Chroniques Point Zéro
 

Demain, un vaccin contre la mort ?

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.03.18 | 12h00 Réagissez


2300 cas de rougeole déclarés, 5 décès, c’est une épidémie, et comme à chaque fois qu’il y a un problème, on cherche les coupables souvent là où ils n’y sont pas. Pour les uns, c’est la faute aux communistes, pour d’autres ce sont les médecins grévistes ou les islamistes et ceux qui ont fait campagne contre Benghabrit et la vaccination dans les écoles.

Quant à Naïma Salhi, célèbre épidémiologiste, c’est «un réseau criminel» qui a répandu l’épidémie «pour vider le Sahara de ses habitants et s’accaparer ses richesses». On attend la suite, Messahel va expliquer que c’est à cause du Maroc, Ouyahia à cause des Subsahariens et le Président, dans un message lu en son nom à l’occasion de la journée de la rougeole, que l’Algérie a construit des millions de logements. Cela dit, il faut remettre les boutons à leur place, la rougeole, qui a aussi provoqué des épidémies et des morts dans les pays développés, est une maladie virale très contagieuse même si elle possède son vaccin, le ROR (pour rubéole, oreillons, rougeole) qui n’est pas obligatoire en Allemagne, Suède, Espagne et Angleterre, où ce sont les parents, sceptiques, qui décident de vacciner ou non leurs enfants.

Quant au Japon, qui n’est pas islamiste, il a carrément interdit ce vaccin, suspecté de provoquer l’autisme. En bref, s’il présente des risques pour l’instant assez mal étudiés, ce sont les parents en premier lieu qui sont responsables. Parents-adolescents plus ou moins démissionnaires, déresponsabilisés au profit de l’école, mosquée, télévision, du ministère de la Santé ou de la rumeur publique qui dictent leur choix, celui du raqi, urine de chameau, excréments de castor ou médecin de quartier. Qui va éduquer ceux qui doivent éduquer leurs enfants ? Il faut dire que l’ex-ministre de la Santé RHB a fait beaucoup de dégâts, sauf que lui non plus n’est pas responsable. C’est l’intelligence de ceux qui l’ont nommé qui est en cause, une valeur en rupture de stock générale, la Pharmacie centrale ne pouvant être accusée.

Chawki Amari
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie