Chroniques Point Zéro
 

La femme battue s’est-elle battue ?

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.08.17 | 12h00 Réagissez


Retourné à la salle d’attente, le promoteur immobilier Tebboune savait pourtant qu’on ne s’attaque pas aux intérêts de ceux qui vous ont nommé. Décoré en 2016 de l’ordre du mérite national, en même temps d’ailleurs que le wali d’Alger Zoukh à qui il a offert un appartement haut standing pour son fils à peine installé dans la capitale, il aura donc démérité dès l’année suivante. En s’attaquant aux nababs nourris par l’Etat de façon assez peu précise, sa popularité supposée lui a fait oublier l’essentiel, cette féroce bataille autour de la seule énergie disponible dans un pays qui ne produit pas grand-chose : l’argent de la fiscalité pétrolière et celui de la fiscalité ordinaire, des contribuables. Les Bouteflika ont besoin de Haddad tout comme celui-ci a besoin des Bouteflika pour une histoire de transferts financiers.

Avec l’argent de l’Etat, le régime donne des marchés colossaux à Haddad, celui-ci gagne de l’argent, de l’Etat, mais va en reverser une partie pour financer la campagne présidentielle qui démarre, avec le même argent de l’Etat. Construction en circuit fermé sur le dos du Trésor public, où la victime est la femme battue qui ne portera jamais plainte par peur du scandale et d’un nouveau tabassage. Il aurait été plus logique de mettre Ali Haddad Premier ministre, Tahkout à l’Industrie et pour le ministre du Développement, de la Santé, de la Recherche ou du Chômage, ce n’est pas très important, on peut prendre chaba Nouara par exemple, connue par ailleurs pour sa fidélité. Mais pour toutes ces femmes battues qui voient les ressources de la maison partir nourrir les maîtresses, le problème est assez simple : c’est le frère du Président qui gouverne et nomme, n’ayant aucune compétence connue dans le domaine, le résultat se voit. La solution est tout aussi simple : un rassemblement à Zéralda devant la résidence médicalisée du Président pour lui demander une phrase d’environ 2 minutes sur le sujet qu’il aura choisi. Après, on pourra retourner faire le ménage.

Chawki Amari
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...