A la une Actualité
 

Le procès des militants du parti à Ghardaïa aura lieu le 18 janvier

Les parlementaires du FFS interpellent Tayeb Louh

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.01.18 | 12h00 Réagissez

Le groupe parlementaire du Front des forces socialistes (FFS) interpelle le ministre de la Justice, Tayeb Louh.

Il vient de lui adresser une question orale concernant l’instrumentalisation de la justice et son utilisation contre les militants du parti et les membres de la société civile dans la wilaya de Ghardaïa.

A la veille de l’ouverture du procès des cadres du parti et des membres de mouvements associatifs dans cette wilaya, les parlementaires du FFS rappellent au garde des Sceaux que la justice «est tenue de rendre des décisions justes et équitables». «Le tribunal criminel près la cour de Ghardaïa a programmé une séance en vue de juger des cadres du FFS et des activistes de la société civile accusés de ''constitution d’association de malfaiteurs pour déstabiliser le régime'' et ''incitation des citoyens à prendre les armes contre le pouvoir'' ainsi que l'''atteinte à l’intégrité territoriale du pays"…

Ces accusés ont participé, à travers la cellule de coordination et de suivi des événements de Ghardaïa en 2013, au rétablissement des canaux de dialogue entre les deux communautés en conflit. Ils n’ont jamais abandonné la lutte pacifique et légale. Est-il raisonnable que la justice les poursuive pour des chefs d’inculpation aussi graves ?» se demande le groupe parlementaire du FFS. Précisant que les dossiers de ces accusés sont vides, le FFS dénonce aussi les poursuites judiciaires dont font l’objet y compris les avocats, à l’image de Me Nourreddine Ahmine poursuivi pour «outrage à corps constitué» et «présentation de fausses preuves concernant un crime».

«Devant les graves dépassements impliquant la justice dans la répression des militants et des citoyens innocents, nous vous adressons cette question de savoir quelles sont les mesures prises pour permettre au pouvoir judiciaire d’exercer ses nobles missions en toute indépendance, loin des pressions des services de sécurité et du pouvoir exécutif dans la wilaya de Ghardaïa ?» lit-on dans le document du FFS, signé par son chef du groupe parlementaire.       

Madjid Makedhi
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...