Chroniques Point Zéro
 

Dar sbitar (1) le syndrome de Cushing

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 04.02.18 | 12h00 Réagissez


Quand les médecins sont en grève, tout le monde peut être médecin, à commencer par le malade. D’ailleurs, c’est au moment où les médecins résidents sont en grève que tout le monde réalise que le pays est malade. Mais qui est réellement malade ? La société, le régime ou son Président ? Le monde ? Combien de morts, combien de malades et pourquoi ? Quelles sont les corrélations ? Un peuple déprimé qui abuse de mayonnaise et de gâteaux tombe-t-il malade plus souvent ? Il y a très peu d’épidémiologie en Algérie, étude des facteurs influant sur la santé et les maladies de populations, et même les médecins s’en réfèrent à Dieu et au destin, à l’image du ministre de la Santé, dont la marque prononcée au front traduit sa tendance de fervent pratiquant.

C’est connu, la spécialité épidémiologie est très peu prisée par les médecins, qui préfèrent la radiologie ou la gynécologie pour pouvoir rapidement ouvrir un cabinet et gagner de l’argent. Y a-t-il un lien entre l’aveuglement et la neurofibromatose, la corruption généralisée et les maladies du côlon, entre les trucages d’élections et les accidents cardiovasculaires ? Peut-être. Les médecins sont-ils malades ? Qui est atteint ? Pour en revenir au premier des malades, celui qui ne porte ni blouse blanche ni tenue de combat mais dirige l’hôpital de loin, par téléphone, au départ on avait pensé au syndrome de Cotard, pathologie neurologique caractérisée par plusieurs symptômes comme la négation du monde, de soi ou de ses organes.

En effet, le premier et le dernier des trois symptômes correspondaient mais pas le deuxième. C’est ainsi que l’on a diagnostiqué le syndrome de Cushing, trouble endocrinien dont le symptôme le plus caractéristique est l’obésité du haut du corps et du visage de la personne atteinte, en l’occurrence le pays dans ce cas de figure. Le visage devient rond, bouffi et rouge, amyotrophie qui entrave la mobilité de la personne atteinte. Seul traitement connu, traiter la cause. Ce qui est un autre travail. Quelle est-elle ?
 

Chawki Amari
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...