A la une Culture
 

Enfants déracinés par la guerre : l’Unicef trace son plan d’action

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.05.17 | 12h00 Réagissez

Le nombre d’enfants réfugiés et migrants se déplaçant seuls a atteint un niveau historique dans le monde. Le rapport, rendu public mercredi par l’Unicef, est accablant.

Statistiquement, 200 000 enfants non accompagnés ont demandé l’asile dans environ 80 pays en 2015-2016. 100 000 enfants non accompagnés ont été appréhendés à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique en 2015-2016. 170 000 enfants non accompagnés ont demandé l’asile en Europe en 2015-2016. Les enfants non accompagnés et séparés représentaient 92% du total des enfants arrivés en Italie par la mer en 2016 et au cours des premiers mois de 2017.

Les enfants représentent approximativement 28% des victimes de traite dans le monde. L’Afrique subsaharienne, l’Amérique centrale et les Caraïbes présentent les proportions les plus élevées d’enfants parmi les victimes de traite identifiées, avec respectivement 64% et 62%. Jusqu’à 20% des passeurs sont liés à des réseaux de traite des personnes. A l’approche du sommet du G7 en Italie, l’Unicef appelle les gouvernements à adopter son plan d’action en six points pour assurer la protection et le bien-être des enfants refugiés et migrants.

«Ces enfants ont besoin, dans le monde entier, que les gouvernements s’engagent véritablement à assurer leur sécurité au cours de leur périple», affirme Justin Forsyth, cité dans le rapport. «Les dirigeants qui vont se réunir la semaine prochaine dans le cadre du G7 doivent prendre la tête de cette initiative en étant les premiers à s’engager à respecter les six points de ce plan d’action.»

L’Unicef insiste particulièrement dans son plan sur la nécessité de protéger les enfants réfugiés émigrants, en particulier les enfants non accompagnés, de l’exploitation et de la violence. Et de mettre fin à la détention des enfants migrants ou demandant le statut de réfugiés en proposant d’autres solutions pratiques. Le rapport cite d’ailleurs le témoignage de Mary, 17 ans, originaire du Nigeria : «Il m’a dit que si je ne couchais pas avec lui il ne m’emmènerait pas en Europe.

Il m’a violée.» L’Unicef demande aux gouvernements de préserver l’intégrité des familles – le meilleur moyen de protéger les enfants et de leur donner un statut juridique. Dans le même rapport, l’Unicef appelle également les citoyens à manifester leur solidarité envers les enfants déracinés par la guerre, la violence et la pauvreté en soutenant ce plan d’action.
 

Nassima Oulebsir
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie