Chroniques Point Zéro
 

L’étrange monsieur Tebboune

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.08.17 | 12h00 Réagissez


Nommé Premier ministre il y a 2 mois, Abdelmadjid Tebboune est déjà en vacances en France, délaissant la saison touristique algérienne, les incendies et tous les problèmes en suspens. C’est d’ailleurs à cette occasion qu’il a rencontré le Premier ministre français, entrevue informelle prévue depuis Alger à la demande du Français.

Sauf qu’en palmes et masque de plongée, personne ne sait de quoi Tebboune a parlé, certainement pas de son humiliation publique dans un cimetière par un frère de Président devant un riche goudronneur qui rit fort, ce que le Premier ministre français aurait du mal à comprendre. On sait juste qu’après ses maladroites attaques contre Haddad qui se sont retournées contre lui, le Premier ministre subit déjà les attaques de la troupe, signe d’un revirement de l’Etat profond, ou plus précisément du frère de l’Etat profond.

Comme ce violent éditorial d’un journal, soutien du régime et bien abreuvé de publicité d’Etat, qui analyse la rencontre de Tebboune à Paris comme n’ayant «qu’un seul but, arracher le quitus politique de l'Elysée pour conquérir le palais d'El Mouradia, foulant ainsi aux pieds la souveraineté nationale et l'honneur de 40 millions d'Algériens qui conservent à ce jour en mémoire les crimes commis sous la colonisation». Fin de l’extrait Tebboune président, on convoque les martyrs, pas pour changer de régime, en finir avec l’argent sale ou faire des élections libres, mais pour changer de Premier ministre.

C’est pourtant le même journal qui écrivait dès la nomination de Tebboune qu’«il donne le gage de la sincérité» et «du discours de vérité», ajoutant que c’est «la meilleure preuve de son engagement à mettre toutes les chances de son côté pour réussir la mission que lui a confiée le président de la République». Fin de l’extrait cirage made in bladi, mais pourquoi ont-ils nommé Tebboune ? Comme ça, il faut bien nommer quelqu’un n’ayant aucun pouvoir réel. D’ailleurs on parle de Hannachi Premier ministre. Peut-être même Président.
 

Chawki Amari
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...