 31 décembre 2017

«Eviter les erreurs du passé»

Si l’ouverture du capital des hôtels publics se précise de plus en plus, les observateurs avertis tiennent à souligner que cette opération doit être menée avec beaucoup de doigté et de prudence et surtout sans la moindre précipitation.

 
 
	Le manque d’investissement dans le secteur pétrolier des dernières années risque d’affecter les approvisionnements à l’avenir

Recul des investissements en 2017 : L’industrie pétrolière au plus bas

L’industrie mondiale du pétrole a enregistré en 2017 son plus faible volume d’or noir découvert depuis 1940, avec moins de 7 milliards de barils équivalent pétrole (bep), en raison de la baisse des investissements pétroliers, d’après le cabinet de consultants norvégien Rystad Energy.

 

Commerce et économie au sud du pays : Les propositions du FCE

Hammadi Athmane, doyen des présidents des Chambres de commerce et délégué du FCE à Béchar, a réitéré cette semaine ses propositions en vue de mettre à niveau plusieurs segments de l’économie nationale fortement éprouvée par la conjoncture actuelle.

samedi 30 décembre 2017

L'Algérie a investi 150 milliards de dollars dans les centrales électriques

L'Algérie a investi 150 milliards de dollars dans les centrales électriques

Le montant investi par l'Etat pour la réalisation de centrales électriques à travers le pays s'élève à 150 milliards de dollars depuis l'année 2000, a révélé samedi à Oran le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni. 

 
 
	La cotation du baril continue à se maintenir au-dessus de 66 dollars 
	 

Pétrole : Les prix en hausse de 20% en 2017

Les experts voient dans cette remontée assez soutenue des prix du pétrole les signes d’un rééquilibrage du marché, qui pourrait se renforcer de valeurs positives en 2018.

 

Les recettes de la fiscalité pétrolière augmentent

A la faveur de l’amélioration des cours mondiaux du brut, le produit de la fiscalité pétrolière effectivement réalisée, au terme des huit premiers mois de 2017, a enregistré une hausse de près de 21% en comparaison avec la même période de l’année écoulée, rapportait hier l’APS, citant des statistiques du ministère des Finances.

 

Registre du commerce : La durée de validité fixée à deux ans pour les importateurs

La durée de validité des extraits du registre du commerce délivrés pour l’exercice de certaines activités, notamment l’importation de matières premières, produits et marchandises destinés à la revente en l’état, a été fixée à deux ans renouvelables, selon un arrêté ministériel publié dans le Journal officiel n°72, cité par l’agence APS.

vendredi 29 décembre 2017

Blés subventionnés: Les modalités de péréquation des frais de transport fixées (JO)

Les modalités de péréquation des frais de transport des céréales subventionnées sur le budget de l’Etat ont été déterminées par un décret exécutif publié au Journal officiel no 72. Les céréales concernées par ce nouveau texte sont le blé dur et le blé tendre.

 

Banques : les crédits à l’économie devraient croître de plus de 10% en 2017

Les crédits bancaires accordés à l’économie devraient enregistrer une croissance annuelle supérieure à 10% en 2017 après une croissance de 7% affichée au 1er semestre, a indiqué le président de l’ABEF, Boualem Djebbar.

jeudi 28 décembre 2017

Iris veut briller, Starlight se place en challenger

La 26e Foire de la production nationale a permis à de nombreuses marques algériennes d’exposer leurs produits, mais aussi leurs stratégies, en matière de conquête des marchés national et d’exportation.

 

Agriculture : La production nationale couvre 70% des besoins alimentaires

La production des céréales est passée de 9,3 millions de quintaux (Mq) en 2000 à 34,3 Mq en 2016, selon le secrétaire général du ministère de l’Agriculture.

mercredi 27 décembre 2017

Vers un désengagement de l’Etat des hôtels publics

L’Etat ira-t-il vers l’ouverture du capital des établissements hôteliers publics ? Cette option n’est en tout cas pas à écarter, voire même fortement envisagée, surtout dans la délicate conjoncture économique que traverse l’Algérie.

 

Le nombre de PME demeure très faible

Le maillage des petites et moyennes entreprises (PME) reste encore très faible en Algérie et loin des standards internationaux.

mardi 26 décembre 2017

LG au service des personnes handicapées

La technologie peut jouer un rôle essentiel pour aider tous les individus à participer pleinement dans la société.

 

La première drague algérienne sera livrée bientôt

Un exploit, un partenariat gagnant-gagnant que viennent de réaliser deux universitaires algériens, à savoir Lakhdar Barkat et Arezki Berradi, qui sont à la tête respectivement de l’ENCC (Entreprise nationale de charpente et de chaudronnerie) et de l’ANBT (Agence nationale des barrages et transferts).

lundi 25 décembre 2017

L’OPA des boîtes privées

C’est dans une rude bataille, à armes inégales, que s’affrontent depuis des années les sociétés spécialisées dans le gardiennage et la surveillance  : à peine trois entreprises publiques, pour ne pas dire une seule, opposées à au moins 170 autres privées, sur un marché qui pèse plus de 700 milliards de dinars, l’équivalent de près de 7 milliards de dollars.

 
 
	 à gauche  : LE LOGO INITIAL DE LA SGS QUI AVAIT EXASPERE LES DIPLOMATES AMERICAINS 
 
	 à droite : le nouveau logo

Changement de logo de la CGS : une affaire close

«Bien des années après son éclatement, l’insolite «Affaire du logo SGS», qui allait prendre la dimension d’un incident diplomatique, est, avec l’arrivée d’une nouvelle équipe dirigeante, aujourd’hui définitivement close.

 
 
	L’instabilité gouvernementale a plombé l’économie en 2017

L’économie toujours en manque de lisibilité

C’est sur fond d’annonces et d’instructions pour relancer l’économie hors hydrocarbures, mais aussi de notes négatives, que se termine l’année 2017.  Une année marquée par des changements superficiels sur le plan économique, sans réformes profondes dont l’urgence a été pourtant soulignée à maintes reprises. Au cours de l’année qui s’achève, l’économie algérienne a continué à fonctionner sans vision stratégique.

 

L’ultime solution face à l’aggravation du déficit budgétaire

Le projet de faire tourner la planche à billets pour faire face au déficit budgétaire a été divulgué au lendemain de la nomination d’Ahmed Ouyahia à la tête du gouvernement.

 

Encore un changement de cap

Juste après son arrivée au gouvernement, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a annoncé que le régime des licences d’importation mis en place en 2015 sera maintenu. Et voilà que ce dossier, qui a alimenté les débats ces deux dernières années, connaît un revirement, et ce, après avoir été marqué par le manque de clarification.

 

«Une limitation des importations doit s’accompagner d’un tissu d’investissements capable de compenser la demande»

 

Le scrutin de 2019 plombe l’économie algérienne

Peu de réformes susceptibles d’améliorer l’environnement des affaires ont été réalisées durant  l’année 2017. Certaines décisions allant à contre-courant de la liberté d’entreprendre et en violation des accords internationaux signés par l’Etat algérien ont même été prises sous prétexte du déclin des recettes d’hydrocarbures.

 

Inflation en 2018 : et si Ahmed Benbitour n’avait pas tort !

Il y a deux manières de considérer l’année qui se termine. Elle est celle de la remontée des cours du brut. Elle est...

dimanche 24 décembre 2017

Ibis d’Oran et Tlemcen : AccorHotels veut relancer ses deux destinations

Dans le cadre de la célébration des 50 ans du groupe AccorHotels, un voyage presse a été organisé les 17, 18 et 19 décembre pour faire découvrir aux journalistes les hôtels de l’Oranie et mettre en lumière les villes qui les abritent, Oran et Tlemcen.

samedi 23 décembre 2017

 
	Signature de la Charte de partenariat Public-privé

Algérie-UE : Ouyahia invoque des clauses de sauvegarde pour justifier l’interdiction d’importer plus de 1000 produits

La décision du gouvernement d’interdire l’importation de plus de 1000 produits ne contredit pas les accords conclus avec l’UE et les autres partenaires de l’Algérie, a affirmé, aujourd’hui samedi, le Premier ministre Ahmed Ouyahia.

 
 
	Au Salon de la production nationale, le Premier ministre était accompagné des membres du gouvernement et de hauts responsables de différents secteurs d’activités

«Nous n’avons plus de devises à gaspiller»

Jeudi après-midi, au Salon de la production nationale, Ahmed Ouyahia s’est montré inflexible sur l’urgence de redresser la balance des paiements qui n’a jamais semblé aussi pressante.

 

La planche à billets a commencé à tourner

 

<< < 12345 > >>

le dessin du jour
LE HIC MAZ
impact journalism days

 

Mes infographies

Chroniques
Point zéro Repères éco
El Watan Magazine

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Arts et lettres

Fronton : La vitamine C des aïeux

la suite
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie