Chroniques Point Zéro
 

La fraternité

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 01.08.17 | 12h00 Réagissez


Dimanche dernier à El Alia, en insistant pour que Haddad monte avec lui dans sa voiture d’importation, Saïd Bouteflika a réussi à délivrer en un temps record un ensemble de messages à destination d’un public qui ne savait pas vraiment quoi penser avant. Ces messages sont si nombreux  qu’il serait impossible de tous les lister, mais en voici les principaux :

1. Il n’est pas question de séparer le pouvoir de l’argent, le frère du frère, la rumeur de l’information, le privé du public, le chauffeur du conducteur et la gestion occulte de la gestion réelle.
2. C’est dans les cimetières que l’on rigole le plus et heureusement que Redha Malek est mort avant d’avoir vu ça.
3. Un Premier ministre est toujours le dernier de la classe, même s’il est censé la diriger.
4. Saïd Bouteflika est le président en l’absence de son frère, et en attendant qu’il rejoigne lui aussi El Alia, c’est Abdelaziz qui est le frère de Saïd, pas le contraire.
5. Le droit du sang est instauré par transfusion.
6. Saïd Bouteflika possède le permis de conduire et aucun des milliers de policiers algériens ne pourra le lui retirer, tout comme il possède une fiche familiale qu’aucun des milliers de maires algériens ne peut lui enlever.
7. Ne pas confondre le montage automobile et monter dans une automobile.

Lui, qui ne parle jamais, aura ainsi dit plus de choses qu’un long discours, les images, même celles de l’ENTV, sont plus fortes que les mots, même ceux d’un Président ou d’un Premier ministre. Lui, qui n’a jamais été élu nulle part, aura ainsi prouvé que toutes les élections ne sont que des simulacres destinés à amuser le peuple en attendant qu’il soit lui aussi enterré, dans des fosses communes.

Enfin, il faut dorénavant comprendre que le frère du Président compte bien faire de l’Algérie, déjà gangrenée par les passe-droits, le népotisme, le clientélisme, les délits d’initiés et les conflits d’intérêts, une monarchie horizontale inédite dans l’histoire. A tous ceux qui veulent se mettre debout, il leur a été gentiment conseillé de retourner se coucher pour au moins 20 ans supplémentaires.

Chawki Amari
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...