Chroniques Point Zéro
 

Dani dana à Djeddah

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.12.17 | 12h00 Réagissez


Tout est parti de Aïn M'lila, berceau de Larbi Ben M’hidi. A l’occasion d’un match anodin du championnat national, une banderole est accrochée dans les gradins, où à côté d’une image de Jérusalem, Trump et le roi Salmane Al Saoud sont représentés collés, demi-visages de chaque côté fusionnant comme les deux faces de la même médaille. Message clair, la Monarchie du Sable mou et l’Empire du Chaos marchent main dans la main pour leurs intérêts dans la région et dans le monde, au détriment des Palestiniens.

Les Saoudiens sont furieux, leur presse commente abondamment l’affront et leurs autorités menacent de prendre des décisions envers les Algériens, attendant la réponse du gouvernement algérien auquel elles ont adressé un message d’indignation. On ne sait pas ce que vont faire nos responsables, mal à l’aise lorsqu’il s’agit des puissants Saoudiens, mais tout aussi craintifs lorsqu’il s’agit d’affronter les redoutables Chaouis des Aurès.

On ne sait pas non plus ce que vont donner ces réformes socioculturelles de Salmane qui vient d’inviter cheb Khaled l’Algérien pour le premier concert de musique à Djeddah, à exactement 87,08 kilomètres de La Mecque, organisé par une institution officielle dénommée «Comité du divertissement». Mais en réalité pour la banderole de Aïn M'lila, c’est un simple cas de liberté d’expression, ce que les Saoudiens ne peuvent pas comprendre, et ce que les officiels algériens ont encore du mal à intégrer.

Ce qui est sûr, c’est que le rigorisme religieux financé dans l’ensemble du monde musulman par les Saoudiens est en train de se diluer dans un pragmatisme naturel, malgré ses multiples soubresauts sur lesquels s’acharnent les commentateurs impatients. Après la défaite sans appel de Daech, Dani dana et le raï conquérant viennent officiellement de poser leurs pieds, micros et synthés au cœur du problème. Résultat du match à Aïn M'lila ? La zhar la mimoun et ce n’est pas important, dani dana le wahhabisme saoudien a perdu une importante rencontre internationale.

Chawki Amari
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie