Chroniques Point Zéro
 

Johnny Debb se lance dans la sculpture

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.12.17 | 12h00 Réagissez


On l’avait oublié, masqué par les nombreux événements de l’actualité. Mais il a réapparu là où on ne l’attendait pas, dans le domaine artistique. Johnny Debb a été aperçu à Sétif du côté de Aïn Fouara en train de sculpter une œuvre sur la statue déjà présente au milieu de la célèbre fontaine de la ville. Pendant que les Sétifiens le filmaient au lieu de l’arrêter, pendant que la police le suppliait d’arrêter, Johnny Debb s’est lancé dans un travail artistique à l’aide d’un marteau et d’un burin. Méthodiquement, il a commencé par supprimer la bouche de la statue, peut-être pour ne pas qu’elle se plaigne de la douleur, puis les yeux, probablement pour qu’elle ne voie pas ce qu’il lui arrivait. Ensuite, le meilleur pour la fin, Johnny Debb lui a cassé les deux seins, certainement pour que lui-même ne puisse pas les voir. Son œuvre terminée, Johnny Debb a fait une prière, remercié le Tout-Puissant pour l’inspiration qu’Il lui a soufflé(insufflé)e, et l’Homo Habilis, ancêtre et digne inventeur du couple marteau-burin.

Sauf que cette sculpture postmoderne n’a pas plu  à tout le monde, et après l’achèvement de son œuvre, Johnny Debb a été arrêté et risque 2000 DA d’amende, ce qui n’est finalement pas cher payé pour pouvoir travailler en plein air sur des projets avec des matériaux nobles. Johnny Debb aurait néanmoins justifié son acte auprès de Azzedine Mihoubi par la nécessité d’apporter un nouveau regard dans les arts plastiques, plus ou moins figés depuis des siècles, l’expression sculpturale n’ayant pas changé alors que le monde, si. L’histoire ne dit pas si Johnny Debb a emporté avec lui la bouche, les yeux et les seins qu’il a retirés de la statue originelle et ce qu’il projetait de faire avec chez lui. Mais aux dernières nouvelles, la statue relookée aurait été démontée et achetée par le Musée d’art contemporain de Riyad, en Arabie Saoudite. Quand à Johnny Debb, il aurait parlé d’un projet audacieux de s’attaquer à la lune, jugée par lui trop nue, trop grosse et pleine de trous.
 

Chawki Amari
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...