Archives ♦ édition du 19/03/2006

Tous les articles

 

Tous les articles

 

Tous les articles

 

Tous les articles

 

Tous les articles

 

Tous les articles

 

Tous les articles

 

Tous les articles

 

Tous les articles

 

Tous les articles

 

Tous les articles

 
Pages hebdo Histoire

Rédha Malek : Le négociateur et porte-parole des pourparlers d'Evian

Dans sa voix roule le gravier des oueds d'Algérie. Lorsqu'il prononce ce nom, il s'en délecte comme le fellah le ferait d'un fruit cueilli à l'arbre qu'il a planté. Rédha Malek, qui avoue ne pas aimer le «commémortatisme», est fort sollicité lorsque approche le printemps et que l'actualité impose le 19 mars comme une évidence à célébrer. Il est vrai que cet acteur-témoin, précieux pour la mémoire et riche pour l'histoire, est irremplaçable, dès lors qu'il s'agit de saisir plus, de comprendre mieux. En un mot d'apprendre. Les négociations d'Evian étaient des négociations au sens plein du terme. Ce n'était pas une banale rencontre protocolaire née de la volonté d'un de Gaulle qui, un jour, a décidé de décoloniser l'Algérie «en lui octroyant l'indépendance». Non ! Sur le tapis vert, une lutte âpre, à l'image de celle qui se déroulait sur le terrain, s'était engagée entre les deux parties. Une lutte, et c'était notre doctrine, qui ne devait pas s'arrêter même après l'ouverture officielle des pourparlers, tant qu'on ne parvenait pas à un résultat concret. C'est-à-dire, le règlement général et définitif du problème algérien. Voilà la philosophie et la doctrine du FLN et du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA). Des négociations comme celles qui ont abouti au cessez-le-feu du 19 mars 1962, il n'y en a pas eu beaucoup dans l'histoire de la décolonisation. Mais à chaque lutte et à chaque pays ses conditions historiques et celles de l'Algérie faisaient que les discussions ont été très dures et anormalement longues.

 

Tous les articles

 
Pages hebdo Santé

Tous les articles

 

Tous les articles

 

Tous les articles

 

Tous les articles

 
Téléchargements PDF

Journal du 19/03/2006