Chroniques Point Zéro
 

Les grandes questions du ramadhan : L’explication par le centralisme

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 29.05.17 | 12h00 Réagissez


Pourquoi cette terre, pourtant riche en matières premières et en ressources humaines, plus grand pays de son continent, jeune, doté d’une population homogène et patriote, peine à rejoindre les pays émergents ? Le Seigneur de la Terre des Deux Rives s’est encore posé la question, après avoir renvoyé le premier vizir qui passait plus de temps à faire des blagues qu’à travailler.

D’ailleurs hier, un vizir est venu et a parlé de paresse nationale, à tel point que pour faire travailler quelqu’un, il faut importer quelqu’un qui va l’obliger à travailler, ce qui n’est pas rentable. Ce matin, en se réveillant, il a trouvé devant lui un autre vizir, tout aussi tremblant, son abondante transpiration créant une flaque à ses pieds.

- Tu veux quoi ?
- Vous m’avez convoqué, Maître.
D’un geste lent, le Seigneur a réfléchi et a opéré un petit demi-tour avec sa chaise pour contempler la mer au loin, laissant le vizir derrière pour lui parler de dos :

- Je pensais à te pendre ou te brûler en public et utiliser la chaleur de la combustion pour diminuer l’utilisation du pétrole.
- Attendez Seigneur, j’ai l’explication pourquoi ça ne marche pas !
- Explique.
- Tout est trop centralisé, pour ouvrir un kiosque à tabac à Illizi, il faut l’autorisation du chef de daïra d’Alger-Centre.
- Et ?

- L’idée est de faire des capitales dans les 48 wilayas, une capitale partout, ainsi tout sera décentralisé ou plutôt centralisé partout.
- Et les ministères, institutions étatiques, ils seront où ?
- Justement, c’est ça l’idée, ils seront délocalisés sur internet, sans existence physique, on économisera de l’argent et des bureaux.   
Le Maître s’est retourné pour faire face à son vizir.
- Et moi ?

- Seigneur, vous serez à votre place, vous êtes irremplaçable. Tout le reste l’est.
Le Seigneur n’a rien dit et le vizir a commencé à s’inquiéter. Il s’est rapproché, aucun mouvement. Est-il mort ? Non, endormi, alors qu’il n’est que 10h du matin. Mais pour le vizir, c’est une journée de gagnée.                A suivre…

Chawki Amari
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...