Chroniques Point Zéro
 

Seuls les animaux peuvent entendre les infrasons

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 26.07.17 | 12h00 Réagissez


Faire du bruit ou rester silencieux pour faire du bruit autour de son silence ? Ce n’est pas nouveau, l’actuelle équipe dirigeante idéologiquement issue de l’OS, organisation secrète pré-54, reste sur la méthode de la non-communication. Ce qui fait que comme souvent devant le silence présidentiel sur la vision du futur, les prospectives des prospecteurs et analyses des analystes fleurissent, avec, bien sûr, autant d’hypothèses que de salons de coiffure à Alger.

Ce qui est sûr pourtant est que le plus silencieux d’entre tous est le directeur de cabinet du Président, grand bavard par ailleurs. Tout comme il n’a rien dit sur le démontage de son ami le général Toufik, Ouayahia est resté silencieux sur le limogeage de son ami Bouchouareb, l’attaque en cours contre son ami Tahkout et lui qui affirmait encore l’année dernière que «Haddad est un ami et restera un ami», ne va évidemment rien dire sur le sujet, tout comme il n’a rien dit non plus sur la nomination d’un binational à la tête de la stratégique Sonatrach, là où il a crié pendant longtemps son opposition à l’emploi de ces «double-casquettes» dans les postes sensibles, y compris comme planton à la daïra.

Evidemment, personne ne le croit quand il parle «d’amis», il n’y en a pas en politique, même si un peu d’éthique ferait du bien. Haddad était bien «l’ami» de Saïd Bouteflika, tout comme Kouninef était dans ce cercle «d’amis», la raison politique a voulu que ces deux compères, qui ont pompé d’énormes marchés par osmose, soient aujourd’hui en phase d’être remerciés.

Pourquoi ? Il semblerait que Saïd Bouteflika veuille succéder à son frère, opérant ainsi une révolution mondiale, où l’on peut prétendre accéder aux plus hautes fonctions avec un livret de famille, dépassant même le stade de la monarchie traditionnelle. Mais c’est peut-être faux, le frère du Président n’a aucune intention de se présenter. Alors quoi ? Rien, peut-être que Tebboune, après avoir construit des logements, en veut un plus grand pour lui.

Chawki Amari
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...