Chroniques Point Zéro
 

Fin de la théorie du ruissellement

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.08.17 | 12h00 Réagissez


Il s’agit d’un revirement spectaculaire, pas de Tebboune mais du FMI, qui vient d’annoncer que la fameuse théorie du ruissellement ne crée finalement pas de croissance. En effet, l’idée que les riches qui deviennent plus riches génère de la croissance globale était une idée fixe développée, entre autres, par les institutions monétaires internationales qui ont poussé à accroître la part des riches dans les économies des pays pour créer de la croissance qui n’est finalement pas arrivée. A l’autre bout du monde, les wahhabites avaient la même idée, générer des riches qui, par ruissellement de leur argent vers les classes plus basses, vont générer une élévation globale du niveau de vie. Ce qui a fait de l’Arabie Saoudite un vecteur important du capitalisme mondial, ce qui explique ses alliances ouvertes.

Au milieu, l’Algérie, plus ou moins influencée par l’Arabie Saoudite et la théorie du ruissellement, où l’on estime à 4500 le nombre de millionnaires en dollars, dont près de 2000 vivent à Alger. Avec l’affaire Tebboune, on voit bien que le ruissellement est toujours en cours, il n’est pas question de séparer l’argent du pouvoir. Les riches seront plus riches, à l’image de Haddad dont Saïd Bouteflika a désormais besoin pour un cinquième mandat ou le premier d’une longue série, même si cet argent provient du Trésor public par le biais de la commande d’Etat, bien évidemment contrôlée par le même Bouteflika. Il a le pouvoir mais pas la responsabilité. Il nomme walis et ministres, mais n’est pas responsable des problèmes causés. Tout le dysfonctionnement d’un pays ultra centralisé dirigé par un homme non élu, dont le CV se résume à trois mots, frère du Président. Il ne parle pas, mais chacun de ses sourires est une invitation personnelle à gagner de l’argent. En attendant une prière de la pluie pour éteindre ces incendies qui s’allument partout, prions pour que ces enrichissements anormaux s’arrêtent afin de mettre un peu plus de justice et de raison dans un pays qui en a tant besoin

Chawki Amari
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie