Chroniques Point Zéro
 

Le boucher qui mangea de la salade

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.11.17 | 12h00 Réagissez


Malgré quelques pleureuses, la plupart occidentales officiant dans des médias sous contrôle financier privé, Daech a perdu en Syrie. Malgré le fait qu’elle peut encore se permettre de kidnapper des présidents, comme Hariri du Liban et continuer à détruire le Yémen en toute impunité, l’Arabie Saoudite entame une réforme interne qui, à terme, pourra peut-être stopper la contamination djihadiste soutenue par l’OTAN. Malgré l’obstination de la France à continuer de s’agiter au Sahel pour préserver son ordre et ses ressources énergétiques, elle s’est «enfin» décidée à venir consulter l’Algérie, caïd du quartier.

Même si la Syrie est détruite et sera lente à reconstruire, avec ou sans Bachar Al Assad, autocrate de la première heure tout comme Saddam et l’Irak, malgré tout, le président des USA vient d'instaurer une taxe de 20% sur les produits d’entreprises américaines fabriqués ailleurs. C’est donc que le fameux discours de Bush père en 1990 sur la globalization et le fameux New World Order qui a fait tant de mal est en passe d’être abandonné. La fin de la Mondialisation est plus ou moins actée et avec elle la fin du monopole, sur la violence, la finance, l’interventionnisme à sens unique, la morale et la justice internationale. A l’inverse et au milieu de ces soubresauts internationaux, une directrice de journal, Hadda Hazem, propriétaire d’El Fadjr à Alger, est à l’hôpital suite à une grève de la faim déclenchée par la rupture de la publicité d’Etat dont elle était en partie réceptrice. L’Algérie officielle, en retard de deux révolutions, n’a toujours pas compris ce qu’il faut monopoliser et ce qu’il ne faut pas.

A qui des propriétaires autoproclamés du pays expliquer que l’argent de l’ANEP, le câble internet ou le transport aérien et maritime ne leur appartient pas ? A qui expliquer qu’en dehors de l’énergie, l’armée, l’éducation et la santé, le reste doit être démonopolisé à l’avantage de la population ? C’est comme expliquer à un boucher que l’avenir est végétarien.

Chawki Amari
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...