Chroniques Point Zéro
 

Combien rapporterait à l’Etat la vente de harraga ?

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 30.11.17 | 12h00 Réagissez


Les derniers harraga partis des côtes algériennes auraient atteint le chiffre record de 4000 cette année, ce qui a poussé le gouvernement de Madrid à interpeller son homologue d’Alger, ce à quoi Ouyahia aurait répondu qu’il est innocent, il n’y a pas de barque au Club des Pins. Mais ce qui pose une autre question plus cruciale : combien y a-t-il d’Algériens à l’étranger ? Le chiffre oscillerait entre 7 et 12 millions. Petit calcul d’épicier des finances, si chacun de ces 10 millions d’Algériens envoyait 100 euros en Algérie, 1 milliard d’euros atterrirait dans les caisses. De quoi faire tourner le pays qui, selon Ouyahia, a besoin de cette somme mensuellement pour boucler son budget.

C’est probablement pour cette raison que son ami Chakib Khelil, futur président algérien, a récemment expliqué, dans une conférence donnée gratuitement à Boumerdès, qu’il faut pousser les Algériens de l’étranger à placer leur argent en Algérie. Le futur Premier ministre Chakib Khelil n’a bien sûr pas précisé s’il allait le faire, lui et sa famille, dont l’épouse à elle seule, sans emploi, possède un compte au Panama à hauteur de 1,5 million de dollars selon WikiLeaks. Mais un Algérien parti d’Algérie pour fuir la misère, la corruption, la mal-vie, l’injustice ou simplement les klaxons et les pétards, a-t-il envie d’envoyer de l’argent à un gouvernement dont l’incompétence économique est célèbre dans le monde, à la tête d’un pays que cet Algérien de l’étranger a quitté ? Peu probable. Mais sans aller jusqu’à aller chercher de l’argent à l’étranger, comme le préconise le futur ministre de l’Energie Chakib Khelil, il suffirait que chaque Algérien(ne) sur les 40 millions donne 10 000 DA par mois pour engranger 400 milliards de dinars. Le problème serait réglé et Ouyahia rentrerait dans ses frais sans avoir recours à l’imprimante. Ou mieux, pour Ouyahia qui a déjà ponctionné les travailleurs, utiliser un autre financement non conventionnel en vendant directement les 4000 harraga aux enchères.

Chawki Amari
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie