A la une Actualité
 

Le président de la république a reçu, hier, Abdelkader Messahel

Bouteflika réapparaît après une éclipse de plus d’un mois

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.03.17 | 12h00 Réagissez

Après une absence prolongée, qui dure depuis le 3 février dernier, le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, réapparaît en public.

Il a reçu, hier en fin d’après-midi, Abdelkader Messahel, ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de l’organisation des Etats arabes, annonce un communiqué de la présidence de la République. «Lors de cette audience, M. Messahel a présenté au chef de l'Etat un compte-rendu sur la situation dans la région, notamment au Sahel, au Mali et en Libye», indique le communiqué repris par l’agence officielle APS, qui a publié des images de la rencontre.

On y voit un Abdelaziz Bouteflika dans la même forme que celle qu’il affichait ces derniers mois. Cette réapparition du chef de l’Etat met un terme à des rumeurs qui durent depuis le lundi 20 février dernier. Ce jour-là, la chancelière allemande, Angela Merkel, devait effectuer une visite de travail en Algérie. Alors que tout était prêt pour la tenue de la Haute commission mixte, la présidence de la République diffuse un communiqué, la matinée même de la visite, pour annoncer son «report» à cause d’une «bronchite aiguë» dont souffre le chef de l’Etat. Mais ce qui devait être une retraite momentanée est devenu sujet aux rumeurs les plus folles. Une situation aggravée par l’absence du chef de l’Etat lors de visites ministérielles effectuées par le ministre français de l’Intérieur, le chef de la diplomatie espagnole et le ministre saoudien de l’Economie.

Du côté officiel,la communication était plutôt mitigée. En déplacement à Tunis, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, rassure sur l’état de santé du président Bouteflika. Il en sera de même quelques jours plus tard pour le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, qui déclarera à Bruxelles que le chef de l’Etat «gère les affaires du pays». Ahmed Ouyahia, directeur de cabinet de la présidence de la République et le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès, ont également tenu un discours similaire, tandis que la secrétaire générale du Parti des travailleurs avait prédit «un geste» qui devait mettre fin à la rumeur.
 

Ali Boukhlef
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie