Chroniques Point Zéro
 

Contes de la lune : Le jardiner qui a noyé son jardin

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 04.06.17 | 12h00 Réagissez


L’Algérie a tellement d’argent qu’elle a signé un contrat sur l’exploitation de son phosphate avec une compagnie saoudienne qui n’existe pas. Elle a tellement peu besoin d’argent qu’elle a abandonné 3 navires de la CNAN en Grèce, vendus ensuite aux enchères en Malaisie comme résultat d’un contrat très flou signé là aussi avec un Saoudien au nom étrange de Rashed Pharaon. Kayen drahem, l’Algérie a si peu à faire avec les deniers publics qu’elle signe n’importe quoi avec n’importe qui à son détriment, et continue à offrir à ses piètres responsables le logement au Club des Pins avec en plus un repas quotidien gratuit livré par le Sheraton, comme s’ils ne savaient pas cuisiner.

On pourrait accuser Bouchouareb, la CNAN ou Melzi de dilapider ainsi les maigres ressources que possède maintenant le pays, mais c’est toute la structure publique qui dépense sans compter, tel un enfant qui ne sait pas négocier avec des adultes fait, sur des caprices, perdre de l’argent à tout le monde avec des choix si peu judicieux, comme la Grande Mosquée d’Alger qui aura coûté 4 hôpitaux de stature internationale, à l’image de l'hôpital Georges Pompidou de Paris, réalisation facturée à 275 millions d'euros. Dans quelques années, on aura beaucoup de choses à dire sur la gestion actuelle, celle du jardinier sans talent qui découvre un robinet dans le jardin et arrose avec sa terre en oubliant de fermer le robinet après. Ce sera sûrement plus tard l’objet d’une noyade et d’une thèse en économie, comment ne pas se développer avec 1000 milliards de dollars, recueil de tout ce qu’il ne faut pas faire. Enfants gâtés et faussement moralistes auront été choqués par l’ex-PDG de Naftal, en apprenant ses orientations sexuelles. Mais 200 millions de dollars détournés n’ont provoqué aucune réaction des travailleurs de Sonatrach, du syndicat de l’énergie ou de la conscience des familles. Si on est hétérosexuel, on a le droit de dilapider, voler et détourner de l’argent. L’essentiel est d’être dans la bonne voie.

Chawki Amari
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...