Chroniques Point Zéro
 

La folle journée de Linda Boudouche

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 02.08.17 | 12h00 Réagissez


46° et 95% d’humidité au compteur, première tentative de douche pour Linda Boudouche. Une fois en tenue de douche sous la douche, Linda Boudouche a fermé la bouche et ouvert le robinet de la douche. Premier problème, plus d’eau, coupure. Linda Boudouche s’est rhabillée, avec un sens de la fatalité à toute épreuve ; s’ils ont coupé l’eau, c’est qu’il y avait de l’eau à couper et donc ils vont remettre l’eau. Bien pensé, deux heures plus tard l’eau revenait, avec le bruit caractéristique d’un malade du ventre que l’on débouche à l’hôpital.

En tenue pour la deuxième tentative de douche, Linda Boudouche a vite déchanté. Une eau boueuse pleine de poussière brune est sortie du tuyau. Linda Boudouche s’est rhabillée et a réfléchi à ce paradoxe, le pays prend l’eau de toutes parts alors qu’il n’y a pas d’eau. En fait si, elle s’est rappelé que l’Algérie possède 1400 kilomètres de côtes, donc autant de bords de mer.

Elle s’est habillée, chaudement pour ne pas vexer les mâles guettant dehors, et est allée à la plage la plus proche. Surprise, sur le sable, une mosquée gonflable venait d’être posée, dernière invention de ceux qui ne veulent pas montrer à Dieu qu’ils prient mais aux femmes qui vont à la plage. Linda Boudouche est rentrée chez elle dans une flaque d’eau de sa propre transpiration. Dernière tentative de douche, elle a tout d’abord vérifié qu’il y avait de l’eau en ouvrant le robinet du lavabo.

Un mince filet d’eau claire qui s’est vite arrêté. Le surpresseur chargé de faire monter l’eau jusqu’à son 7e étage ne s’est pas allumé, résultat d’un délestage de Sonelgaz. Linda Boudouche a rassemblé ses meubles en bois, quelques chaises et l’armoire de sa chambre pour allumer un grand feu dans son salon. Avec la chaleur, l’appartement est vite devenu un enfer de feu. Les pompiers sont rapidement arrivés, mais ont dû se résigner à voir l’immeuble partir entièrement en flammes. Même eux n’avaient pas d’eau. Ce fut la folle et dernière journée sur Terre de Linda Boudouche.

Chawki Amari
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie