Chroniques Point Zéro
 

Les pieds-noirs repeints en vert

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.11.17 | 12h00 Réagissez


Après le MAK, c’est au tour des pieds-noirs d’Algérie de demander un Etat. Une initiative lancée de Montpellier et qui a déjà accouché d’un gouvernement provisoire et d’un drapeau. D’une Assemblée et de ministres dirigés par Jacques Villard, qui a envoyé un courrier au président Bouteflika pour lui demander un bout de terre. Ce qui est mal connaître le président algérien, qui même malade ne cédera pas un mètre carré de Zéralda. Mais l’initiative de cette fédération, réunie sous le slogan «La France, notre mère patrie, et l’Algérie, notre berceau», pose un problème historique. Car on pourrait retourner cette fameuse question que les pieds-noirs français aiment poser aux Algériens installés en France :

- Puisqu’on vous a donné l’indépendance, pourquoi vous venez chez nous ?
Réponse :
- Puisque vous êtes partis en France à l’indépendance, pourquoi vouloir revenir pour créer un Etat ?  
- On voulait rester, mais on a eu peur d’être massacrés.
- Parce que vous vouliez que l’Algérie reste française et vous avez soutenu l’OAS.
- L’Algérie c’était mieux du temps de la France.
- J’ai mal à la tête, demandez aux Anglais de vous créer un Etat en Palestine sur les terres occupées par Israël.

Bref, cet interminable dialogue autour d’un pays si facile à quitter, mais si difficile à oublier, ne doit pas faire oublier la question : un Etat pour quoi faire ? C’est la grande tendance du moment, fragmenter les Etats-nations en brisant leur souveraineté sur la base du libre arbitre individualiste, tout en les fédérant dans des ensembles plus grands, comme l’Union européenne, plus faciles à diriger depuis Washington qu’un ensemble d’Etats européens avec lesquels il faudrait négocier au cas par cas. Le refus de Madrid de reconnaître l’indépendance de la Catalogne a dû faire du mal au MAK, qui donnait l’Europe comme exemple et le libre choix comme un acquis du monde moderne. Une idée au hasard, donner le Sahara occidental au Mak, la Kabylie aux pieds-noirs et le Club des Pins au Panama.

Chawki Amari
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...