Chroniques Point Zéro
 

La journée de M15467886

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 23.11.17 | 12h00 Réagissez


Il fait étrangement chaud. La fin des temps ou le réchauffement climatique ? Je ne sais pas mais Alger reste une belle ville, avec ou sans élections, en hiver ou en été. Sauf que des fois on se demande, est-ce le Président qui est malade, son frère, son entourage, le pays, la société ou la Terre entière ? Une élection, oui, pourquoi pas, c’est le SMIG démocratique, voter pour des maires tous les 5 ans en ne touchant pas au reste, les postes de députés, walis, chefs de daïra et hauts responsables étant réquisitionnés pour les amis et le réseau. Mais c’est bien, puisque l’Etat dit que c’est bien, c’est bien, et il faut voter pour ceux qui vont diriger nos communes même s’ils n’ont aucune prérogative. En marchant vers le bureau de vote, j’ai croisé un responsable, c’était un jour de fête pour lui, même s’il semblait stressé. Je le connais, il travaille dans les hautes sphères, sorti pour superviser le scrutin comme un berger surveille son troupeau. Dans son costume en aluminium que le soleil faisait briller et son pin’s Algérie accroché à sa veste, je me suis dit qu’il sait ce qu’il fait. D’une manière générale, ils savent ce qu’ils font. Quand ils organisent des élections c’est pour nous, quand ils parlent de réformes tous les mois et quand ils dépensent 1000 milliards de dollars c’est pour nous. Quand à la fin il ne reste plus rien et impriment des billets, ils savent ce qui est bon pour nous. Ils savent tout. Arrivé au centre de vote, il y avait un peu de monde, principalement des agents.

En attendant mon tour, j’ai vérifié dans les conditions pour être maire que le candidat ne doit «dans aucun cas être atteint d’incapacité prévue par la législation en vigueur», tel que c’est mentionné dans l’article 1 de la loi organique, ce qui n’est pas demandé pour un député, ministre ou Président. Ils savent. Quoi faire, pourquoi le faire, comment faire, qui mettre comme Président, pourquoi il fallait mettre Saadani à la tête du FLN et pourquoi fallait-il le remplacer par Ould Abbès. Ils savent aussi pourquoi couvrir le premier malgré tous ses biens en Europe douteusement acquis, et savent aussi pourquoi il faut laisser dire n’importe quoi à Ould Abbès. J’ai mis mon bulletin dans le trou. Puis je me suis posé une question, ils savent que le général Toufik était bien mais est devenu pas bien, ils savent quand poursuivre Chakib Khelil en justice et quand il faut le déclarer non coupable et compétent. Ils savent ce qui est bien pour nous et pour le pays et n’ont pas à justifier leur choix tout comme ils estiment que l’on n’a pas à leur demander pourquoi font-ils tout ça. S’ils savent tout, pourquoi alors nous demandent-ils de voter ?

Chawki Amari
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...