Chroniques Point Zéro
 

Vivre dans un 2 mètres carrés

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 27.06.17 | 12h00 Réagissez


Quel est le plus grand organe de l’être humain ? Non, ce n’est pas le bras, le fémur, le nez pour les questions d’honneur ou les autres proéminences pour les plus présomptueux. C’est la peau, plus grand organe de l’homme et le plus lourd, non pas une simple barrière naturelle, mais un organe à part entière dont la surface est d’environ 2 mètres carrés et pèse 3 kilos en moyenne chez les femmes, 5 kilos chez les hommes. Toute une injustice d’ailleurs, c’est dans les pays froids que le problème du maillot de bain féminin ne se pose pas et dans les pays chauds où il fait très chaud l’été que le problème se pose.

Ce devrait être le contraire, ceux qui ont le plus de mal à montrer leur peau devraient vivre dans les pays où il faut se couvrir à cause du froid. Cette absurdité socio-climatique renvoie évidemment à l’été bien installé et ce Ramadhan consommé, qui vont évidemment encore et pour une année de plus faire ressortir cette fatigante question du maillot et le nombre de centimètres carrés qu’une femme entre 10 et 100 ans peut montrer à une population en détresse sexuelle. Si l’être humain n’avait pas de peau, que se passerait-il dans la tête des conservateurs ? Demanderait-on aux femmes de ne pas monter leurs os, leurs cœur, viscères et foie ? La réponse est dans cette obsession du renforcement de la sécurité, la peau étant déjà un vêtement fait pour protéger les organes internes, il faut demander une deuxième peau, épaisse et noire si possible pour envelopper la première enveloppe, y compris à 40 degrés. Cette cruauté du mâle, qui s’habille en short et T-shirt là où il interdit aux femmes de faire la même chose, devrait faire l’objet d’une enquête, demander à une femme en été comment fait-elle pour vivre enfermée dans un 2 mètres carrés, la surface de leur peau. Après la tendance aux immolations de protestation par le feu, peut-être que cet été des femmes iront jusqu’à se dépecer toutes seules pour manifester leur contentement et pouvoir aller se baigner tranquillement.

Chawki Amari
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...