Chroniques Point Zéro
 

La guerre des lunes

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 21.09.17 | 12h00 Réagissez


L’année (hégirienne) est très mal partie. En cause, la date exacte de son démarrage. Le 1er moharram 1439 sera le vendredi 22 septembre (grégorien), selon le ministre du Travail, une date non encore définie pour le ministre des Affaires religieuses qui a tenu à rappeler que «le seul département habilité à fixer le début des mois lunaires est le Comité des croissants lunaires du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs».

Les motivations ne sont pas les mêmes, pour le ministre du Travail, qui habite en 2017, faire du vendredi le début de l’année obligera tous ceux qui ont un travail à travailler le jeudi. Pour le ministre des Affaires religieuses, résident en 1438, il faut attendre l’apparition du nouveau croissant lunaire pour décider, ce qui empêche toute prédiction sérieuse, et si c’est jeudi, offrira une journée de non-travail.

Cette bataille cosmique, qui sous toutes réserves, est à l’avantage du travail contre la religiosité, est un bel exemple de la schizophrénie temporelle qui agite l’espace national, résultat de cette instabilité à être installée entre deux époques, deux mondes et deux calendriers. Poussés par l’Orient d’un côté et par l’Occident du Nord de l’autre, alors que l’Algérie n’est pas orientale ni même occidentale, puisqu’elle est située au centre-sud du terrain, ce qui correspond en football à une position de milieu défensif.

Quelle tactique adopter ? Si le régime a opté pour le 11-0-0, 11 gardiens de but et c’est tout, chacun sait que l’année 2018 (grégorienne) va être une année difficile. Mais quelle année ? La lune et le soleil n’arrêtant pas de danser, les deux années vont se télescoper le 1er janvier 2018, qui correspondra au 13 Rabia ath thani 1439. Les observateurs auront remarqué que c’est un deuxième printemps.

C’est pour cette raison que l’astronome Ouyahia va probablement opter pour un calendrier non conventionnel et passer directement de 2017 à 2019 en zappant le printemps afin d’aller rapidement aux élections présidentielles.

Chawki Amari
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...